Infos flash

Le phénomène des Ephémères a fait un carton sur Facebook

Le phénomène (qui ne dure qu’une demi-heure environ aux alentours de 21h) de la venue des éphémères qui, quasi chaque été, intervient chez nous surtout à l’extrémité du pont de l’Aude, ne laisse pas indifférent… Les uns épatés, surpris, intrigués d’autres dégoûtés, effrayés… en tout cas le sujet fait mouche ;) ou en l’occurrence papillon !

C’est ce que nous avons constaté en publiant sur notre page Facebook « La vie à Trèbes », associée à notre site  atrebes.com, une vidéo de ces bestioles au plus fort du phénomène ce mercredi soir. En 24h, la vidéo se propageait jusqu’à atteindre 25 750 personnes…   ;) un carton, on vous dit !

fb Des caractéristiques différentes chaque année  Nous suivons ce phénomène depuis 2012 et nous en constatons les évolutions et caractéristiques particulières chaque année. Il y a 2 ans, la présence des éphémères était plus tardive dans la saison et s’était grandement étendue jusqu’à l’étude du notaire dans le virage de l’avenue Pasteur. L’année dernière, en revanche, la quantité de ces papillons qui apparaissent en fin d’été et seulement sur une dizaine de jours,  était bien moindre et nettement moins impressionnante.  Cette année donc l’événement tardif a retrouvé sa densité et sa concentration au pont de l’Aude, suscitant l’arrêt d’automobilistes  curieux de ce spectacle inhabituel.

Pour tout savoir sur les éphémères Nous vous invitons à relire notre article de 2012 et à voir la vidéo de mercredi ci-dessous

L’Impressionnant Phénomène Estival > cliquez ICI

L’Impressionnant Phénomène Estival > cliquez ICI

Eté 2012

Si depuis le 15 août environ, vous n’avez pas eu l’occasion de passer sur le pont de l’Aude, le soir aux alentours de 21h, vous n’avez pas pu constater cet impressionnant moment où les éphémères investissent l’espace…

Tous les ans, à la même époque, cet étonnant insecte volant apparaît en nuée composée de milliers de ces créatures. En fait, cette curieuse bestiole passe la majeure partie de sa vie dans l’eau (1 à 3 ans) sous la forme de larve et subit de 10 à 20 mues avant de devenir adulte. Le moment venu, l’éphémère monte à la surface de l’eau, son petit corps gonflé frémit, son dos se déchire: seconde naissance… Les heures du gracieux insecte au corps arqué sont alors comptées. Si la larve s’est préparée à son ballet aérien durant de longs mois, les forces patiemment accumulées vont s’épuiser en quelques heures dans une danse nuptiale frénétique…

C’est la manifestation de cette courte vie en insecte volant qui se produit chaque soir en ce mois d’août… et durera encore quelques jours. A la nuit tombée au bord de l’Aude, on en aperçoit tout d’abord quelques centaines attirées par la lumière des éclairages publics… puis en quelques minutes ce sont des milliers et des milliers ( il est nous est en fait impossible de les dénombrer) qui envahissent l’espace.

L’endroit le plus impressionnant, si vous souhaitez voir ce fait surprenant, est au niveau de la grande maison au Pont de l’Aude. Très vite, c’est un nuage, tel un tourbillon de neige, qui obstrue la visibilité. Le spectacle est hallucinant et le bruit de leurs ailes en mouvement ajoute encore à l’effet. Le phénomène au plus fort de son intensité ne dure qu’une vingtaine de minutes et peu à peu les éphémères vont mourir et joncher le sol.

L’autre curiosité de cet événement est le fait que les éphémères agonisantes s’agglutinent à certains endroits comme dans la rigole devant la maison du pont, où encore plus bizarrement dans le caniveau au niveau du passage pour piéton. Si vous avez des oiseaux sachez que les dépouilles de ces bestioles constituent une excellente nourriture.

La note sympathique de ce fait estival est que l’éphémère choisit pour s’établir des eaux non polluées ce qui laisse à penser que notre fleuve Aude est plutôt sain !!

  

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page