Infos flash

Ils ont pensé aux oubliés

carre des oubliés

A Trèbes, comme dans la plupart des villes, existe au cimetière ce que l’on nomme le carré des indigents, celui plus précisément où sont mis en terre des défunts sans ressources. Jean Claude Hariot Lassiva et Casimir Garcia ont été sensibles au contraste qui s’impose par la « nudité » de cette trentaine de tombes au milieu des concessions très fleuries en cette période de Toussaint. Ces deux Trébéens préfèrent parler du carré des oubliés. Ces sépultures sommaires, certaines sans nom, pour d’autres seulement un monticule de terre qui atteste qu’un être humain a été là enseveli, ils ont voulu les fleurir.
Le pépiniériste Norbert Laffont, qui n’en est pas à sa première démarche altruiste, notamment pour les tombes du carré militaire, s’est aussi inscrit dans cette intention de témoignages aux disparus en offrant les chrysanthèmes.
Les deux hommes, par ce geste humaniste ont voulu remettre un peu de dignité autour de ces défunts et espèrent un écho à cette initiative… peut-être de la part de la municipalité.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page