Infos flash

ISA FLEUR la fin d’une belle histoire de 40 ans…

isa fleurs Trèbes 4 En mars dernier, Isabelle Laffont était la doyenne des commerçants trébéens en activité … un statut qui s’est achevé le 15 mars dernier dans la précipitation avec la décision de confinement. Elle n’avait prévu de tirer sa révérence que le 30 mars au terme de 40ans ½ au service des Trébéens.

Détentrice d’un Bac trilingue, Isa ne se destinait absolument pas à cette carrière professionnelle, qui aura été finalement pour elle une véritable histoire d’amour de 4 décennies.

C’est à Norbert, son époux, qu’elle doit cette orientation vers le monde pro de la fleur. Celui-ci travaillait pour l’entreprise Galinier productrice de plantes fleuries et était par ce biais au plus près des fleuristes. Témoin et convaincu des talents créatifs de son épouse, c’est lui qui l’encourage dans la création d’une boutique où la fleur sera reine.
C’est ainsi que cette Trébéenne ouvrait le 1er aout 1979 « Isa Fleur » au 18 av. des Capucins. Norbert quant à lui, donnera naissance à sa pépinière 3 ans après.

Cette pure autodidacte a du faire ses preuves dans ce secteur d’activité nouveau pour elle. C’est sur ses qualités créatrices et sa persévérance qu’elle a construit sa réussite. Après une 1ère année « tiède » ce sont ses premières commandes pour deuil qui engendreront la confiance qui s’est installée entre elle et la population locale. Elle n’aura de cesse durant tout son parcours de se tenir informée des nouveautés, des techniques… pour offrir le meilleur, le plus beau…
Plus tard, sa sœur Adeline travaillera à ses côtés durant 28 ans. Isa se révélera aussi pédagogue et transmettra ainsi son savoir-faire, comme à Caroline sa toute première apprentie qu’elle n’oublie pas ou Céline qui décrochera les médailles d’argent et d’or “jeune apprenti”.

Elle aborde sa retraite avec 40 ans de souvenirs….
Elle connait par cœur le calendrier des temps forts d’une fleuriste : la st Valentin bien évidemment, puis la plus importance source d’activité qu’est la fête des mères, Pâques qui par le passé était beaucoup plus fleuri, la toussaint, les fêtes de fin d’année…
Dans la joie comme dans la peine, Isa a tissé des liens pétris d’affection avec ses clients les accompagnant avec une réelle empathie dans les deuils les mariages… Elle était souvent la confidente et la confiance en sa discrétion se révélait aussi dans des situations plus délicates comme celles de l’adultère. C’est parfois en larme qu’Isa a composé les couronnes et gerbes d’un défunt qu’elle a bien connu. Elle se souvient aussi des tristes et douloureux événements qui ont touché toute la population de Trèbes et des environs comme les décès d’Antoine Gayraud qui avait été maire de Carcassonne, Jean Sol, René Coll… et puis plus récemment l’attentat de 2018… et tous ces moments où elle avait mission de concrétiser les innombrables marques d’affections

Ses enfants
Si dès le départ Isa a pu compter sur le soutien de ses parents, pour Damien et Florian, ses fils, 2020 c’est aussi la fin de leur implication aux côtés de leur maman dans cette belle histoire. Dès l’âge de 10 ans, ses vaillants et dévoués garçons, lui ont prêté main forte lors des temps forts, heureux de participer à l’aventure familiale. Dès l’obtention de leur permis, ce sont les livraisons qu’ils ont pris en charge à l’occasion de grandes fêtes annuelles. Dans leur vie d’hommes, qu’ils mènent aujourd’hui à Marseille et Baziège, ils ont toujours gardé ce plaisir d’aider maman en posant des congés pour être auprès d’elle lors des rendez-vous annuels où l’activité était la plus intense.

Un seul regret …
Son grand regret restera celui de ne pas avoir pu dire au revoir à ses clients comme elle l’avait imaginé. Son départ était prévu le 30 mars, mais elle a dû renoncer à cette invitation de convivialité qu’elle aurait voulu en réunissant ses clients, ses voisins de 40 ans, Manon son employée… autour d’un verre de l’amitié. Le 15 mars dernier dans la précipitation, elle n’a pu que donner toutes les fleurs qu’elle avait en stock aux proches de sa boutique.
Aujourd’hui confinée comme nous tous, Isa s’occupe de son jardin et de ses biquettes. Toujours aussi douée de ses 10 doigts, elle confectionne aussi des masques pour ses proches. Norbert quant à lui n’a qu’une hâte : pourvoir s’occuper de son bateau qui par chance est dans le périmètre des « 100km » restrictifs

Même si elle a été privée de cet « au revoir » qu’elle aurait souhaité, elle restera pour les Trébéens « Isa Fleur » et nul doute qu’ils ne manqueront pas de le lui dire lorsqu’ils auront le plaisir de la croiser.
C’est une nouvelle fleuriste, qui se prénomme Martine, qui prendra très bientôt la relève au 18 av. des Capucins pour pérenniser ce service fleuri pour les Trébéens.

isa fleurs Trèbes 3

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page