Infos flash

Categorie : Anecdotes

Le Clip des Ogres de Barback tourné au Restaurant du Moulin

clinLa vidéo commence à dater (2007) mais les images restent toujours aussi plaisantes…
Pour ceux qui ne l’ont jamais vu voici le clip que le  groupe “Les Ogres de Barback” a tourné au restaurant le Moulin de Trèbes. Vous y verrez Pierre l’ancien  patron et notre Pont de la Rode…

 

“Et Oui !” – Ogres de Barback

Titi et Jo se déplacent écolo !

elephant

 

 

 😉 Petit clin d’œil à Titi et Jo qui ont opté pour  un moyen de transport pour le moins écolo qu’hélas elles n’ont pu ramener chez nous.
 
 
 Cliché sympa d’un séjour en famille à Ko Samui, mais c’est pour la photo ci dessous que nous avons un réel coup de cœur. Bravo à Franck l’auteur et à Lolo le modèle!

 

 

lolo

Anecdotes

sujets-divers

Sont regroupés ci dessous les anecdotes et clins d’oeil  de nos pages

La Récolte de l’Olive pas à pas avec la Famille Bardou

       Si la période de la vendange se déroule sur quelques semaines, la cueillette de l’olive nécessite plusieurs mois … depuis la fin de l’été nous avons suivi plusieurs étapes de cette longue récolte auprès de Dominique, Jean et leurs fils.

Petit rappel de la genèse du Domaine des Pères
L’appellation «Domaine des Pères» rend hommage au mérite de leurs papas qui leurs ont transmis ces richesses de l’agriculture et l’indispensable savoir-faire : Les oliviers pour Pierre Dedieu le papa de Dominique et les vignes pour Roger Bardou le papa de Jean. Ces hommes qui ont porté les valeurs des travailleurs de la terre, ont d’ailleurs leur place sur la superbe fresque signée Michel Ceccon qui s’étend sur tout un mur de leur boutique en bordure du Canal du Midi.
Chez les Bardou, la jeune génération marche dans les pas des parents qui leur ont transmis cet amour de la terre qu’ils ont eux même reçu de leurs pères. Romain s’est tourné vers les oliviers et Dorian vers les vignes…

L’oliveraie
Dans un superbe paysage en bordure du lac de Jouarre, sur un terrain autrefois occupé par la vigne, c’est Pierre Dedieu ( le fils de Paul le limonadier) qui a donné naissance à cette oliveraie qui aujourd’hui ne compte pas moins de 2600 magnifiques oliviers. Ces superbes arbres dont chacun offre une silhouette unique et sculpturale se déclinent dans les variétés de lucque, monsita, et pitcholine avec chacune une forme bien spécifique de son fruit. C’est en 2000 que la Bardou family a repris le domaine et a, à force de soins et de travail, fait évolué la production qui représentait dans ces années là 2 tonnes à aujourd’hui 25 tonnes. De ce volume  qui il y a quelques année partait totalité en coopérative, depuis 2 ans la famille Bardou a créé la structure qui lui permet de « finaliser » elle-même  20%.

 

L’Olive de table ( ou de bouche)
Revenons donc à septembre dernier… lors de notre découverte de l’oliveraie aux côtés de Jean, nous avons rencontré l’équipe qui patiemment procédait à la méticuleuse cueillette de l’olive destinée à devenir produit de bouche.  Là inlassablement les hommes et femmes s’appliquaient à choisir une à une les plus grosses. Même si ces fruits étaient bien charnus et de belle taille imaginez le nombre de fois que cette collecte nécessite dans le même geste pour emplir une caisse et cela durant tout le mois de septembre. Une proportion partait pour l’Oulibo à Bizes, les autres, direction Trèbes pour finir dans ces bocaux ou petits seaux sous l’appellation le Domaine des Pères.

 

 Abritées en chambre froide, les olives étaient ensuite rapidement dirigées vers la calibreuse pour une seconde sélection. Nous avons pu suivre le processus de cette étape qui ce jour là se faisait en famille « élargie ». Si la longue machine que vous pouvez voir sur nos images effectue le tri au gabarit déterminé par l’écartement des gaines, le retrait des fruits abimés se fait par l’homme. Ainsi les « petites mains » en scrutant le tapis les font doucement rouler pour trouver et retirer celles endommagées.

Ce ne sont donc que des olives “parfaites” qui retournent en chambre froide pour cette fois l’étape de « désamérisation ».  Cette phase délicate nécessite 12 à 16h, avec à partir de la 10ème heure des contrôles de plus en plus rapprochés pour déterminer le moment où le processus est à terme et où le rinçage doit être effectué. L’olive est alors presque prête à être consommée et peut être conservée en saumure jusqu’à 2 ans à 5 ou 6°.  Il ne manque plus que le conditionnement pour prendre place dans la boutique. Certaines seront pasteurisées pour les bocaux, d’autres deviennent « la pâte d’olive » ( tapenade sans anchois) que l’on apprécie en toast à l’apéritif, en accommodement de plats.

 

L’huile d’Olive

Les « jeunes olives » ont donc été rentrées en septembre et début octobre, il était temps de récupérer tout le reste de la production destinée à l’huile. Parmi les  2600 oliviers, les diverses variétés avec chacune son rythme arrivent à la maturité souhaitée. Vous pourrez voir sur nos images la densité de ces fruits et remarquer les branches alourdies qui plient jusqu’au sol. Ainsi dans un ordre judicieux  allant des précoces aux tardives, Jean et ses fils se sont attelés à ce dur labeur… Après avoir étendu au sol 2000m² de filet, ils vont dépouiller les arbres de leurs fruits . Pour cela deux appareils leur viennent en aide : tout d’abord le vibreur thermique qui secoue fortement la branche, puis le peigne électrique qui permet de récupérer celles restées sur l’arbre. Du filet aux caisses , il s’agit ensuite dans le local d’Azille de passer la récolte au tamis pour retirer feuilles et branches. Conditionnées dans des palox de 400kg, elles prennent la direction du moulin qui en récupère l’huile dans la journée. Les technologies permettent des saveurs du fruité vert, mûr ou noir. Au Domaine des Pères, ils font le choix des deux premières saveurs. Depuis 2 ans la famille Bardou laisse la moitié du produit final à la coopérative et procède elle-même à la mise en conditionnement (bouteille, bidon, vaporisateurs, flacon)   de l’autre moitié.
Le  jury connaisseur du label Pays Cathare, cautionne la qualité de leurs huiles en leur décernant leur appellation.
Nous vous invitons à en découvrir toute la gamme ainsi que celle des olives sur leur site  cliquez ICI

 

Tout au long de cette immersion dans le monde de l’olive version Bardou une évidence s’est imposée … Dominique, Jean et leur fils « contaminés » sont réellement des passionnés. Ils les aiment leurs oliviers et cela transparait dans chacun de leurs mots ! Vous en serez convaincus en leur rendant visite ce dimanche pour cette journée portes ouvertes !

bardou-family

2012 Trèbes Terre de Champions …

Durant cette année écoulée, par de nombreux titres, podiums, classements, les sportifs  Trébéens ont porté très haut les couleurs de notre ville, nous tenions à les mettre à honneur  avec cette rétrospective des performances “made in Trèbes”

Nous espérons n’avoir oublié personne … sinon contact@atrebes.com

◊ Badminton

Dans ce club dont l’école a été gratifiée du label 3*  nous citerons…

Mathias Vayssière, Quentin Vayssière,  Alexia Moglia,  Marine Eychenne, Cyril Bouriez, Maïlys Jourda, Jérémy Borgna, Margo Constans, Laurie Jourda pour leur brillant parcours de cette année 2012

 bad2012

◊ Football

Difficile de mettre en lumière une équipe plus qu’une autre, tant l’année 2012 a été riche pour les 21 équipes du Trèbes Football Club. Mais au petit jeu de la sélection, deux groupes semblent avoir tiré leur épingle du jeu …

 Les U13 dirigés par Didier REYNES a réalisé une saison 2011/2012 remarquable. Terminant sur le podium du Championnat Interdistricts (Niveau 2), et surtout en remportant la Coupe de l’Aude de la catégorie aux dépends du FACV : 7 buts à 2 s’il vous plait !!!

foot-u13-2012

 Les U13(Féminines) saison 2012/2013. Objectif affiché du Club à l’inter-saison, la création de cette équipe n’était pas un pari gagné d’avance … loin s’en faut !!! Mais grâce à la persévérance, à la ténacité et à l’optimisme de tous (en particulier Sandrine KOMMER et Joséphine SAVIANA), l’équipe est désormais en place. Même si les résultats ne sont pas encore au rendez-vous, les U13(Filles) du TFC feront très bientôt parler d’elles …

foot-filles2012

◊ Hand Ball

Nous saluerons les équipes

Les moins 12 mixte champions de l’Aude

hand-12-2012

Le titre de champion de l’Aude pour les filles moins de 14

handfillesmai2012-c

Les filles moins de 18 championnes de Languedoc

hand-filles2012

◊ Jeu Lyonnais

Benoît, Brice et Maxime ont remporté le Championnat Double Régional moins de 15 ans

Indépendamment  Benoit aux Championnats de France  de Jeu Lyonnais « tête à Tête » a décroché la 3ème place du classement des moins de 15 ans

 jeulyonnais2012juin

◊ Judo

Au Ippon Club nous citerons…
Coralie Nguyen : championne de zone , 2ème aux championnats de France cadette, 2ème de la Coupe de France cadette,  

Camille Vidal : championne de Ligue, 5ème au tournoi international de Mions et Saint-Cyprien
Valentine Ollagnier : 3ème de Ligue benjamine…
Sylvain Darly : champion de zone

judo2012

◊ Karaté

Nous tenons à saluer Esteban Goudier, 16 ans, plusieurs fois médaillé d’or en compétitions de Karaté pour son engagement auprès des jeunes du club.

karate2012

◊ Modélisme

En 2012 nos Trébéens brillent encore et encore dans le monde du modélisme…
Frédéric Ventresque avec le titre de Champion de France en 27cc.
Jean Luc à la compétition internationale de Saulxures sur Moselotte dans les Vosges s’est classé à la 3ème place en 15cc

modelisme

◊ Natation

A l’Aqua Club…
Quentin Guerréro , a fait le doublé or Champion de France Minime 50m (avec en bonus la meilleure performance française en 30’22) et 100 m Brasse .

Aux Championnats de  France des Maîtres, Anne Frances Durand Gasselin a remporté l’argent sur le 50 m et 100 m Dos en catégorie C6 et Frédérique Rouanet, présidente du club, le bronze sur 800 m NL(Catégorie C6).

 aqua-club2012

◊ Pétanque

Honneurs à …
Nos Championnes de l’Aude en Triplette féminine Brigitte Claudisse, Michelle Labbé et Samantha Philipot

petanque2012juin-1

 Aux championnats de l’Aude doublettes jeunes,  Ricky Bès, (qui par ailleurs s’est illustré aux masters de Leucate) et Jordan Cabrol ont décroché le titre

petanque2012-a

L’équipe composée de Buch, Siné et Gines de la Torre a remporté la finale de la « Coupe Des Présidents »

petanque8juillet2012

L’équipe composée de …
Mickaël Baranger, Brigitte Claudisse, David Dessandier, Jérôme Luguel, Pascal Mons, Dominique Noyé, Samantha Philippot, Eric Zanatta parvenue jusqu’au 7ème tour de la Coupe de France.

petanque2012-b

◊ Rugby

L’année de la reconstruction pour l’UST qui en ce mois de décembre termine la phase des matches aller de la saison 2012/2013 avec le titre de champion d’Automne 

rugby3

◊ Savate Boxe Française

Avec ses titres de  champion de France et d’Europe Cadet poids lourds Jean Eudes Desmaison est sans conteste le sportif qui aura porté au plus haut les couleurs de notre ville.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

 Nous saluerons également l’élection de Joël Dhumez au poste de Président de la Fédération Française de Savate boxe française & da

joel-dhumez2

◊ Sports Canins

Parmi les performances des membres du club dans différents concours nous mettrons à l’honneur Madison et Clippou 3èmes du Grand Prix de France d’Agility

madison2

◊ Tennis

Nous saluons le parcours de l’équipe homme composée de Marc Andrieu, Christian Gieulles, Alain Franc , Christian Castella et Patrice Touzet, parvenue en demi finale du championnat départemental.

Bravo également à l’équipe garçon Anthony Castella et Axel Ventresque, 11/12 ans demi-finalistes en 2ème division

tennis2012

◊ Tennis de Table

De multiples succès au Club de Tennis de Table …

En individuel:
Ophélie Brand: internationaux de Liège
Maxime Brand: accession en nationale 2 moins de treize ans
Ludivine Delcampe: Top de zone détection
Julien Gonzalvo: accède à la régionale 2
Xavier Thellier et Dylan Grivet accèdent à la régionale 3.

Par équipe:
Régionale 1 toujours dans l’élite régionale.
TrèbesTT3 champions de l’aude accède à la régionale 3.
Ophélie et Fiona Brand championnes interclubs 2012
Maxime Brand, Julien Gonzalvo, Thomas Martinotti et Dylan Grivet champions Languedoc Roussillon interclubs 2012.

 tt-club

Et aussi

Sans réelle compétition…  nous adressons également un petit clin d’œil au clubs de  VTT et des Cyclos   pour leurs participations et organisations de sorties très sportives

vttjuin2012-b

 cyclosmai2012-b

Hors Associations …

Alexy Arcier
Coup de chapeau à Alexy  pour sa qualification au Championnat de France des Ecoles de Tir,  en catégorie « benjamin » avec un pistolet à air comprimé sur des cibles à 10 mètres 

alexy-arcier-b

Jean Baptiste Poite
Place aussi à Jean Baptiste dans cette rétrospective pour son nouveau record avec la prise d’une carpe 18,5 kg

j-b-poite

Les Trébéens peuvent être fiers de leurs sportifs … et nous tenons à mettre aussi en lumière  le travail de tous ceux qui les encadrent et les guident sur le chemin de la réussite. Grand Bravo à vous tous!

2012 un tissu associatif dense et actif

En ce dernier jour de 2012 nous saluons la dynamique des nombreuses associations Trébéennes  dont vous avez pu suivre les activités , évènement et résultats dans nos pages infos et dans la rubrique associations du site.

Coup de chapeau également aux dévoués bénévoles si essentiels dans le développement des associations

Voici le montage vidéo réalisé par l’agence 22h43 pour le grand évènement 2012 ” au Cœur des Sports et des Loisirs ” organisé par la municipalité et qui qui mettait à l’honneur les associations adhérentes de l’OMSL.

Vous pouvez voir les images de …
 ACCA LA CHASSE, ACCENTS ET SOLEIL , AQUA CLUB TREBEEN, ARTS MARTIAUX KARATE, BADMINTON, CATHARE CLUB SAVATE BOXE, CLUB DES AÎNES, COMITE DE JUMELAGE, DESSIN  PEINTURE AMATEURS, HANDBALL, JEU LYONNAIS, LES CYCLOS TOURISTES, LES RODE’AIRES, LES 3T TREBES TOUT TERRAIN, MUSIC SHOW, PECHE LA TREBEENNE, PETANQUE LA PETITE BOULE, PLONGEE LES CARANGUES, RUGBY UST, SCRABBLE, TENNIS CLUB, TENNIS DE TABLE, TREBES FOOTBALL CLUB, TREBES SPORTS CANINS

Une belle illustration de l’énergie associative de notre ville

 

Les Belles Compositions de Noël de Nos Trébéens


neraChaque année, Bernadette et Jean Néra à l’occasion de Noël réalisent une impressionnante composition qui prend une place considérable dans leur salon. La crèche est bien là et elle est cernée d’une multitudes de scénettes parmi lesquelles, ils ont patiemment créé des  représentations d’édifices parmi lesquels notre  clocher  et le  pont de La rode. Si certains optent pour les santons, le gentil couple Néra préfère les “Barbie” , les “Ken” et autres poupées.

Ici et là dans leur appartement se trouvent d’autres réalisations qui représentent sûrement de longues heures de travail.

 

Dans le quartier de l’Europe, un grand père réalise depuis quelques années pour son petit fils, une superbe composition de modèles réduits sur le thème hivernal avec des figurines et éléments que l’on peut situer au milieu du 19ème siècle. Chaque année, les cènes s’enrichissent et prennent de plus en plus de place. Le petit train qui roule, ou le fond sonore du coté de l’église, ajoutent encore à la magie qui redonne aux adultes une âme d’enfant. Hugo a bien de la chance d’avoir un papi aussi créatif!

 

Si les précédentes créations, ne s’offrent pas au regard du quidam, ici et là dans la ville on découvre de plus en plus de maisons qui, à l’approche des fêtes, s’illuminent de belles décorations…  voici ci-dessous celles que nous avons dénichées. Si vous en connaissez d’autres, tentez une photo et adressez-nous là à contact@atrebes.com

 

 

Karen Chez Nagui

       Si vous étiez devant votre TV jeudi à midi, vous avez pu voir Karen lors de sa participation à l’émission ” Tout Le Monde Veut Prendre Sa Place” . Un bien sympathique moment ponctué d’une amusante  anecdote qui lui a certainement valu  de se faire “chambrer” après la diffusion. Peu importe qu’elle n’ait pas terminé dans la fauteuil du vainqueur , l’essentiel étant qu’elle ait ramené de cette expérience un excellent souvenir.

Quelques  captures de l’émission

 

Ces Maudits Etourneaux …

       Tels des bancs de poissons dans un ballet sous-marin, les nuées d’étourneaux n’épargnent pas notre ville. Un spectacle impressionnant que l’on pourrait presque trouver beau si de considérables désagréments n’y étaient associés. Sol jonché de fientes, véhicules souillés, concerts de piaillements des heures durant…     

Absents durant la journée, c’est en fin d’après-midi, dans un festival de cris stridents, que les escadrons de sansonnets rejoignent leurs dortoirs pour y passer la nuit. La lumière ambiante des villes leur assure l’absence de prédateurs. Chez nous, les pins du boulevard du Minervois entre autres lieux choisis par les volatiles sont tout particulièrement occupés.

Depuis la semaine dernière les services municipaux détachent un employé qui de 17 à 19h sillonne les rues avec un véhicule équipé d’un haut-parleur qui diffuse le cri du geai destiné à les effaroucher.   

 

Halloween des Enfants

Ici et là dans les rue de la ville, par petits groupes  les  enfants grimés ont remplis leurs sachets de friandises. Ils ont appliqué la tradition venue des USA en  porte à porte avec la fameuse formule ” des bonbons ou l’on vous jette un sort”.

 

L’Impressionnant Phénomène Estival des Ephémères

 ephemeres2014
Eté 2012
Si depuis le 15 août environ, vous n’avez pas eu l’occasion de passer sur le pont de l’Aude, le soir aux alentours de 21h, vous n’avez pas pu constater cet impressionnant moment où les éphémères investissent l’espace…

Tous les ans, à la même époque, cet étonnant insecte volant apparaît en nuée composée de milliers de ces créatures. En fait, cette curieuse bestiole passe la majeure partie de sa vie dans l’eau (1 à 3 ans) sous la forme de larve et subit de 10 à 20 mues avant de devenir adulte.
Le moment venu, l’éphémère monte à la surface de l’eau, son petit corps gonflé frémit, son dos se déchire: seconde naissance… Les heures du gracieux insecte au corps arqué sont alors comptées. Si la larve s’est préparée à son ballet aérien durant de longs mois, les forces patiemment accumulées vont s’épuiser en quelques heures dans une danse nuptiale frénétique…

C’est la manifestation de cette courte vie en insecte volant qui se produit chaque soir en ce mois d’août… et durera encore quelques jours. A la nuit tombée au bord de l’Aude, on en aperçoit tout d’abord quelques centaines attirées par la lumière des éclairages publics… puis en quelques minutes ce sont des milliers et des milliers ( il est nous est en fait impossible de les dénombrer) qui envahissent l’espace. 

L’endroit le plus impressionnant, si vous souhaitez voir ce fait surprenant, est au niveau de la grande maison au Pont de l’Aude. Très vite, c’est un nuage, tel un tourbillon de neige, qui obstrue la visibilité. Le spectacle est hallucinant et le bruit de leurs ailes en mouvement ajoute encore à l’effet.

Le phénomène au plus fort de son intensité ne dure qu’une vingtaine de minutes et peu à peu les éphémères vont mourir et joncher le sol. L’autre curiosité de cet événement est le fait que les éphémères agonisantes s’agglutinent à certains endroits comme dans la rigole devant la maison du pont, où encore plus bizarrement dans le caniveau au niveau du passage pour piéton. Si vous avez des oiseaux sachez que les dépouilles de ces bestioles constituent une excellente nourriture.

La note sympathique de ce fait estival est que l’éphémère choisit pour s’établir des eaux non polluées ce qui laisse à penser que notre fleuve Aude est plutôt sain !!

 

2012

Client insolite à la Poissonnerie

C’est un drôle de coco qui a intrigué les clients à la Poissonnerie Moderne. Pompom, superbe gris du Gabon était parfaitement à son aise juché sur le dossier d’une chaise durant le repas que ses maîtres. Trop jeune pour exprimer son sentiment, il a semble-il tout de même apprécié le moment tout autant que l’hébergement  en chambre d’hôte à l’Adorada chez Frédérique Sauvignon. En conclusion: un étonnant  touriste heureux en terre trébéenne!

pompom

Anniversaire Surprise pour Pierre au Chupito

       Pierre Rodriguez  est arrivé au Chupito , simplement, sans se douter de rien … il faut dire qu’il est ici comme à la maison pour avoir bossé longtemps aux cotés de Marie Line et Franck  au temps où ils étaient au Café de l’Aude.  A grands renforts de pieux petits mensonges, Fanny qui avait tout organisé a su brouiller les piste jusqu’au bout. Elle avait réuni pour ses 40 ans famille et amis autour d’un sympathique buffet. Nous nous associons à eux pour souhaiter  bon anniversaire au nouveau quadra !! anniv-pierre

Cette Odeur Pestilentielle Qui Persiste

Vous avez peut être constaté des relents pestilentiels à certains endroits sur le tracé de la traversée de la ville…  en fait l’origine de cette odeur infecte est due au purin dont un véhicule, mardi aux alentours de 3h du matin, s’est délesté et plus particulièrement à certains endroits. Trèbes n’est pas la seule victime de ce déversement  puisqu’il semble que les communes entre Bize-Minervois (peut être au-delà) et la notre ont subi ce dépôt fétide et répandu en discontinu. Ce « petit poucet » à l’évacuation immonde se dirigeait en direction de Carcassonne et n’est semble-t-il pas identifié. Ce délestage était-il délibéré ? Accidentel ? C’est en tout cas, la question que se posent ceux qui subissent encore l’odeur. Quoi qu’il en soit le chauffeur n’a pas dû peiner pour décharger ce qui restait de sa cargaison.  

Les informations que nous avons pu recueillir localisent surtout un important dépôt sur le pont de l’Aude côté nord ainsi que sur la D6113 non loin de la boucherie Sablairoles (peut- être ailleurs sur la traversée de Trèbes). Le voisinage réveillé par l’odeur témoigne d’une dizaine de cm de hauteur sur plusieurs mètres. Les véhicules en franchissant cette surface de substance déversée patinaient comme sur de la neige. Les services municipaux se sont appliqués à retirer ce «  cadeau » mais l’odeur subsiste.

Ces effluves nauséabondes occasionnent des situations cocasses … nous même en passant par là en début de semaine avons vérifié sous nos semelles que nous n’avions pas  marché sur du «  porte-bonheur » tant l’odeur infecte avait envahi l’habitacle de notre véhicule. Danielle de la Laverie du Pont a pu sourire de quelques anecdotes … une maman et sa poussette empruntant la passerelle  s’est penchée  sur son bébé en le reniflant sans doute pour vérifier qu’il n’en était pas le responsable. Nombre de conducteurs et passants sentaient leurs bras, leurs vêtements cherchant eux aussi l’origine de cette puanteur.
Voilà un fait divers que nous aurions préféré ne pas flairer !!!  

pont

Trèbes Toile de Fond dans un Film de Marc Allégret de 1934

       Nous adorons échanger avec René Diédrich sur son thème de prédilection « le Trèbes d’hier ». Une discussion avec lui est presque toujours synonyme de la découverte d’une anecdote que peu de Trébéens connaissent.

Cette fois, c’est sur la piste du film «  Sans Famille »  dont des scènes ont été tournées chez nous à Trèbes avant guerre qu’il nous a lancé. Internet nous a permis d’affiner la recherche …  Après avoir éliminé la version cinématographique muette de 1926 qui relate  la fameuse histoire de Rémi d’après le roman d’Hector Malot, nous avons envisagé celle de 1934 réalisée par Marc Allégret… A ce stade de nos recherches le doute subsistait : Trèbes, pas Trèbes en toile de fond ??  Là encore la magie du web et la mise en ligne de vidéos par des passionnés nous a confirmé l’information de René…

Le film en question est en plusieurs petites vidéos d’une dizaine de minutes et nous avons fini par trouver 5 minutes d’images de Trèbes, le pont de la Rode, le Pont Vauban, le clocher… c’est avec plaisir que nous partageons cette découverte.

Encore merci à René pour sa précieuse information.

Ci-dessous  2 vidéos

Sur celle ci en fin de vidéo,  à la 9,34ème minute, vous pouvez voir le Pont de La Rode  avec tout au fond les platanes aujourd’hui abattus. 

  

Pour visualiser en plus grand format cliquez ICI

Ici jusqu’à 5,19 minutes la scène est tournée à Trèbes,  en arrière plan on reconnait le Pont Vauban, puis « l’arrivée de Rémi » semble avoir été tournée dans la virage au niveau de la distillerie. Le passage se termine par un panoramique du village.

Petit + : en suivant la prison de Carcassonne et  à 6,10 minute le pont levis à la Cité

 

Pour visualiser en plus grand format cliquez ICI

Humour

       Petit clin d’œil à l’imagination d’un vacancier en séjour chez nous … Christian Sauge, inspiré par la boite Télécom de l’avenue Pasteur !! Il nous a permis de reproduire le cliché qu’il a réalisé. 

humour

Manon et Richard Virenque

Manon qui sillonne le monde pour Festina dont elle est directrice générale revient à Trèbes aussi souvent qu’elle le peut. Au mois de juillet on a pu la voir sur le village du tour de France dont sa marque est partenaire depuis de nombreuses années… petit souvenir de ces journées aux cotés des sportifs  ou ex-sportifs comme ici avec Richard Virenque !

manon

Spécial Dédicace d’Amaury Vassili Pour Vous !!!

       Ce garçon n’est pas  seulement talentueux, en prime il est gentil comme tout … Regardez ! 

 

Super Surprise pour un Super Papa

       C’est un beau moment empreint d’amour et de tendresse qu’a vécu Francis Baiget au soir de son départ à retraite de ses fonctions au sein de la DDE. Alors que comme toujours, il officiait sur les tatamis auprès de ses judokas, il a vu arriver sa belle famille, qui pour un clin d’œil supplémentaire avait revêtu le kimono, venait lui dire son affection. On devine son émotion d’être entouré de ses enfants et petits enfants… double surprise car Rémy qui réside à Paris avait fait tout spécialement le déplacement pour être près de son papa à cette occasion.

Nous ne doutons pas qu’il mettra cette récente disponibilité dans un nouveau rythme de vie  avec l’esprit dynamique qui le caractérise.
Bonne et heureuse retraite Francis !baiget-family

Les Années Faby à la Trattoria

       La naissance de la Trattoria Napoli en 1994, et les années qui ont suivi sont immanquablement inscrites dans la mémoire de tous ceux qui allaient « Chez Faby ». Lorsque Fabrice Gréchi  a débarqué sur le port du Canal en créant le restaurant, il y a réuni tous les ingrédients qui font le succès d’une adresse. Bon sang ne saurait mentir et le jeune homme a très vite démontré qu’il avait dans ses gènes le sens du commerce, qu’il détenait surement de Gilbert son père, qui lui-même avait marqué les souvenirs du coté de Limoux. Tout en tâchant de se faire discret, le papa était près du fiston à ses débuts.

Très vite la Trattoria est devenue la seconde maison d’un tas de Trébéens et autres fidèles du Carcassonnais. Le restaurant transpirait du climat chaleureux d’une grande famille. Car oui pour Faby, l’esprit famille est aussi crucial que l’air qu’il respire :   les présences de Gilbert, de Marcel son oncle aux belles bacchantes, les visites fréquentes de sa maman, de sa sœur et autres membres du clan Grechi contribuaient à son bonheur. Cet esprit familial on le retrouvait aussi au sein de l’équipe…  sur notre diaporama vous reconnaitrez Spi, Jean Claude, Stéphane… et tous les autres.. impossible de les citer tous. Pour la belle saison la team s’agrandissait et il était flagrant que tous étaient heureux de bosser là. La « famille Trattoria » était aussi constituée des fidèles clients… il était des habitudes qui contribuaient à ce sentiment d’être comme à la maison. Il était fréquent de trouver devant la partie comptoir une floppée d’amis/clients qui stagnaient là durant des heures parfois avant de passer à table. Le personnel devait zigzaguer habilement au milieu de ce petit monde pour effectuer son service.

Autre aspect des années Faby qui ont marqué les mémoires … les soirées de la Tratto. Certaines étaient incontournables comme celles à l’automne où la « lessiveuse » entrait en fonction avec Maxou à la baguette, pour griller les châtaignes et où les amis prenaient place autour des tonneaux pour déguster le primeur sur des airs d’accordéon. Régulièrement d’autres « fêtes » ou concerts étaient programmés, et certains se souviendront peut-être d’une certaine Olivia (aujourd’hui Olivia Ruiz) qui avait chanté là avec son groupe Five dont faisait partie Didier qui était aussi employé de la Trattoria. Il y a eu aussi  entre autres le père d’Olivia avec sa formation Didier Blanc et la Belle Histoire. Tous les employés étaient toujours partants pour des soirées festives, ils enfilaient volontiers des déguisements et se grimaient avec plaisir. Nous avons souvenir des « Tratto Boy’s » et de cette rumeur badine qui laissait entendre que le personnel envisageait d’enregistrer d’un CD et qu’un producteur était sur le coup.

La famille, la joie, l’amitié, la fête… tous ces mots illustraient ce que l’on partageait chez Faby, jusqu’à ce jour de septembre 2000 où il perdait son papa dans des circonstances douloureuses. Le cœur n’y était plus et quelques mois après Faby vendait l’établissement à José  qui depuis pérennise brillamment l’activité du restaurant.

Nous croisons parfois Faby avec un réel plaisir sur le Carcassonnais, il officie  aujourd’hui pour la société Allianz Finance Conseil où les clients profitent maintenant de son sérieux et de sa franche cordialité.

 

Comme aux Enfants de la Télé ….

titi-eurovision

Ha !!! Merveilleux  « youtube » qui nous permet de partager avec vous des images qui valent leur pesant de cacahuètes !!! Comme aux « Enfants de la Télé » nous avons plaisir à ressortir cette vidéo où vous reconnaitrez les sisters Colombies… On connait Titi et Manon en excellentes  business womans, mais les imaginez vous en choristes ?? Vous doutez ?? Regardez plutôt cette vidéo qui date de 1999. C’est à Jérusalem que les frangines ont accompagné de leur voix  la représentante de la France à l’Eurovision. A leurs cotés vous noterez la présence d’Alain Cazcarra ( le compagnon de Manon) et de Ludovic Delamoga (il n’est pas sur la photo) qui a longtemps séjourné en terre trébéenne.
A voir et revoir sans modération !!

 

 

 

Nostalgie …Les belles années au Young’s

       En classant des archives, nous avons réuni un tas de documents qui nous ont replongés dans les belles années du Young’s  Bar de Flo et Olivier Batet. Flo était déjà bien immergée dans la vie Trébéenne puisqu’elle avait le Félin depuis 1988 ( café Pouzenc cette institution au cœur du village ).

C’est  en 1995 qu’avec Olivier son frère, ils ouvrent le Young’s Bar. Même si, comme l’enseigne l’indiquait, l’établissement s’adressait aux jeunes, c’était plusieurs générations qui se côtoyaient là. Les anciens y prenaient place l’après midi pour jouer au bésigue, l’apéro réunissait des fidèles et quelle que soit l’heure on y croisait les dévoués Bambino et Faustin. En ce qui concerne le personnel tous ceux qui en ont franchi la porte se souviennent forcément de Janique, Dolores  ou Jean Charles.
La jeunesse trébéenne était là comme à la maison dans le respect des règles fixées par Flo et Olivier… c’était encore un temps où les jeunes savaient s’amuser sainement. C’est là que les Gremlins, accros de musiques électroniques avaient élu domicile et animé de très nombreuses soirées. Flo et Olivier étaient pour eux une grande sœur, un grand frère.

Des soirées dingues…
Le Young’s durant une dizaine d’années était le rendez-vous pour des  soirées folles sur des thèmes décalées, des évènements qu’ils étaient des centaines à partager. Flo et Olivier ne manquaient pas d’imagination pour des soirées dingues pour lesquelles  ils créaient avec l’aide des jeunes des décors incroyables. Ceux sont eux qui dans les années 90 ont initié les premières soirées halloween du carcassonnais. Des semaines de préparations pour des décors hallucinants, une salle de torture au fond, un cimetière dans le jardin avec les fausses tombes du film Frankenstein ( tourné à la Cité), une zone d’accident radioactif , des toiles d’araignées partout… . Les jeunes rivalisaient eux aussi d’inventivité pour les déguisements, nous avons souvenir d’un « Edouard aux mains d’argent » plus vrai que nature , un cul de jatte qui avait passé la soirée au ras du sol, Olivier transpercé par un espadon… et des monstres très réussis partout.   Il y  avait aussi les soirées anachroniques : les soirées plages hors saison avec un camion de sable étalé sur le sol du bar, des parasols à coté du radiateur… une ambiance surchauffée qui faisait oublier le froid extérieur. Les soirées : snow avec de la fausse neige propulsée, jungle avec de la végétation partout, prohibition où la déco n’aurait pas été reniée par Eliot  Ness… autant de rendez-vous qui réunissaient la jeunesse trébéenne.

 

Le Young’s version été
Aux beaux jours, c’est sur la terrasse et dans le jardin que l’animation  se déplaçait. Des concerts, des soirées foot avec écran géant et un tas d’autres thèmes ponctuaient la saison estivale. On pouvait prendre place à table avec des bonnes grillades avec en prime la possibilité de faire une partie de pétanque sur le terrain aménagé pour cela.
Lors des dates des musicales Flo a souvent accueilli à sa table, les artistes qui se produisaient aux arènes. Ils y appréciaient l’ambiance bonne enfant et festive des lieux. D’autres aspects réunissaient les gens au Young’s , ils  prêtaient la scène aux associations  comme aux Pitchoun’s sur nos photos, accueillaient le fan club d’Olivia Ruiz à ses débuts … autant de mains tendues auxquelles ils répondaient favorablement.
Petit clin d’œil aussi aux soirées jeux du mardi soir … du grand n’importe quoi , où Flo cultivait l’art de tricher avec un aplomb désopilant qui provoquait d’énormes fou-rires.

On croisait là souvent, la famille des frangins Batet, et pour ces occasions là 4 générations de femmes étaient réunies. Tout le monde où presque connaissait « Mamé » que l’on peut voir sur notre diaporama aux coté de Noël qui nous a hélas quitté récemment.
Le Young’s, c’était un état d’esprit basé sur l’échange amical, presque familial où la détente et la fête étaient reines… une ambiance regrettée que l’on devait surtout à la personnalité de ses patrons !

Aujourd’hui, Flo et Olivier au hasard de leur quotidien, rencontrent  ces jeunes qui sont devenus des pères et mères de famille… les souvenirs de ces années heureuses sont toujours  là et ils les évoquent avec émotion.

Revenir en haut de la page