Infos flash

Clair Obscur sur Scène pour la C.C.I.

clair-obscur-nov2014C’est en « service commandé » que la troupe trébéenne est monté sur scène à la CCI…
C’est en effet, le scénario de « Chronique d’une Transmission Ordinaire » ( écrit par la CCI d’Eure et Loire) qui leur était confié avec mission de l’interpréter sur scène en clôture du « Salon TransmiCCIbles » destiné aux repreneurs d’entreprises.

Challenge tout à fait dans les cordes de nos comédiens trébéens, qu’ils ont relevé avec brio, d’autant qu’ils n’ont disposé que d’un délai très court pour le travailler. Pour certains de nos  interprètes, il ne s’agissait pas d’une première, puisqu’ils avaient déjà joué ce texte en 2008. Mais cela restait une expérience nouvelle pour laquelle Denis Vial réalisait la mise en scène. Ce rendez-vous sur scène a été l’occasion du retour de Laurent  (dans le rôle de l’entrepreneur)  au sein de la troupe. Pour Anna (la comptable) et Arnaud (le repreneur) il s’agissait de réviser la copie, Ghislaine (l’épouse de l’entrepreneur), Daniel (l’avocat) et Dominique (l’épouse du repreneur) ont découvert et bossé le scénario. Pour cette dernière, c’était sa première montée sur scène avec la troupe. Pour compléter le tableau, Yann en voix off assurait la transition entre les scènes. 
Ce thème complexe, bourré de termes spécifiques liés à l’administration, au domaine financier … nos excellents comédiens ont su les rendre « digestes » et parfaitement appréhendables pour le spectateur non initié. Leur talent permettait de saisir toutes les subtilités d’une transmission d’entreprise, tout en passant un excellent moment de détente qu’a apprécié le public composé de représentants de la CCI et de chefs ( ou futurs) d’entreprises.
;) L’improvisation, ils 
maîtrisent aussi… et en ont fait la démonstration lors d’un moment cocasse durant la pièce. 
Alors que le silence régnait dans le public, à l’extérieur de la C.C.I., les vols et cris des maudits étourneaux  qui sévissent en fin d’après midi  en cette période étaient perceptibles. Mais c’est surtout  le passage du véhicule équipé d’un haut-parleur qui diffuse le cri du geai destiné à les effaroucher, qui a perturbé le travail des comédiens. Arnaud a rebondi sur l’événement imprévu, ajoutant quelques propos au texte initial. Une réaction « pro » qui a amusé les spectateurs!

Les membres de Clair Obscur savourent ce genre de défi…  Ils aiment aussi ces occasions de livrer leurs interprétations face à des publics autres que ceux qui fréquentent habituellement les théâtres. A la C.C.I., tout comme lors leurs prestations à la Maison d’Arrêt de Carcassonne, un grand nombre dans la salle n’avaient jamais assisté à une pièce de théâtre.
Mission accomplie avec brio pour cette « commande » de la C.C.I. …  la compagnie Clair Obscur peut se tourner vers l’avenir avec le choix d’une nouvelle pièce à travailler. Nous leur souhaitons qu’à leur prochaine création les portes du Théâtre de Carcassonne s’ouvrent pour les accueillir comme pour les précédentes dont la belle facture avait été largement reconnue.

Nos images


Si vous consultez le site sur un Ipad vous pouvez voir les images de ce sujet en Cliquant ICI

Notre montage vidéo-amateur

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page