Infos flash

Plusieurs défibrillateurs sur la ville…

défibrilateur1Si vous êtes passés près de la Mairie hier, vous avez peut-être vu sur le coté droit de la façade, ce boitier vert qui vient d’être installé et qui renferme un DAE  Défibrillateur Automatique Externe…

Cet appareil salvateur  qui permet une action rapide sur une victime d’arrêt cardio-respiratoire, communément appelé « mort subite” ne sera pas le seul sur la ville puisque la municipalité en dote également  le  CCAS, le COSEC et les stades de l’Aiguille.

Wikipédia offre une définition simplifié du DAE …
Un défibrillateur automatisé externe est un appareil portable, fonctionnant au moyen d’une batterie, dont le rôle est d’analyser l’activité du cœur d’une personne en arrêt cardio-respiratoire. Cette analyse est entièrement automatique, ce qui évite à l’opérateur toute prise de décision. Seuls des chocs externes sont possibles, c’est-à-dire que les électrodes sont placées sur la peau du patient. Si elle détecte un rythme choquable, la machine permet de délivrer un choc électrique, ou défibrillation. Le premier défibrillateur automatique commercial date de 1994.

La défibrillation précoce associée à la réanimation cardio-pulmonaire augmente fortement les chances de survie d’une personne en arrêt cardio-respiratoire qui présente une fibrillation ventriculaire, principale cause de mort subite chez l’adulte.

Les boîtiers sous surveillance permanente
La société AIVIA assure la surveillance du DAE en temps réel , contrôlé par capteur optique. Les statuts et alertes du DAE sont envoyés à un serveur . Toute action sur le boitier est donc saisie visuellement,  mais pas seulement… outre la transmission immédiate des  images de la personne qui ouvre le boitier, une alerte est dirigée vers diverses personnes  et le DEA est équipé d’un système de  géo-localisation qui permet de le situer précisément.

Parlez-en autour de vous, vous contribuerez ainsi à informer le plus grand nombre de l’existence de ces défibrillateurs et de leurs lieux d’implantation!

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page