Infos flash

Flash Back sur “le petit Commerce” de l’avenue Pierre Curie depuis les années 80

A l’occasion du départ à la Retraite de Jeanine Alary  ( salon de coiffure Hair 2000)…

30 ans sur les berges du Canal, prétexte à feuilleter avec Jeanine le livre du “petit commerce trébéen” depuis les années 80.

port-ciel

Le canal et ses berges étaient loin de  leur physionomie d’aujourd’hui…  
De son salon elle avait vue sur les jardins sur la rive en face. Elle se souvient que l’on ne voyait pas la route Minervoise. Notre coiffeuse a connu l’arrivée de la société Connoisseur et ses bateaux avec juste un petit local, puis le creusage des tonnes de terre et donc la disparition des jardins pour laisser place à la structure d’aujourd’hui.

Lorsque Jeanine  s’est installée sur l’avenue Pierre Curie, peu d’activités animaient l’artère.  Il n’y avait que l’atelier de menuiserie de Robert Azaïs, le cabinet du kiné Covillard. C’est en fait le garage de ce dernier qu’elle a transformé en salon.

Au fil des ans elle a vu naître  de nombreux commerces et fermer certains…
Le magasin de bricolage de la famille Azaïs dans la bâtisse aujourd’hui occupée par  le cabinet Aline Battut,
Le salon d’esthétique de Mme Adroit. La création de la Trattoria par Faby  Gréchi puis le passage de relais  Cathie et José.
La construction du local qui abrite aujourd’hui l’Office de Tourisme et qui a été durant quelques années un petit supermarché Schlecker…  
Le départ à la retraite du kiné et l’installation dans les lieux des Vignes de Bacchus tenues pas deux autres commerçants avant la reprise par Pierre et Sabi. Et les derniers installés sur l’avenue la poissonnerie et son restaurant.

NIGHT FALLS IN TREBES-OUR LAST NIGHT 

Parmi ses souvenirs, elle conserve celui d’un défilé de mode qui dans la salle des fête au cœur du village avait réuni de  nombreux commerçants. L’occasion de mêler nos souvenances aux siennes et évoquer  quelques uns de ceux  qui faisaient alors la dynamique économique du cœur de  ville.  Robert Azaïs était alors le président de l’Union des Commerçants. Pour ce défilé les lignes de vêtements étaient prêtés par :
-Pandourel , ce petit magasin de vêtements au 14 de la rue du 11 novembre qu’avait créé Sylvette Calamel-Diedrich et avait été repris par Jeanne (dont nous avons oublié le patronyme).
– Maria Camel qui était installée alors avec une activité de vêtements et lingerie dans la local aujourd’hui occupé par les assurances Aviva au 55 de l’avenue Pasteur.
-Renée et Henri Cébolla qui avaient créé un magasin d’articles et vêtements de sports  sur la même avenue et qui avait été racheté par Eric Sarrio par la suite .
Pour les coiffures, Jeanine avait partagé la tâche avec Colette Imbert et Rosy Papaix. C’est Philippe Calamel du studio photo de l’avenue Pasteur “le 8ème Art” qui avait immortalisé cette soirée là.  Que de souvenirs… !

Un flash back sur la vie trébéenne comme on les aime !!!

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page