Infos flash

Victimes d’un home jacking dans le vieux village

rue de strasbourgImaginez-vous paisiblement endormi dans votre lit, puis réveillé tout à coup par un individu qui braque le faisceau d’une lampe torche sur votre visage et vous ordonne de lui indiquer où sont vos bijoux et argent… c’est l’horrible expérience qu’ont vécu deux personnes âgées dans leur maison de la rue de Strasbourg.

Mère et fille, de cette famille trébéenne depuis 5 générations, encore terrifiées par cette nuit de cauchemar, revivent en boucle les détails.
Il était aux alentours de 3h du matin dans la nuit de dimanche à lundi: « Ne bouge pas, ne crie pas, où sont tes bijoux, où est ton argent? » avec un fort accent que la plus jeune pense reconnaître comme venant des pays de l’Est. Sans réponse satisfaisante, l’homme a pris son temps pour fouiller l’armoire, la commode, la table de nuit…  renouvelant ses ordres « n’allume pas la lumière, ne bouge pas » … sans succès. Il s’est alors dirigé vers la chambre de la maman, à laquelle il a fini par dérober la chaîne, le camée, et la croix qu’elle portait sur elle.  Laissant les deux dames ( arrière et arrière-arrière grand-mères) tétanisées par la peur, l’individu, qui était certainement accompagné, a enfin quitté les lieux en emportant tout de même un coffre-meuble (vide) de gros volume qui était au rez-de-chaussée. Même si ce home-jacking s’est déroulé sans violence, c’est un véritable traumatisme qu’ont subi ces deux personnes âgées.

Place du Prioulet
Le retraité que nous avons rencontré place du Prioulet, en est à la 3ème tentative d’intrusion dans sa maison en pleine nuit. Le sommeil léger, il a mis en fuite les malfaiteurs à chaque fois en hurlant « au voleur, au secours ». La première tentative s’est soldée par des traces de pied de biche sur sa porte d’entrée. Quelques temps plus tard, un individu s’est hissé par la façade jusqu’à la fenêtre de sa chambre. Il y a quelques semaines, pour la 3ème fois donc, un fracas, qu’il a tout d’abord cru identifier comme étant le tonnerre, le sort de son sommeil. Là aussi, après avoir réagi en hurlant, il a trouvé sa porte d’entrée cette fois explosée.
Cela fait beaucoup pour ce monsieur qui est venu chez nous pour y vivre une retraite paisible !

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page