Infos flash

Categorie : Patrick Chaplain

Patrick Chaplain

Patrick Chaplain… homme de la mer, des airs et de la Terre

patrickchaplain       C’est par le biais de « l’Art en Découverte » et des superbes photos de l’une de leurs sorties que nous avons fait la connaissance de Patrick Chaplain et de son épouse Suzanne. Un couple charmant à la fois discret et dynamique !

Nous connaissions de Patrick, son attrait et sa sensibilité pour la photo… nous avons découvert sa passion  pour le vol aérien… mais pas seulement.  En fait Patrick Chaplain est un homme proche de la nature qui est aussi à l’aise sur l’eau, que dans les airs ou sur la terre ferme. N’allez pas penser que nous avons là un être « sauvage » et solitaire… non non, il s’agit d’un monsieur fort affable et avenant.

Lui originaire de Bretagne, elle de la Barbacane  à Carcassonne… c’est  dans le cadre de leurs études en facs à Toulouse qu’ils se sont rencontrés… lui se destinait à être biologiste et elle avait choisi les lettres. En terre bretonne ils s’installent plus tard et donnent naissance à deux enfants…

C’est la voile, qui s’impose tout d’abord dans la vie de Patrick … un papa Commandant de Marine dans la Royale a sûrement influé en ce sens… en lui ayant fait connaître, alors qu’il était tout petit, les sensations du bateau à voile.   Devenu ado, Patrick a vécu la mer jusqu’à des régates, des compétitions qui lui ont valu le titre de Champion de France sur dériveur. En parallèle de sa vie de famille et professionnelle, le bateau est longtemps resté présent…

La terre et ses beaux paysages…  c’est en venant au « pays » de Suzanne durant leurs vacances, que la rando dans nos Pyrénées a pris place dans sa vie. Il pratique toujours ce sport/loisir et est membre du Club Alpin Carcassonnais. Il côtoie également la nature dont il se sent si proche, lorsqu’il fait du vélo… pour l’entretien de sa forme…

L’avion, a lui aussi fait partie de sa jeunesse, par son frère, qui était son aîné de 14ans et membre de l’Armée de l’air. Ce dernier qui est aussi son parrain, ne vivait que pour l’avion et lui a collé le virus en l’amenant lorsqu’il était ado, pour des virées aériennes dans le « coucou » qu’il avait en parallèle de sa carrière.

L’heure de la retraite a sonné, Suzanne et Patrick ont posé leurs valises à Trèbes , permettant à celle-ci de retrouver son pays natal , dont « il l’a  retenue si loin, durant 30 ans » nous dit-il.

suzanne-patrick-chaplain

Même si l’avion l’a toujours intéressé, ce n’est que depuis 3 ans que Patrick en a fait un réel loisir. Une aventure qu’il dit devoir à Bill Gates, puisque c’est en surfant sur un moteur de recherche qu’il est tombé par hasard sur la silhouette d’un petit avion et qu’en approfondissant le sujet, il a constaté qu’il s’agissait d’un U.L.M.   Bien loin des petits engins sans coque « à la Nicolas Hulot » auxquels on pense lorsque l’on dit U.L.M.
En fait U.L.M. est une catégorie administrative qui sous entend un appareil motorisé qui a une puissance maximale de 100 chevaux, moins de 500kg de charge et seulement deux places.

Ainsi, il y 3 ans Patrick s’est rapproché de l’Aéro-club de Castelnaudary, Il a été séduit par son fonctionnement à taille humaine, son environnement et la solidarité qui règne entre les fanas d’aviation.  Il y a suivi les heures d’enseignement prodiguées par Bernard Ladevie  instructeur bénévole, et acquis la formation qui lui permet de voler seul ou avec passager. Depuis il s’adonne à ce plaisir parfois en solitaire, mais souvent avec Suzanne  avec par exemple pour destination St Flour dans la Cantal où ils se sont posés le temps d’un pique nique… ou comme prochainement en direction du Larzac pour là aussi un déjeuner champêtre. Bien évidemment Patrick profite des points de vue que permettent le vol pour ramener de fabuleuses photos de ses sorties.

Voilà un retraité très occupé, qui a vécu et vit ses passions, simplement sans en faire étalage… dont la compagnie est aussi plaisante qu’enrichissante, … tout autant que celle de Suzanne son épouse. Ils se sont bien trouvés ces deux là et forment vraiment un couple délicieux.

3 Jours avec l’Art en Découverte sur la Côte d’Azur

L’association partage avec nous le périple de ces 3 jours dont les participants. conserveront à coup sûr de fabuleux souvenirs …

Il y avait tout, la beauté des vieilles pierres et les lignes subtiles de l’architecture contemporaine ; la grandeur vertigineuse de l’Histoire et celle toute proche du 20ème siècle ; les paysages montagneux, les fleuves et les golfes clairs ; la gentillesse de l’accueil dans un simple car de tourisme et ensuite dans un centre de vacances niché dans la pinède; la qualité des guides dans tous ces lieux et celles des interventions savantes, en cours de route dans le car.

Bien sûr il y avait d’abord ce qui fédère « l’art en découverte », la peinture et la création plastique.
Tout cela se passait les 5, 6, 7 octobre derniers

A Tarascon, au Château du roi René où les installations de jeunes plasticiens pour l’exposition temporaire « bêtes, monstres et bestioles » remontaient magnifiquement le cours des siècles jusqu’au nôtre, dans les différentes pièces de ce vaste lieu.

À Antibes où la magie s’est installée dès l’approche du palais Grimaldi en bord de mer sur la falaise, au pied de la vieille ville. La suite n’a été qu’émerveillement : les sculptures de Germaine Richier sur la terrasse, les tableaux et faïences de Picasso, les oeuvres de Nicolas de Staël, de Van Velde …

À Menton où les adhérents ont été séduits par le bel et discret édifice blanc et noir construit par Rudolf Ricciotti, pour accueillir Cocteau et la profusion artistique de cette époque : poésie, théâtre, littérature, cinéma, danse.

À Biot dans le musée Fernand Léger où le colossal et la poésie s’entremêlent dans les œuvres colorées du grand moderniste

Et enfin à St Maximin, cité de la « Provence verte », près du massif de la Sainte-Baume, où l’histoire de la basilique Sainte Madeleine, 3ème tombeau de la Chrétienté, a tenu les participants en haleine.

Et c’est dans la joie des échanges entre 60 adhérents anciens et nouveaux réunis pour ces trois jours, dans leur désir de voir, dans leur confiance toujours renouvelée que l’association puise l’envie de continuer à proposer cette façon de connaitre le monde.

Les superbes  images de Patrick Chaplain … qui conserve le titre de ” Notre photographe préféré”

Revenir en haut de la page