Infos flash

Hand Ball: Rencontre avec Baptiste

Dans la région Carcassonnaise, on parle principalement de rugby et de foot, il y a un autre sport, qui a connu sa gloire dans le passé, mais qui est un peu relégué au second plan avec des jeunes qui jouent à un très bon niveau.  A l’issue d’un match de Handball dans les Hautes Pyrénées qui a opposé le Club de Pays de Nestes à celui de Trèbes en moins de 18 garçons nous avons rencontré un de ces jeunes.  Baptiste Morato,  bientôt 17 ans, 1m85 74kg un sourire éclatant, des valeurs humaines exceptionnelles, une volonté de fer, respire tout simplement le Handball depuis son plus jeune âge.  Il a accepté de nous faire partager son univers, il nous parle de son vécu, de sa vie d’étudiant, de ses entraîneurs et de ses ambitions.  Il nous ouvre la porte de son sport favori et se confie sans tabou sur ce qu’il l’a amené jusqu’ici.
Hervé Vidal

hand baptiste vs albiBonjour Baptiste peux-tu te présenter et nous raconter ton parcours 
Bonjour, je m’appelle Baptiste Morato, j’ai 16 ans, je suis en terminale au lycée Jules fil (Carcassonne), j’habite à Puichéric avec ma mère et mon petit frère Mathias.   Je suis capitaine depuis cette année des moins de 18 ans du club de Trèbes. J’ai commencé le Handball au club de Puichéric quand j’étais en CE1 avec comme coachs pendant trois ans Hélène Bacou et Véronique Sales, auxquelles je dois beaucoup car elles m’ont fait découvrir ce sport que je n’ai jamais quitté depuis.
A 14 ans, j’ai rejoins le club Fabrezan, pendant une saison où j’ai connu mes premières sélections en équipe de l’Aude. Après mon année à Fabrezan, j’ai signé au club de Trèbes où j’ai pu évoluer en région excellence sous les ordres de  Gilles Romatet et Julien Tisseyre. Je les remercie aussi parce que sous leur direction j’ai beaucoup appris et beaucoup évolué techniquement et physiquement.  J’ai signé ensuite une année en moins de 16 méditerranée avec le HAC ( entente Trèbes Carcassonne Puicheric) et j ‘ai alors rejoins la sélection Languedoc Roussillon. Puis, suite à l’échec du HAC, je suis retourné à Trèbes durant ces deux dernières année où j’évolue maintenant en moins de 18 régions excellence.

 Cette année tu as de nouvelles responsabilités dans le groupe, peux tu nous en parler ?
Oui, j’ai de nouvelles responsabilités, car le coach en début de saison m’a demandé de porter le brassard de capitaine, c’est une première pour moi, car je n’ai jamais eu ce rôle, je vais tout faire pour être digne respectueux de la confiance qu’il a en moi. Dans ce nouveau rôle, il faut que je sois là pour l’équipe, soutenir tout le monde, conseiller et intégrer les plus jeunes, essayer de tirer tout le monde vers le haut, le but est de former une équipe soudée tout en alliant les jeunes joueurs qui découvrent ce niveau ainsi que les exigences du coach et les joueurs plus expérimentés qui ont déjà un certain vécu. Cette équipe je la considère comme une famille, il faut qu’on soit là les uns pour les autres mais aussi  essayer d’amener tout vers la victoire, prendre un max de plaisir sur le terrain et  dans la vie de tous les jours.

Comment se passe cette nouvelle saison pour toi ? 
Cette nouvelle saison est très spéciale pour moi car je suis dans une nouvelle équipe, j’ai joué pendant 4/5 ans avec mes anciens coéquipiers qui sont aussi des amis proches, mais vu qu’ils étaient tous plus âgés que moi, ils sont aujourd’hui en seniors, je vais les retrouver la saison prochaine même si je m’entraîne avec eux le mercredi pour l’instant, je suis en moins de 18 et une belle saison nous attend.
Au début de la saison j’avais beaucoup d’appréhension car on n’avait pas beaucoup d’effectif et beaucoup de jeunes joueurs qui ne se sont pas beaucoup entraînés la saison dernière et connaissant le degré d’exigence élevé du coach je pensais que le changement ce ferait difficilement. Mais quand j’ai commencé à voir que certains d’entre nous ont tout de suite montré beaucoup d’envie aux entraînements et sur les matchs, je me suis dis que cette année on allait faire quelque chose de bien.  Contre Albi malgré la défaite d’un but , tout le monde a montré de l’envie et de la détermination.

Justement parlons des premiers matchs vous avez perdu d’un but à domicile contre Albi et fait égalité à la dernière seconde au Pays de Nestes, qu’es qu’il a manqué pour faire basculer ces deux matchs en votre faveur ?
Contre Albi c’était notre premier match tous ensemble car on n’a pas réussi à trouver des match amicaux en début de saison c’est toujours compliqué ici ! Je pense que tous le monde s’est découvert sur le terrain. Il nous a manqué beaucoup de lucidité dans nos choix, on a couru après le score pendant toute la rencontre, sachant qu’on est passés de moins 6 à moins 1 à 10 minutes de la fin. Je pense aussi qu’il y avait un manque de communication entre nous on ne s’est pas compris sur les derniers ballons.
Pour ce qui est du match à Lannemezan, on a réitéré un peu les même erreurs avec un gros passage à vide pendant le match, on a manqué d’efficacité dans les derniers gestes et nos choix n’ont pas été bons tout simplement on a montré un bel état d’esprit en fin de rencontre qui nous permet d’arracher un match nul grâce à un super but de Hugo DALENC. On doit corriger tout ça très vite pour ne pas que cela se reproduise.
Le coach nous dit souvent «  on joue comme on s’entraîne » donc avec plus de sérieux aux entraînements et plus d’application vue que l’on se connaît tous bien maintenant, on ne tardera pas à montrer notre plus beau visage.

 Quels sont tes objectifs personnels et ceux de ton équipe cette année ?
Mon objectif personnel, c’est d’arriver dans les 3 premiers buteurs du championnat, mais surtout et avant tout arriver le plus haut possible dans le championnat, même s’il est un peu tôt pour réellement parler d’objectif sportif et collectif.  Notre but aussi, c’est que les gens prennent du plaisir à nous voir jouer quand ils viennent au gymnase, si ils s’ennuient ils ne reviendront pas ou pas souvent.

Tu as retrouvé ton entraîneur cette saison alors qu’il avait annoncé son départ à la fin de la saison dernière, tu es heureux de ce choix ? Qu’est ce qui l’a fait  changer d’avis ? 
Ça fait plusieurs années qu’il dit ouvertement qu’il souhaite passer à autre chose, mais il est toujours là et on va pas s’en plaindre, au contraire. Mais la saison dernière, il a annoncé qu’il partirait après la fin du championnat on l’a senti un peu fatigué on a cru que cette fois ci c’était la bonne. Je suis très heureux qu’il soit resté finalement, car je le connais depuis que je suis en équipe de l’Aude.  C’est grâce à lui que je suis arrivé au  niveau que j’ai aujourd’hui, il a toujours était là pour moi dans les bons moments mais aussi dans les moments de doutes donc oui je suis évidement enchanté qu’il soit encore la.
Il a prolongé l’aventure au club de Trèbes car des personnes du club (dirigeants et joueurs ) lui ont demandé de rester je pense qu’il se sent vraiment bien dans le club il s’entend bien avec les dirigeants et avec tout le monde, ça y joue beaucoup pour un bénévole je pense, et je sais que le concernant ça n’a pas toujours été le cas avant de revenir à Trèbes… Si il est encore avec nous c’est aussi parce que nous avons eu également une conversation importante ensemble et je lui ai alors demandé de rester une saison de plus pour m’entrainer pour ma dernière année en moins de 18, la décision lui appartiendra ensuite l’idéal ça serait qu’il continue au club quelques temps mais je crois que ça serait trop lui demander…

Tu es aussi étudiant à Carcassonne et tu t’entraîne beaucoup le soir , comment tu organises tout ça ?  
Oui je m’entraîne 3 fois par semaine minimum, donc le soir quand je rentre chez moi après les entraînements je suis fatigué et il me faut encore me doucher et manger  j’ai pas spécialement envie et le temps de travailler, donc je fais mon travail à l’avance quand j’ai des heures d’étude au lycée pour les jours qui suivent, puis j’ai toujours privilégié le sport avant tout, même parfois avant les cours, et pour l’instant tout va bien donc on verra avec le temps si je continue à suivre le rythme.

Quels conseils tu donnerais aux enfants qui souhaiteraient faire du Handball ?
Déjà si vous en faites à l’école ou au collège et que vous vous éclatez venez essayer en club. Le club de Trèbes est un super club, une vraie famille. C’est un sport collectif où tout le monde s’entend bien et on y prend du plaisir. C’est aussi un moyen d’extérioriser le stress, la colère. Certes au début les premiers pas seront difficiles, mais avec l’envie d’apprendre, de l’écoute, de l’investissement on progresse très vite.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page