Infos flash

Gérard Falandry s’est éteint, le monde associatif perd un homme dévoué

gérard falandryLa triste nouvelle est tombée ce matin comme un coup de massue sur la ville…    Gérard Falandry s’en est allé et l’émotion est douloureuse pour tous ceux qui le connaissaient. Il ne souffrira plus de ce mal qui le rongeait depuis quelques années,  mais il laisse un grand vide auprès des siens  et dans cette autre famille qu’est le monde associatif dont il était un pilier majeur.

En parallèle de son activité professionnelle de prothésiste dentaire et de sa vie familiale, il s’était impliqué dans la  dynamique associative  sous de multiples aspects… Pour les pêcheurs, il a été un président diligent jusqu’en 2007, où il laisse le poste à Jean Pierre Arcier tout en restant pleinement engagé dans  le bon fonctionnement de la société de pêche, puisqu’il en était toujours le trésorier.  S’il avait cédé la présidence des pescofis, c’était notamment pour mieux bichonner des Rode-Aires dont il était fondateur du club. Un groupe d’amis qui lui tenait à cœur  et pour lequel il se dévouait sans compter. Même si trop affaibli pour pouvoir les accompagner dans leurs beaux périples en pleine nature qu’il affectionnait tant, il n’en restait pas moins “le meneur”. Friand de moment chaleureux et sincères, il aimait réunir ses chers Rode’Aires autours de sympathiques graïllous sortis du panier et autres occasions de se régaler.

Outre ces deux associations dans lesquelles il s’investissait sans compter, il se sentait concerné par le tissu associatif dans son ensemble en devenant membre du conseil d’administration de l’OMSL à sa création. Quelques années plus tard, il en partageait la présidence avec Raymond Sorribes,  puis Joël Dhumez, avant d’en devenir LE président il y a de cela 7 ans. Depuis, attentif , soucieux d’équité et de bonne gestion, il a consacré des heures et des heures de son temps à la bonne marche de la structure qui épaule de si nombreuses associations.    Il était l’homme phare et principal organisateur de grands événements comme le forum des associations où micro en main il transmettait son enthousiasme.

Sur le plan humain, tout en étant exigeant autant pour les autres que pour lui même en ce qui concernait tout ce qui demandait du sérieux,  il n’en était pas moins  gourmand de taquinerie, de  jovialité,  qu’il pratiquait avec amusement auprès de ses semblables.  Nous ne le verrons plus, derrière son bureau de l’OMSL, au bord du Lac,  sur les chemins de montagne, sur les vide-greniers où il aimait déballer avec famille et amis, mais il restera dans le cœur de nombreux trébéens.  A Monique son épouse, à Isabelle et Pascal ses enfants nous adressons nos pensées en ce moment douloureux.

Pour tous ceux qui souhaitent l’accompagner une dernière fois, les obsèques auront lieu Mardi 11 Juin à 15 heures à l’Eglise de Trèbes.

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page