Infos flash

Archives des mots-clés : Gendarmerie

Contrôles divers de Gendarmerie

La gendarmerie a mené une opération de contrôles sur la commune. Des contrôles qui vont être effectués dans tout le département dans les semaines à venir.

Hier, en présence du secrétaire général de la préfecture, étaient mobilisés: six gendarmes de Trèbes, quatre gendarmes du peloton de surveillance et d’intervention et deux policiers municipaux. Ils ont procédé à des contrôles divers, notamment résidence Monséjour : l’usage ou la détention de stupéfiants, et pour les automobilistes des contrôles pouvant concerner le dépistage de stupéfiant, la conduite sous l’emprise de l’alcool…

Nos Gendarmes veillent

Cliquez sur le visuel  !

Le maréchal des logis-chef Cyril Soriano intègre la brigade

gendarmerie Soriano TrèbesL’effectif de la brigade de Trèbes vient de s’enrichir d’un nouvel élément. Le major Daniel Delpech qui est à la tête de la COB Trèbes/Capendu accueillait fin juillet le maréchal des logis-chef Cyril Soriano. Entré en gendarmerie en 2000, alors qu’il avait 18 ans, ce natif du sud de l’Auvergne, plus précisément du Puy-en-Velay, a tout d’abord été incorporé à l’école de gendarmerie de Chaumont en HauteMarne. Il était ensuite affecté, l’année suivante, à la brigade territoriale autonome de Montlhéry dans l’Essonne. Il y exerce ses fonctions durant sept années.
En 2009, le militaire Soriano est nommé à Nozay, toujours dans le 91, où il développe plus encore son expérience dans un secteur très chargée en activités. Il remplit ses missions, dans une unité, à vocation interventionnelle et judiciaire, d’une trentaine d’éléments en effectif pour une population de 30 000 habitants. Une expérience du terrain qu’il met désormais au profit de la ville et des communes du secteur que couvre la brigade trébéenne.

En couple, lié par un Pacs, le chef Soriano est papa de deux enfants de 6 ans et 18 mois. Avec sa petite famille, il s’installe donc dans cette région Languedoc-Roussillon. Son engagement dans le cadre de la brigade de Trèbes, pour une population de secteur qui avoisine les 19 000 âmes, va lui permettre une meilleure qualité de vie de famille dont il se réjouit.

Le vol de carburant à la société Rivière … résolu !

affaire vol de carburant Rivière fd

Les  gendarmes de la brigade de Trèbes ont élucidé le vol de carburant qui avait eu lieu dans les hangars de la sablière de la société Rivière. Les investigations ont conduit nos militaires à s’intéresser à un jeune Trébéen, ainsi qu’à des membres de son entourage. Trois suspects ont été interpellés en début de semaine et placés en garde à vue. Les trois individus ont reconnu leur participation au vol. Sur décision du parquet de Carcassonne, ils ont été laissés libres dans l’attente de leur jugement ultérieur devant le tribunal correctionnel.

Ils étaient mobilisés pour la St Sylvestre

anges 31 dec ptIls sont souvent amenés à intervenir conjointement sur des faits qui nécessitent leur double présence. Ce dimanche 31 décembre en cours d’après-midi les gendarmes de la COB de Trèbes/Capendu avec à leur tête les chefs de brigades Loïc Julien et Victor Andrade étaient rejoints par la garde de nos pompiers dirigée, pour cette Saint-Sylvestre, par le sergent-chef Mathieu Bardou.

Ils étaient fin prêts, avec le soutien des réservistes, pour veiller sur la population du territoire qu’ils couvrent. Au petit matin de ce premier jour de 2018, à l’heure du bilan de la nuit, seul un cambriolage à Marseillette était à déplorer chez les gendarmes. Les hommes et femmes du centre de secours sont, quant à eux, intervenus sur un départ de feu de haie en début de soirée, un secours à personne dans la nuit ainsi qu’un sauvetage de chien à Fontiès.

Prévention des actes de malveillance pour les seniors

ainés sécuritéDans le cadre des JSI (Journées de la sécurité intérieure), la population senior trébéenne était conviée à une réunion débat sur le thème de la prévention des actes de malveillance et des préjudices. Dans la salle du restaurant du CCAS, le major Daniel Delpech et le gendarme Éric Nézerau, des brigades de Trèbes avaient à leurs côtés les représentants de la police municipale et de la mairie.
Des conseils de prudence
Ils ont abordé, ce jour-là avec les aînés, de nombreux cas de figure concernant leur sécurité sur la voie publique et à leur domicile. Le but de cette rencontre visait à les inciter à la prudence dans divers domaines : les vols, notamment avec violence, pouvant être tentés lors d’un retrait à un distributeur de billets, à leur domicile par des personnes se présentant sous une fausse identité… Les gendarmes leur prodiguaient des conseils comme éviter le port ostentatoire de bijoux. Les escroqueries étaient inventoriées, entre autres celles sur le web à travers des e-mails aux contenus alléchants, les faux sites, les demandes de coordonnées bancaires, les appels télé- phoniques sans interlocuteur…
Ils étaient également informés des plans de préventions existants, tel celui nommé “Opération tranquillité vacances”, qui permet de signaler ses absences et lutter contre les cambriolages.

L’adjudant Loïc Julien prend le commandement de la brigade

gendarmerie trèbesL ’effectif de la brigade de gendarmerie de Trèbes s’est étoffé depuis quelques semaines avec l’arrivée de deux adjudants. Le Major Daniel Delpech commandant de la COB Trèbes/Capendu accueillait aussi un homme supplémentaire sur la brigade de Capendu.

L’adjudant Loïc Julien prend le commandement de la brigade de la ville. Après 10 ans en brigade de recherche(BR), dont 7 à Rouen et les dernières années à Saint-Claude en Guadeloupe, son choix d’évolution de carrière, le mènent à la tête des hommes du groupe trébéen. Ce quadra, Normand d’origine, prend ici les responsabilités de commandement et renoue aussi avec le contact avec la population. Il met au profit du service son expérience de police judiciaire et de chef de groupe BR. Il est heureux de cette nomination et ses premières approches du contexte trébéen avec notamment sa proximité avec une grande ville, le confortent dans son choix de retour en brigade.

Aux côtés du nouveau commandant, l’adjudant Éric Joly a pris ses fonctions de second. Entré dans l’armée en 1989, il a ensuite intégré la gendarmerie en 1995. Originaire du Nord, il est arrivé dans le Sud en 2000 au fil de deux affectations dans l’Hérault puis Lézignan d’où il arrive. Il a également dans son parcours quatre mois de mission au Kosovo. Cette affectation à Trèbes qu’il avait souhaitée lui permet la prise de responsabilité de second mais aussi la remise en question qu’entraîne un nouvel environnement. Il apporte ses aptitudes de TICP (technicien investigation criminelle de proximité) et CNTech (correspondant nouvelles technologies). La proximité avec Lézignan lui permet de poursuivre là- bas son engagement en tant que dirigeant du club de foot, rôle quand lequel son épouse est également investie aux côtés de leur fils joueur U15.

Un état des lieux avec les gendarmes

gendarmerieMissions accomplies malgré une baisse d’effectif.
Le major Daniel Delpech, commandant de la COB Trèbes/Capendu et le chef d’escadron Stéphane Cario, avaient convié les élus du secteur pour un état des lieux.

Le major qualifiait l’année 2016 de rude et intense, dans le contexte national de risques terroristes et d’ajouts de missions sécuritaires, la COB ayant dû faire face, en terme d’effectif à 8 départs compensés par seulement 5 arrivées. Malgré tout, l’unité obtient d’excellents résultats dont une baisse en matière d’atteintes aux biens, -25 % annoncés par le préfet.

Concernant la délinquance locale, les militaires mettaient hors d’état de nuire trois individus multirécidivistes qui cette fois ont été sévèrement punis. Face à la délinquance itinérante structurée et mobile, c’est l’interactivité entre les services qui a permis des interpellations à l’autre bout de la France ou plus proche comme celle à Béziers des auteurs du cambriolage de la maison de retraite. Il se réjouissait du partenariat avec les communes pour les plans protecteurs liés aux risques terroristes, citant pour l’exemple les moyens mis en place lors de la fête occitane. Il saluait la mobilisation de ses troupes pour pallier le manque d’effectif et la participation active des réservistes à de nombreuses missions.

Le chef d’escadron Stéphane Cario, confirmait le travail fourni et l’atteinte des objectifs dans ce challenge de ressources humaines réduites.

gendarmerie2

gendarmerie3

Les anges gardiens de nos réveillons

Nuit de Noël pompiers nuit de noel2016

Le 24 et 31 décembre , alors que la plupart d’entre nous partage la fête entre amis ou en famille, des femmes et des hommes, par leur profession ou leur engagement, sont mobilisés pour assurer aux Trébéens et aux habitants des communes environnantes une soirée rassurante.

Nos gendarmes : Avec un effectif renforcé par des réservistes, nos gendarmes de la COB (Communauté de gendarmerie) Trèbes/Capendu ont assuré la surveillance des commerces. Ils ont patrouillé, ces nuit-là, dans le cadre de la lutte anti-cambriolage et procédé aux indispensables contrôles d’alcoolémie qui sécurisent les usagers de nos routes.

Nos pompiers : Chez nos pompiers aussi, la garde de Noël, sous la responsabilité du sergent-chef Sébastien Balmigère, et pour la St Sylvestre celle sous la responsabilité de l’adjudant Paul Brandao. répondaient présente, prête à quitter les réunions familiales, au moindre « Bip » pour porter secours à la population.  Cette disponibilité se prolongeait jusqu’au lundi matin.

Ce 1er Janvier, permettait, au petit matin, le constat d’un passage vers 2017 extrêmement calme.

gendarmes nuit de noël pt

Ceux de la St Sylvestre 

pompier st Sylvestre pt

gendarme st sylvestre pt

Interpellations …

pompiers voiture bruléeOn se souvient que le 25 novembre dernier, une Peugeot 205 avait été incendiée à l’Aiguille, face à la piscine. Si le véhicule avait entièrement été détruit par les flammes, les gendarmes étaient remontés jusqu’à un garage trébéen grâce à la plaque d’immatriculation qui avait pu être exploitée.

De là, le garagiste a expliqué qu’il avait cédé cette voiture à titre gracieux à l’un de ses apprentis, il y a un peu plus d’un an. Au fil de leurs investigations, les gendarmes trébéens ont ainsi établi que le véhicule en question avait connu plusieurs propriétaires sur cette période, sans qu’aucun d’eux ne fasse le nécessaire pour les changements de carte grise.
Parmi les usagers présumés de ce véhicule, deux d’entre eux, un mineur et un majeur, ont été interpellés mercredi dernier, au lendemain d’outrages qu’ils avaient proférés  envers les gendarmes. Sur la question de la voiture incendiée, les deux jeunes ont nié leur implication lors des auditions devant les enquêteurs.
Pour les faits d’«outrage à personne dépositaire de l’autorité publique » du 29 novembre, si le majeur a été condamné à 4 mois de sursis, ainsi qu’à 300 € de dommages et intérêts pour chacun des deux gendarmes victimes, nous avons appris que le mineur, qui devait être placé en centre d’éducation renforcée, avait échappé aux services de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) et disparu dans la nature.

Nos Gendarmes ont célébré leur Ste Patronne

gendarmes pour la Ste Geneviève2

TOUTES NOS IMAGES >>> CLIQUEZ ICI

L’église st Etienne était le cadre de la célébration de la Sainte Geneviève, à laquelle le colonel Sébastien Gay commandant du groupement de l’Aude, le chef d’escadron Stéphane Cario commandant de la compagnie de Carcassonne, le chef d’escadron départemental de sécurité routière Didier Soupault avaient convié de nombreux représentants des autorités civiles et militaires.
La messe célébrée par l’abbé Régis Alquier et l’aumônier Emmanuel Gracia de la région de Gendarmerie d’Occitanie avait un relief tout particulier avec l’accompagnement au violon de Valéria Kieffer, gendarme adjoint volontaire à la brigade trébéenne.
Pour le second acte de cette journée dédiée à la ste patronne de la Gendarmerie, le maire Eric Ménassi ouvrait les prises de paroles et adressait ses remerciements « à ces hommes qui tous les jours mettent leur professionnalisme au service de la population ».
Le colonel Sébastien Gay, situant son propos tant sur le plan national que départemental, affirmait l’engagement plein, entier et sur tous les fronts, des militaires du groupement pour la protection des citoyens. Il évoquait les adaptations sur le plan opérationnel, ainsi que collaboration étroite avec la police nationale dans le domaine du renseignement et dans celui de l’intervention.
Avec la perte récente de l’un des leurs dans l’Ariège, le colonel, appelant ses personnels à la vigilance, rappelait que leur mission ne sont pas sans risque « quelque puissent être les apports en personnel et en matériel dont nous avons bénéficié ces derniers mois. ». Il affirmait également, en ces circonstances, leur cohésion et leur résolution face à toutes les formes de criminalité et de délinquance.
Mme Bernard, sous-préfète d’arrondissement, représentait le Préfet de l’Aude et témoignait de « l’immense reconnaissance de la Nation pour ses gendarmes ».

fleche Valéria Kieffer gendarme/violoniste et le commandant de la compagnie de Carcassonne Stéphane Cario

gendarme valéria

Une Voiture Brulée à l’Aiguille

pompiers voiture brulée

TOUTES NOS IMAGES >>> CLIQUEZ ICI

Mercredi, aux alentours de 21h , nos pompiers et gendarmes sont intervenus face à la piscine où une voiture était la proie des flammes.
Sur l’origine du sinistre, dont le caractère volontaire semble faire peu de doute, une enquête de gendarmerie est en cours.

Nos Gendarmes ont fait appel à leurs confrères Plongeurs

gendarmes penicheTOUTES LES IMAGES >>> CLIQUEZ ICI

Suite au mystérieux incendie d’une péniche à Marseillette, nos gendarmes ont fait appel à leurs confrères spécialistes d’interventions subaquatiques d’Agde et de St Cyprien. En présence du Commandant de la Compagnie de Gendarmerie Stéphane Cario et de nos gendarmes de la COB Trèbes/Capendu, ils ont effectué des recherches d’éventuels éléments qui contribueraient à l’enquête. Ces plongeurs professionnels ont aussi exploré les abords de la carcasse calcinée et les eaux stagnant dans le bateau pour s’assurer que l’incendie n’avait fait aucune victime.

Tout vient à point à qui sait attendre…

gendarmerie opération vieux village3En mai dernier, nous vous relations la mobilisation de nos gendarmes et d’éléments du PSIG dans le vieux village pour interpellation d’un homme recherché pour l’exécution d’une peine de prison après décision de justice. L’individu était parvenu à déjouer le dispositif en s’enfuyant par les toits (relire ICI).
Nous terminions notre sujet par : Mais comme pour la Maaf , “ils l’auront un jour, ils l’auront !”
hé bien voilà c’est fait !!
Jeudi, autre déploiement d’effectif et nos gendarmes ont mis la main sur l’énergumène qui séjourne désormais en prison… et pour 10 mois!

Le gendarme Tom Jones, nouvelle recrue de la Brigade

gendarme Tom JonesLe gendarme de carrière, sous-officier deux chevrons, Tom Jones, prend ses fonctions avec un parcours atypique et déjà une sacrée expérience de terrain…
Avec pour modèle son père, aujourd’hui chef de brigade dans l’Hérault, le jeune homme a principalement grandi dans la région montpelliéraine et nîmoise. Bon sang ne saurait mentir et à tout juste 18 ans, il intègre l’école de gendarmerie de Tulle. Par sa 1ère affectation, il va ensuite servir la gendarmerie de Banyuls-sur-Mer dans les PO durant 3 ans.

En 2012 , il passe le concours de sous-officier de gendarmerie et celui de la police nationale : le 1er obtenu en partie et le second en totalité. Mais une blessure lors d’un entraînement vient contrarier les ambitions du jeune homme et une inaptitude au regard des normes de la gendarmerie, empêche la validation de la deuxième partie de son concours.

Pas question pour lui d’abandonner sa volonté de servir. Les critères des fonctionnaires de police étant différents, Il s’est alors tourné vers la police nationale et fait son école à Nîmes. Sorti de cet enseignement bien classé, il évite « l’étape région parisienne » et entre au sein de l’une des CRS de la police nationale de Marseille pour 2 ans. Une expérience enrichissante par laquelle, avant les attentats, il a beaucoup travaillé dans les quartiers nord, mais aussi sur les ZSP de la région nîmoise et dans de fréquentes interventions en région lyonnaise. Le post-attentats l’a conduit, avec la CRS 54, à de nombreuses missions sur Paris et énormément de déplacements à Calais.

Tom n’avait pas perdu de vue son attachement à la gendarmerie et il s’avérait alors qu’avec le rattachement au même ministère, une passerelle était possible. Il a alors postulé et sur une centaine de dossiers d’intégration de réintégration dans la gendarmerie, 13 seulement ont été retenus dont celui de notre homme. En complément d’une expérience déjà conséquente, il suit alors, à Montluçon, une formation plus spécifique, axée sur une préparation militaire plus intense sur le plan physique et les entraînements au combat.

A 24 ans, le gendarme Jones vise maintenant la qualification d’OPJ. Trèbes était son premier vœu, dans une région qu’il connaissait par sa pratique du motocross et l’enduro. Avec sa compagne Gaëlle et Nolan leur bébé de 7 mois, il se pose dans le contexte idéal pour allier travail, vie familiale et loisirs.

L’immeuble Monséjour investi par les gendarmes

monsejourC’est dans le cadre d’une lutte contre les incivilités et les squats réguliers dénoncés par des propriétaires de Monséjour, que cette résidence située face à la piscine municipale, près de la cité de l’Aiguille, a été investie par les forces de gendarmerie, mardi 23 aoûtà 15 h.
Effectuée sur réquisition du procureur de Carcassonne, cette opération a mobilisé des militaires de la Cob (communauté de brigades) de Trèbes, appuyés par les gendarmes mobiles actuellement détachés à Trèbes, une équipe cynophile de Narbonne et les hommes du peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (Psig) de Carcassonne ainsi que des éléments de la Police Municipale. Une vingtaine de gendarmes au total.
Au cœur de Monséjour, les forces de gendarmerie ont ainsi effectué plusieurs contrôles d’identité et fouillé les parties communes du bâtiment, notamment les caves. Les gendarmes n’ont effectué aucune interpellation lors de cette intervention. En revanche, ils ont découvert des objets de provenance douteuse… qui sont en cours «d’analyse» afin que leur provenance puisse être définie.

L’adjudant Jérémy Vialades a rejoint notre Brigade

adjudant VialadesAvec des arrivées et des départs, l’effectif de la brigade trébéenne aura subi cet été quelques fluctuations, avec notamment la mutation de l’adjudant Jean Claude Lopez. Il devrait se stabiliser à 14 éléments, début septembre.
En ce début du mois d’août, le groupe s’est renforcé avec l’arrivée de l’adjudant Jérémy Vialades. Ce presque quadra, originaire de l’Hérault, mais catalan d’adoption (il y tient), a dans ses bagages l’expérience, à la fois, du terrain et de l’investigation.
Après son service militaire à Latour-de-France dans les P.O., il intègre, en 1999, l’école de gendarmerie de Montluçon. Sa première affectation, en 2000, le conduit à la brigade de Bonnières sur Seine dans les Yvelines, où il remplira ses fonctions durant 7 années. En parallèle, il prépare sa qualification d’officier de police judiciaire qui lui est validée en 2005. Deux ans plus tard, il rejoint la brigade des recherches de Mantes-la-Jolie. C’est dans cette structure qu’il était toujours en poste lorsqu’il a émis son souhait de mutation dans le Sud. Une affectation accordée qui a pris effet le 1er août.
L’adjudant, qui a connu le travail de brigade pour une population de 25 000 habitants, apprécie le fait d’arriver dans une gendarmerie plus petite qui permet plus de contact avec les élus, les commerçants, les Trébéens…
Une proximité qui lui manquait lors de ses années en B.R. . Il remet la tenue et renoue avec les patrouilles, les procédures, l’administratif…
Sous les ordres du Major Daniel Delpech Commandant de la COB Trèbes/Capendu, il assurera la responsabilité de la gendarmerie trébéenne, en attendant la nomination d’un commandant de brigade.
Papa d’un ado de 14 ans, l’homme est aussi un sportif. Si le footing lui permet d’entretenir sa condition physique, il aime également le côté collectif du volley. Féru de golf, la proximité de celui de Carcassonne devrait satisfaire ce nouvel Audois.
L’adjudant Vialades, ravi de son affectation en terre trébéenne, apprécie déjà son environnement. Nous lui souhaitons la bienvenue parmi nous.

Alexandra Canal, nouvelle venue à la brigade

gendarmerie alexandra canalOriginaire du Territoire-de-Belfort, Alexandra Canal est la nouvelle venue de notre brigade en tant qu’adjointe de gendarmerie.

Formée dans le cadre de l’Ecole de Gendarmerie de Fontainebleau et s’étant  bien classée, elle a pu choisir , sa région d’affectation. La jeune femme a opté pour la nôtre, qu’elle connaissait un tantinet pour avoir travaillé un an dans l’Hérault. Un séjour dont elle a conservé quelques pointes d’accent.

Au sein de notre brigade, c’est avec fierté, qu’elle porte l’uniforme pour sa première affectation , depuis début juin.
Malgré sa jeunesse, elle se sait déjà femme de terrain, et ne supporterait pas d’être confiné dans un bureau. Elle voit dans le métier de gendarme, un environnement où elle pourra mettre en œuvre ses capacités d’adaptation et de remise en question. Son engagement dans cette mission de service public repose aussi sur sa volonté d’être tournée vers les autres. Cette jeune femme très sportive, qui pratique le VTT l’équitation et la course à pied, est prête à mettre sa forme physique au service de la brigade. Alexandra est ravie de l’accueil qui lui a été réservé, et le Major Daniel Delpech apprécie l’arrivée de cette nouvelle recrue.
Elle a maintenant cinq ans pour préparer son concours de sous-officier et nous lui souhaitons pleine réussite, ainsi que la bienvenue parmi nous !

Chasse à l’Homme dans le Vieux Village

 TOUTES NOS IMAGES >>> CLIQUEZ ICI

Si de nombreuses opérations de Gendarmerie, à la suite de longues investigations  bien souvent, aboutissent dans la discrétion, celle de ce mercredi dans le vieux village n’est pas passée inaperçu…

Un homme recherché pour l’exécution d’une peine de prison après décision de justice avait été localisé dans un logement de la petite place, que les Trébéens ont longtemps appelé “radio platane” près de l’église. Nos gendarmes de la COB ( Communauté de Brigades ) de Trèbes/Capendu, appuyés par des éléments du PSIG avaient investi les abords en début de matinée. L’individu est parvenu à déjouer le dispositif en s’enfuyant par les toits.
😉 Mais comme pour la Maaf , “ils l’auront un jour, ils l’auront !”

Nos Gendarmes à la rencontre des élus

gendarmerie cob2016

TOUTES NOS IMAGES >>> CLIQUEZ ICI

Cette année encore, le Major Daniel Delpech, Commandant de la COB (Communauté de Gendarmerie) Trèbes/Capendu (20 communes, soit environ 19 000 habitants) et le Chef d’Escadron Stéphane Cario, installé dans ses fonctions de Commandant de la Compagnie de Gendarmerie de Carcassonne en 2015, avaient convié les élus du secteur pour un état des lieux.

C’est avec une pensée pour Michel Fouich, le maire de Marseillette récemment décédé, que le Major Delpech débutait cette rencontre.

Il évoquait une année 2015 intense avec comme action prioritaire, la lutte contre les atteintes aux biens en général, contre les cambriolages en particulier. Aux autres missions habituelles, comme la lutte contre l’insécurité routière, s’ajoutent depuis début 2015 d’autres engagements étroitement liés au contexte dramatique que vit notre pays. Pour ces mandats et dans leur quotidien, nos gendarmes ont dû intégrer que, face à une certaine idéologie, ils peuvent représenter une cible par le fait de porter l’uniforme, tout comme les services de police et nos pompiers. Pour pouvoir faire fi de ce danger pour mener à bien leurs devoirs envers la population, ils ont suivi une instruction professionnelle plus spécifique en matière de sécurité, mais aussi du maniement d’armes plus en adéquation avec la conjoncture actuelle.

La COB Trèbes/Capendu a assuré 29600 heures de service avec plus de 75 % de ses créneaux horaires consacrés à la surveillance, sécurité publique générale, soit plus de 1500 heures supplémentaires lorsque l’on collationne les données avec 2014. Le bilan 2015, en termes d’accidentologie permettait de ne déplorer aucun mort, un constat qui hélas ne peut déjà pas s’appliquer pour l’année en cours. L’année passée, année d’élections a ajouté à nos gendarmes une charge administrative supplémentaire avec la gestion des procurations. En décembre dernier et jusqu’au 20 janvier, la période du plan « antivol à main armée » qui permet de sécuriser les commerces, a été élargie. Parmi les missions nouvelles, on notera la surveillance des lieux de culte lors de grands rassemblements. Des actions appelées à être reconduites aux vues de l’actualité peu réjouissante, notamment pour des événements comme le passage du Tour de France.

Le Major Delpech évoquait également des épisodes de tension qu’a connu notre ville, auxquels nos gendarmes ont répondu avec force et efficacité avec des interpellations à la clé. Depuis octobre un plan d’action spécifique sur Trèbes a permis une réorganisation des moyens

Les mouvements de mutations et l’accident dont ont été victimes deux membres de la brigade, amputent l’effectif de plusieurs militaires. Des circonstances avec lesquelles l’ensemble du staff jongle pour optimiser malgré-tout les services.

Le Chef d’Escadron Stéphane Cario se réjouissait à son tour de cette rencontre. Il félicitait l’ensemble des militaires de la COB pour le travail accompli sur l’année, un travail difficile qui nécessite une continuelle remise en cause et énormément d’abnégation. Il soulignait, lui aussi, qu’aux traditionnelles missions de la gendarmerie, déjà lourdes et complexes, s’ajoutent celles qu’oblige la situation préoccupante à laquelle est confronté notre pays. Une occurrence dans laquelle, nos régions ne sont pas à l’abri.

Il mettait également en exergue, face à tous ces maires, l’importance de la coordination avec les élus et leurs équipes pour la « coproduction de sécurité » comme elle est nommée en jargon technique. Collaboration primordiale également, avec tous les acteurs locaux associatifs, professionnels, commerçants… pour détecter, évaluer, analyser et résoudre les problèmes. L’objectif commun étant de juguler les phénomènes parasites, la délinquance, au sein de nos communes.

Il évoquait également les interventions des unités du PSIG (Pelotons de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie), DSIR (Détachement de Surveillance et d’Intervention de la Réserve) et BR (Brigade de Recherche) qui  viennent compléter le travail de nos gendarmes.

En conclusion… ils sont mobilisés et ils ne lâchent rien!

Venait ensuite un moment convivial autour d’un verre de l’amitié et l’occasion pour nous de réaliser la photo de famille de notre COB, pour laquelle ont pu se joindre les deux blessés de l’accident de janvier que nous avons revus avec plaisir.

Deux gendarmes percutés par un véhicule

Une et un gendarmes  de la brigade de Capendu qui étaient postés pour contrôles routiers entre le pont de l’Aude et les arènes ont été percutés par un véhicule.

Le conducteur gardois de la 206, qui roulait en direction de Carcassonne, se serait endormi au volant.  En déviant de sa trajectoire, il a percuté les deux militaires. Transportés par les pompiers au Centre Hospitalier sans pronostic vital engagé: Si la gendarme n’a été victime que de blessures légères, son collègue, qui a été projeté à plusieurs mètres, est plus sérieusement touché aux jambes et à la tête.
Le contrôle d’alcoolémie sur le conducteur s’est avéré négatif.

Nos Anges-Gardiens des Réveillons

Le 24 décembre et ce 31, alors que la plupart d’entre nous partage la fête entre amis ou en famille, des femmes et des hommes, par leur profession ou leur engagement, sont mobilisés pour assurer aux Trébéens des soirées sereines.

Nos gendarmes 
Avec un effectif renforcé par des réservistes, nos gendarmes ont assuré la surveillance des commerces. Ils vont encore cette nuit, comme l’équipe de Noël, patrouiller dans le cadre de la  lutte anti-cambriolage. Ils procéderont également aux indispensables contrôles d’alcoolémie qui sécurisent les usagers de nos routes.

Ceux du 24 

gendarmerie dec2015 1

Ceux du 31 

gendarmerie dec2015 2

Nos Pompiers
Chez nos pompiers aussi, la garde répondra présente au moindre appel pour porter secours à la population. Cette disponibilité se prolongera jusqu’à lundi matin.

Ceux du 24 

pompiers 24dec2015

Ceux du 31

pompiers 31dec2015

Passez une bonne nuit de la St Sylvestre, Trébéens… ils veillent !!

Gendarmes et Pompiers honorés…

gendarmerie-pompiers juin2015

C’était à Trèbes, aux Arènes que gendarmes et pompiers de l’Ouest audois se sont retrouvés pour ce 3ème rendez-vous au cours duquel certains d’entre eux étaient honorés…
Le Maire Eric Ménassi accueillait pour cette  cérémonie le Préfet Louis Le Franc et les représentants départementaux.

Parmi les récipiendaires, nous retiendrons les deux gendarmes  de notre  Communauté de Brigades Trèbes/Capendu récompensés pour leur mérite:  Les Maréchaux des Logis Gaël Marchal de notre Brigade Trébéenne  et Mathias Delaunay pour des enquêtes ayant conduit à l’incarcération d’individus auteurs de violences.

gendarmes honnorés juin2015

Nos images


Si vous consultez le site sur un Ipad vous pouvez voir les images de ce sujet en Cliquant ICI

Rencontre Gendarmes et Elus

gendarmerie-fev2015-pt

Cette année encore, la Commandante de la Compagnie de Gendarmerie de Carcassonne Marie-France Sauvagnac et le Major Daniel Delpech Commandant de la COB (Communauté de Gendarmerie ) Trèbes/Capendu avaient convié les élus des communes concernées pour un état des lieux.
Nos militaires, malgré un contexte de travail de plus en plus compliqué avec la perte du respect de la fonction, perte de la reconnaissance, font face…
Ils restent motivés dans des situations qui s’avèrent difficiles, conflictuelles dans lesquelles, ils sont pris à partie et ce de manière plus marquée depuis les événements de janvier. Ils s’adaptent et ne lâchent rien, tout en introduisant dans leurs interventions des doses plus importantes de tact et de diplomatie.
Quoi qu’il en soit, dans un bilan départemental peu encourageant, notre COB tire  son épingle du jeu et voit son efficacité récompensée par des résultats probants, confortés par les chiffres.

Le Major  Delpech se permettait le constat de nettes améliorations dans plusieurs de leurs domaines de compétence:
La priorité donnée à la lutte contre les cambriolages en matière de nombre de militaires sur le terrain et de matériel, une présence et une visibilité donc qui découragent le malfrat, induit une baisse de 40% pour l’année écoulée. Les atteintes aux biens sont également en baisse, les violences légères aussi, mais, hélas, celles concernant les femmes sont en hausse.
L’insécurité routière ( vitesse, alcool..) après une baisse du nombre de contrevenants constatée précédemment, reflète cette fois un nouveau relâchement. Un seul accident mortel, est à déplorer malgré tout… comme quoi, le gendarme au bord de la route, c’est aussi pour notre sécurité!
Le major évoquait également toutes ces actions qui entrent dans les missions de nos gendarmes comme leurs contributions à des opérations de prévention: “voisins vigilants”, “tranquillité seniors”, “sécurité routière” dans les établissements scolaires…

Les partenariats  fructueux avec les élus, la mutualisation des moyens, la mise en place de solutions de proximité et de moyens pour empêcher le passage à l’acte, la pertinence du CLSPD (Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance) … étaient  pareillement salués. La vidéo surveillance était aussi citée et le Maire Eric Ménassi précisait que, sur notre ville, elle serait effective avant l’été. La synergie gendarmerie/municipalité s’illustrait aussi à propos de l’interdiction des poids lourds qui engendre une baisse de 80% du trafic.
La Commandante n’a pas manqué de féliciter ses troupes pour ces résultats qui se démarquent parmi ceux de l’ensemble de la Compagnie…
🙂 Les Trébéens leur disent aussi, Merci messieurs, dames !

Nos images


Si vous consultez le site sur un Ipad, vous pouvez voir les images de ce sujet en Cliquant ICI

Pour la St Sylvestre, Nos Gendarmes Veillaient sur Notre Ville

gendarmerie-31dec2014A l’instar de nos pompiers, nos gendarmes aussi étaient mobilisés pour assurer aux Trébéens une nuit de la St Sylvestre sereine. Surveillance des commerces, lutte anti-cambriolage et bien sûr les indispensables contrôles d’alcoolémie étaient les missions de nos militaires cette nuit là. Au terme de cette nuit de réveillon, aucun incident à déplorer sur Trèbes. Le Maire Eric Ménassi a rendu visite aux femmes et hommes de notre brigade en cours de soirée.

Matinée d’Instruction Professionnelle pour nos Gendarmes

gendarmerie-instruction-avril2014Un nombre important de véhicules de la Gendarmerie aux abords de l’OMSL, des hommes armes au poing… voila des scènes qui ne manquaient pas d’intriguer…
Il s’agissait en fait d’une matinée d’instruction professionnelle pour nos gendarmes. Cette cession menée par l’Adjudant Chef Renucci du PSIG (Peleton de Surveillance et d’intervention Gendarmerie) reposait sur plusieurs thèmes : l’emploi de la herse, interpellations, contrôles de personnes à pied ou à bord de véhicule… Même si les hommes et femmes de notre Brigade sont  aguerris à ces interventions, les mises en situation permettaient à tous l’occasion de revoir les procédures du cadre légal.

Nos images


Si vous consultez le site sur un Ipad vous pouvez voir les images de ce sujet en  Cliquez ICI

Les auteurs de vols et dégradations sur une trentaine de véhicules ont été interpellés

gendarmerieLes investigations de nos gendarmes ont porté leurs fruits…  leur ont permis d’identifier les auteurs de dégradations et vols commis sur des véhicules. Deux trébéens d’une quinzaine d’années ont été interpellés vendredi et mis en garde à vue.  ils ont reconnus les faits perpétrés sur une vingtaine de véhicules sur le parking de l’Aude ( des Fargues) dans la nuit du 21 au 22 septembre, veille du vide-grenier du vieux village, ainsi que sur une dizaine d’autres voitures lors du week-end de la Toussaint.  Ils devront répondre de ces méfaits  devant la justice courant décembre.

Et Si Tous Ensemble Nous Nous Protégions des Cambriolages …

Nous remettons à la une ce sujet que nous avions développé précédemment,  il reste hélas d’actualité!
Nous y ajoutons le document “voisins vigilants”  que vous pouvez télécharger en cliquant ICI

Vous pouvez vous procurer l’autocollant “Voisins Vigilants” à la mairie.

gendarmerie

 A Trèbes comme ailleurs, les cambrioleurs sévissent, aucun quartier n’est épargné… personne n’est à l’abri de leurs méfaits. Nous croisons régulièrement des personnes qui elles même, des proches, ou des voisins ont été victimes de cambriolages. Il nous a semblé important de mettre ici à disposition des documents édités par la préfecture, qui détaillent de multiples gestes de prévention qui peuvent ralentir ou décourager les voleurs et des  réflexes à avoir en diverses circonstances. 

Évitez les Cambriolages… Cliquez ICI Protéger Prévenir, Participer  Cliquez ICI

La solidarité
Plus que jamais ce joli mot peut permettre de lutter tous ensemble contre ce fléau. Nos gendarmes, nos policiers municipaux ont à cœur par leurs rondes régulières de nous protéger de ces cambriolages, mais ils ne peuvent être partout et nous pouvons nous aussi contribuer à une veille permanente… une prise de conscience et une mobilisation collectives sont plus qu’urgentes!
La solidarité de voisinage …
La plupart des cambriolages dans les maisons et appartements ont lieu en pleine journée. Outre l’application des conseils des documents ci-dessus, il reste encore des  moyens de veiller les uns, les autres sur nos biens. L’efficacité entre voisins repose sur  le dialogue, pour pouvoir se communiquer des infos à propos de nos habitudes, nos plannings et ainsi mieux connaitre nos tranches horaires d’absences. C’est une assistance réciproque qui peut se mettre en place partout dans notre ville. Nous sommes tous obligés à un moment ou à un autre de quitter nos domiciles et les voleurs profitent même parfois d’une petite absence…  alors  l’idéal est de pouvoir par exemple signaler à son voisin « Je sors faire des courses… j’en ai pour une heure environ » sous entendu : s’il se passe quoi que ce soit chez moi durant ce temps là …ce n’est pas normal. Ainsi chacun son tour, on peut assurer une vigilance qui pourrait sauver nos biens.
Bien sûr, ce sont des petites contraintes que l’on doit inclure à notre quotidien… mais le jeu en vaut la chandelle !!! et vu l’augmentation de ces méfaits, on doit tous se prendre en main pour contrer ces personnes sans scrupules.


La vigilance
Sans tomber dans la paranoïa, ni la délation gratuite, la vigilance peut s’exercer partout et tout le temps, il faut que nous ayons le réflexe de relever une immatriculation, d’être attentif à un signalement vestimentaire, à des détails.
On peut tous être acteurs de notre sécurité et apporter à nos services de Gendarmerie et de Police Municipale des éléments qui les aideront à retrouver les malfaiteurs. 

Le réflexe du 17
Les hommes et femmes chargés de notre sécurité sont sur le pont 24h/24h, alors n’hésitez pas à signaler, tout fait bizarre, suspect, en composant le 17. Vous aiderez peut-être à empêcher un délit.

Pour nos aînés
De plus en plus les voleurs utilisent des stratagèmes et des scénarios dont nos aînés n’ont pas conscience et ne se méfient pas.  Nous pouvons, sans leur faire peur, leur transmettre quelques éléments de prudence.  Voici la brochure que nous avons pu nous procurer auprès les services de gendarmerie. Elle regorge de bons conseils pour nos aînés mais pas seulement, nombre de ces mises en garde nous concernent tous.
Cliquez  ICI

Voilà le message que nous souhaitions partager avec tous les Trébéens …
Nous sommes convaincus que TOUS ENSEMBLE  nous pouvons faire reculer les malfaiteurs. 

L’Adjudant Chef Jean Claude Lopez prend la tête de notre Brigade de Gendarmerie

jean-claude-lopezLe Major Daniel Delpech ayant pris le commandement de la Communauté de Brigades Trèbes /Capendu, un nouveau chef  devait être nommé pour la structure trébéenne.  C’est chose faite et c’est désormais l’Adjudant Chef Jean Claude Lopez qui dirige l’effectif de notre ville.

A 46 ans, notre nouveau chef de la gendarmerie de la commune, nous arrive avec dans ses bagages une carrière faite,  comme pour la plupart de ces militaires, de la riche expérience que permettent les mutations successives dans des contextes  différents. C’est à l’école de Gendarmerie du Mans qu’il embrasse la profession… il connaîtra ensuite affectations ensoleillées sur l’Île de la Réunion et en Guyane  avant de prendre ses fonctions à Marseille. Plus tard à St Etienne de Tinée dans les Alpes Maritimes il officie dans la diversité que sous entend les fonctions d’une brigade. Sa précédente affectation le  rapprochait de sa terre d’origine, puisque l’Adjudant Chef Jean Claude Lopez avait en charge le Commandement de la Brigade de Carcassonne qui n’ayant pas de zone de compétence assure essentiellement le transfert de détenus.

L’affectation chez nous de ce militaire du Grand Sud,  résulte du  souhait qu’il a émis de prendre la tête notre gendarmerie, dont il connait déjà parfaitement les femmes et hommes qui la composent. Il y a d’ailleurs retrouvé le Maréchal des Logis Chef Ludivine Le Port, dont il avait été le “patron” à Carcassonne. Ainsi, sans passer par la phase d’observation, notre nouveau chef de brigade renoue ainsi avec la multiplicité des actions et interventions comme il les a connues dans le 06. L’entente et l’appréciation mutuelle avec Le major Delpech déjà acquise, plante le cadre idéal pour sa prise de fonctions dans des conditions optimales. Sur le plan personnel, le plaisir d’intégrer le logement plaisant qui est mis a sa disposition, ravit également son épouse qui pourra de plus, poursuivre sa profession d’assistante maternelle. Quand à sa progéniture, c’est le choix du roi de 23 ans et 20 ans qui comble le couple.

Les Trébéens auront rapidement l’occasion de faire connaissance avec notre nouveau chef pour lequel notre ville et ses atouts sont déjà familiers.

Nous lui souhaitons la bienvenue et lui adressons nos vœux de réussite à ce nouveau poste!

Importante opération de lutte contre les cambriolages

       Les cambrioleurs agissent  n’importe où et n’importe quand, mais les services de Gendarmerie ne comptent pas leur laisser le champ libre.  Pour lutter contre ces malfaiteurs dont les méfaits sont en recrudescence, outre un important travail d’investigation, ce sont des opérations inopinées et de grandes envergures qui sont planifiés…

Trèbes était vendredi le cadre de l’un de ces dispositifs à fort effectif et considérables moyens. Hommes, véhicules, motards…  mais aussi  moyens aériens avec la présence d’un hélicoptère EC 135 doté des derniers équipements hautes technologies. L’appareil dispose notamment d’appareillages  visuels permettant de lire une plaque minéralogique jusqu’à 2km, caméra infra rouge, puissant projecteur… un véritable petit bijou high tech.

Par ces imposantes interventions les services de Gendarmerie affichent leur détermination à combattre ce fléau sans relâche.  Nos militaires locaux sont eux aussi sur le terrain au quotidien  pour débusquer les malfaiteurs  et il est important de rappeler que nous pouvons tous les aider dans cette lutte par notre attention à tout comportement inhabituel, activité anormale dans notre voisinage et  par notre réactivité en les alertant.  

Nos images

 

Revenir en haut de la page