Infos flash

Archives par mois : juillet 2021

Nostalgie: les années Young’s

Alors que suite aux inondations de 2018 l’heure est à la démolition des murs du café et de la maison de Rosy, au bout du pont de l’Aude, une myriade de souvenirs nous reviennent…
 
🔶 En classant des archives, nous avons réuni un tas de documents qui nous ont replongés dans les belles années du Young’s Bar ( en ces mêmes lieux) de Flo et Olivier Batet.
Flo était déjà bien immergée dans la vie Trébéenne puisqu’elle avait le Félin depuis 1988 ( café Pouzenc cette institution au cœur du village ).
C’est en 1995 qu’avec Olivier son frère, ils ouvrent le Young’s Bar. Même si, comme l’enseigne l’indiquait, l’établissement s’adressait aux jeunes, c’était plusieurs générations qui se côtoyaient là. Les anciens y prenaient place l’après midi pour jouer au bésigue, l’apéro réunissait des fidèles et quelle que soit l’heure, on y croisait les dévoués Bambino et Faustin. En ce qui concerne le personnel tous ceux qui en ont franchi la porte se souviennent forcément de Janique, Dolores ou Jean Charles.
La jeunesse trébéenne était là comme à la maison dans le respect des règles fixées par Flo et Olivier… c’était encore un temps où les jeunes savaient s’amuser sainement. C’est là que les Gremlins, accros de musiques électroniques avaient élu domicile et animé de très nombreuses soirées. Flo et Olivier étaient pour eux une grande sœur, un grand frère.
🔶 Des soirées dingues…
Le Young’s durant une dizaine d’années était le rendez-vous pour des soirées folles sur des thèmes décalées, des évènements qu’ils étaient des centaines à partager. Flo et Olivier ne manquaient pas d’imagination pour des soirées dingues pour lesquelles ils créaient avec l’aide des jeunes des décors incroyables. Ce sont eux qui dans les années 90 ont initié les premières soirées halloween du Carcassonnais. Des semaines de préparations pour des décors hallucinants, une salle de torture au fond, un cimetière dans le jardin avec les fausses tombes du film Frankenstein ( tourné à la Cité), une zone d’accident radioactif , des toiles d’araignées partout… . Les jeunes rivalisaient eux aussi d’inventivité pour les déguisements, nous avons souvenir d’un « Edouard aux mains d’argent » plus vrai que nature , un cul de jatte qui avait passé la soirée au ras du sol, Olivier transpercé par un espadon… et des monstres très réussis partout. Il y avait aussi les soirées anachroniques : les soirées plages hors saison avec un camion de sable étalé sur le sol du bar, des parasols à coté du radiateur… une ambiance surchauffée qui faisait oublier le froid extérieur. Les soirées : snow avec de la fausse neige propulsée, jungle avec de la végétation partout, prohibition où la déco n’aurait pas été reniée par Eliot Ness… autant de rendez-vous qui réunissaient la jeunesse trébéenne.
🔶 Le Young’s version été
Aux beaux jours, c’est sur la terrasse et dans le jardin que l’animation se déplaçait. Des concerts, des soirées foot avec écran géant et un tas d’autres thèmes ponctuaient la saison estivale. On pouvait prendre place à table avec des bonnes grillades avec en prime la possibilité de faire une partie de pétanque sur le terrain aménagé pour cela.
Lors des dates des musicales Flo a souvent accueilli à sa table, les artistes qui se produisaient aux arènes. Ils y appréciaient l’ambiance bonne enfant et festive des lieux. D’autres aspects réunissaient les gens au Young’s , ils prêtaient la scène aux associations comme aux Pitchoun’s sur nos photos, accueillaient le fan club d’Olivia Ruiz à ses débuts … autant de mains tendues auxquelles ils répondaient favorablement.
Petit clin d’œil aussi aux soirées jeux du mardi soir … du grand n’importe quoi , où Flo cultivait l’art de tricher avec un aplomb désopilant qui provoquait d’énormes fou-rires.
On croisait là souvent, la famille des frangins Batet, et pour ces occasions là 4 générations de femmes étaient réunies. Tout le monde où presque connaissait « Mamé » que l’on peut voir sur notre diaporama aux coté de Noël qui nous nous ont quitté tous deux. De nombreux autres chers disparus sont sur ces clichés. 😥
🔶 Le Young’s, c’était un état d’esprit basé sur l’échange amical et respectueux, quasiment familial où la détente et la fête étaient reines… une ambiance regrettée que l’on devait surtout à la personnalité de ses patrons !
Aujourd’hui, Flo et Olivier au hasard de leur quotidien, rencontrent ces jeunes qui sont devenus des pères et mères de famille… les souvenirs de ces années heureuses sont toujours là et ils les évoquent avec émotion.

 

Voitures anciennes

Venus de Belgique, ils étaient 58 équipages à sillonner durant quelques jours les routes de notre région à bord de vieilles voitures comme ils le font depuis plus de 15 ans. La plus ancienne est une Renault AX de 1919, la plus récente date de 1950. A partir d’un road-book, ils sont allés jusqu’en Camargue et ont terminé leur périple, hier, avec une étape gourmande à la table de la Poissonnerie Moderne, sur le Port, comme ils ont l’habitude (presque une tradition ) de conclure leur périple.

Tac porté disparu

( voir “Mise à Jour”, fin de texte 😍 )
Pauvre Tac, tout d’abord délogé du Port par les deux cygnes introduits au mois de mai, il s’était réfugié un temps près de la distillerie. Même là il n’était pas serein, puisque les deux autres y venaient lui voler dans les plumes.
Celles et ceux qui voyaient Tac régulièrement, dont certains qui le nourrissaient, constatent sa disparition depuis quasiment un mois.
A tous ceux qui nous expriment leur inquiétude, nous ne pouvons hélas pas vous rassurer. Espérons tout de même qu’il a trouvé refuge ailleurs et qu’il n’a pas subi le pire. 😥
🔶 MISE A JOUR
Merci à Alexandre Legrain qui nous a donné des nouvelles rassurantes, il le voit et le nourrit tous les matins entre l’écluse du Pont Rouge à Carcassonne et le carrefour de Bezon .
Les Trébéens sont très attachés à ce cygne qui accompagnait leurs balades depuis 2012 ( avec sa compagne décédée en 2020) et faisait partie intégrante de la vie à Trèbes côté Canal du Midi.
Encore merci !!!

Attention possible escroquerie

On nous signale sur Trèbes une démarche qui ressemble à l’escroquerie des «bitumeurs irlandais»
Le véhicule est une Ford grise ” anglaise” (volant à droite)
🔶 le mode opératoire ( déjà repéré dans l’Aude ces dernières années)
Des individus se présentent chez des particuliers ou des professionnels en proposant à un prix très attractif un enrobé pour un chemin ou une surface.
Pour expliquer sa proposition et surtout ce “tarif avantageux”, l’homme prétexte que c’est “pour ne pas gâcher un surplus de goudron d’un chantier voisin”.
Sans attendre d’accord ni de signature de devis, un camion et des ouvriers arrivent et commencent l’étalage. Le goudron est de piètre qualité et le prix réclamé peut parfois atteindre la coquette somme de 4000 €.
🔶 Si vous êtes démarché
– Ne répondez pas à ces tentatives d’escroquerie
– Notez des informations tels que n° de plaque minéralogique ou information sur les personnes.
Contactez le 17.

Attention Arnaque !

On nous signale un démarchage en centre ville par une personne se présentant au nom du club de rugby de Trèbes. Cette personne vend des drapeaux français, des casquettes et du nougat moyennant 5 € minimum dont la cause serait le tour de France et un rapport avec des enfants. Attention aucune démarche n’a été initiée par le Club de Rugby, il s’agit d’une arnaque !

Décès de Monsieur Bruno Tédo

Nous avons appris le décès de Monsieur Bruno Tédo

Un dernier hommage aura lieu le 13 juillet

Cliquez ICI

A tous ses proches et amis nous adressons nos pensées

tenor

Rencontre…

Petit clin d’oeil 😉 à Mathieu et Natasha , jeune couple sympa, pour lequel les fidèles de “Mariés au premier regard” de M6 reconnaitront le “candidat malheureux” de l’émission qui a rencontré sa belle … après 😉 😉 .
Ils faisaient étape chez Pierre au Bacchus !!!

A découvrir absolument

Dans la BISCUITERIE -SALON DE THÉ de JEAN LOUIS ET COLETTE, dès ce jour, découvrez les saveurs des biscuits et autres gourmandises de recettes ancestrales.
Nous vous conterons très bientôt l’histoire familiale qui réside désormais sur l’avenue Pasteur ( en lieu et place de l’ancienne charcuterie Cassignol )

Un moment Chaleureux

Les repas de fin d’année entre collègues ne sont pas rares, mais celui-ci autour de Gisèle avait une saveur toute particulière…
L’occasion de lui dire au-revoir et lui souhaiter une excellente retraite !

La vue, l’odeur…

Nous voila interpellés par des Trébéens qui sont convaincus que la fréquence des ramassages des ordures ménagères n’est pas en adéquation avec les volumes déposés comme sur ces photos Avenue Pierre Loti , à quelques pas du port. Les prises de vues datent de jeudi et la collecte n’a eu lieu que ce matin. Outre la vue pas géniale, les odeurs en passant ou en résidant tout près n’aident pas au ressenti.
D’AUTRE PART
On nous signale que le ramassage des containers individuels n’a pas été effectué ce samedi pour de nombreux Trébéens. D’après le COVALDEM la collecte devait être effectuée :
LUNDI 12 JUILLET

Marché Nocturne et animation

Grand Prix Cycliste

Au départ du Boulevard du Minervois une boucle de 17,5km ( par la route de Laure – Rustiques ) sera parcourue x7 ( 1ère et 2ème catégories) et x6 ( 3ème catégorie).

 

Revenir en haut de la page