Infos flash

Émotion à l’heure des départs à Gaston Bonheur

CLIQUEZ ICI pour voir les autres photos de cet article

Au gré des mutations, des fins de contrats, des droits à la retraite… le collège Gaston bonheur a lui aussi son lot de départs et à l’heure des adieux, la boîte de Kleenex a copieusement été effeuillée.
Le principal Dominique Ejarque, en maître de cérémonie, laissait ensuite tour à tour  place à ceux qui, le cœur lourd, tiraient leur révérence: Hélène BOUSQUET,  Géraldine VERBECKE, El yasse KAROUM, Olivier LIZOT, Yacine FLETCHER, Nicolas GUILLOTEAU, Laura COUTANT, Anne Marie BOURDJA, Nathalie PETIT, Sabine AGNEL ( en espérant n’avoir oublié personne). Qu’ils soient profs, personnel encadrant, dévoués à la logistique… tous unanimes, ils ont décrit leurs belles années « Bonheur ».
Les portraits pleins d’humour dressés par, Dominique Ejarque,  Gilles Collinet…  les anecdotes, les évocations taquines n’ont pas empêché les larmes de tristesse. Avec les anciens, comme Reine Articot, Pierre Botella… venait le moment d’une photo de cette belle et grande famille que vous retrouverez dans notre diaporama.

helene bousquet ;) Elle n’a pas changé !!

Hélène, un précieux pilier du Collège s’en va…

Quelque temps après son arrivée en 1996, nous consacrions un portrait à Hélène Bousquet que nous avions titré  « Hélène et Gaston c’est le Bonheur ». Elle exprimait à ce moment-là son aspiration à rester dans ce collège jusqu’à la retraite. Souhait exaucé, puisque en ce début juillet c’est ici qu’elle met un terme à un parcours professionnel bien rempli. En arrivant à Trèbes, elle nous avait relaté sa première expérience en collectivité à Ramonville où elle remplissait le rôle d’aide maternelle. Par un rapprochement de conjoint, elle devenait ensuite OEA (ouvrier d’entretien et d’accueil) dans un collège limouxin. Plus tard et durant 17 ans c’est dans le cadre du lycée Paul Sabatier à Carcassonne, qu’elle a exercé.

À sa sollicitation d’un poste d’accueil, c’est celui de la loge du collège de Trèbes qui lui est proposé en août 96. Depuis Hélène, toujours coquette et « bien mise » a assuré l’accueil de tous ceux qui ont franchi les portes de l’établissement. Durant presque 20 ans, (avec le sourire, qui se voit, dit-on, au téléphone), c’est son « Collège Gaston Bonheur, Bonjour! » qui a accueilli des milliers d’interlocuteurs dont elle dispatchait les appels. Du temps où le portable n’existait pas et où le collège avait son point-phone et sa machine à boissons, Hélène avait toujours la monnaie pour les élèves. Des anecdotes… elle en emporte des tonnes de cette belle tranche de vie en ces murs.  Toujours prête à rendre de petits services, elle apportait à tous une petite « touche familiale ».

Elle a connu cinq chefs d’établissement, une année seulement Michel Alary, puis Pierre Maurel, Alain Jordy, Florence Fleury et elle nous quitte sous la direction de Dominique Ejarque. Hélène a accueilli une flopée de nouveaux arrivants et raccompagné de nombreux partants. C’est à son tour maintenant d’être bichonnée à l’heure du départ. Passionnée par les chats, elle était arrivée avec Cléo et c’est avec celui qu’elle nomme Salem qu’elle s’en va, emportant aussi sa collection de figurines de matous. Elle est désormais toute disponible pour ses enfants Christophe et Frédéric et ses trois petits-enfants, même si hélas l’un d’eux réside aux États-Unis. Elle pourra s’adonner à loisir à la marche dans sa Haute-Vallée natale, mais aussi taper le carton dans des parties de rami, de tarot, de belote. Elle compte aussi voyager et faire de régulières expéditions à Trèbes où elle laisse de nombreux amis.
;) Hélène et Gaston, ça a vraiment été le Bonheur!
Nous lui souhaitons une belle retraite et lui assurons notre plaisir à la revoir!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page