Infos flash

Archives des mots-clés : Lydia Pénadès

Lydia Pénadès… une perle indispensable!

lydia-penades2Une perle indispensable! C’est ainsi que Lydia Pénadès  est perçue par Xavier Chalard le directeur de l’Ecole Élémentaire des Floralies, mais aussi par l’ensemble du personnel. Il la définit aussi comme “la maman de l’école”…. Lydia ne se contente pas de la mission qu’elle doit assurer au sein de l’établissement en tant qu’animatrice du Centre de Documentation, elle est là tout le temps, pour tout et pour tous, quel que soit le besoin. Depuis 20 ans aux Floralies, elle est devenue indispensable et excelle dans le multi-tâches, multi-compétences et le tout avec le sourire. Outre les innombrables rôles qu’elle endosse: la gestion de l’effectif cantine ainsi que les entrées et sorties inhérentes, la garderie, l’étude le soir, l’accompagnement lors de sorties de groupes… Lydia est “l’élément indispensable, elle met de l’huile  dans les rouages” certifie son chef d’établissement. Omniprésente, elle  prend les appels des parents, devient le lien avec leur progéniture pour tout message et consigne,  elle a une solution à une multitude de situations. Besoin d’aide?… il suffit de demander à Lydia!
Généreuse et altruiste, elle apporte tous ces petits gestes qui adoucissent la vie en communauté : des soins aux petits bobos, le café pour les enseignants, une oreille amicale….   C’est d’ailleurs lorsqu’elle est absente que chacun réalise à quel point elle est essentielle! Entrée  le 1er février 1993 dans ces murs, dirigés à l’époque par Serge Denat, où Yannick son garçonnet était dans la classe CE2 de Mme Giorgino, elle est aujourd’hui celle qui a le plus d’ancienneté dans l’établissement. En deux décennies, elle a connu les arrivées, les départs des enseignants mais aussi des enfants jusqu’à voir aujourd’hui une maman, qui était écolière avec son fils Yannik, venir à son tour inscrire ses enfants. Aux cotés de Serge Denat au tout début, elle a ensuite accompagné les années de Paul Rodriguez , puis d’Eric Le Moïl, Philippe Quesnel et enfin depuis deux ans Xavier Chalard avec lequel elle adore travailler.  Si les enseignants la considèrent comme faisant partie intégrante de l’équipe pédagogique, Lydia a aussi trouvé là une grande et belle famille. Elle n’oubliera pas le partage de ses joies et peines, comme du temps de Paul Rodriguez pour la naissance de sa fille Lauriane et le soutien dont elle a été entourée lors du décès de sa maman. Tout comme lors de la perte de son papa tout récemment. Lydia aime profondément “son” école et a de sincères liens avec tous ceux qui l’animent. Elle prend toujours plaisir à croiser les anciens comme Arlette Bédes, Françoise Fourcade, Geneviève Marsaing, Henri Rodriguez…  qui eux aussi ont laissé leur marque dans la maison. Aujourd’hui heureuse et épanouie, elle n’a qu’un souhait… rester aux Floralies jusqu’à sa retraite. 😉 Qu’elle soit exaucée !! 

Sur les images ci dessous vous reconnaîtrez les enseignants des Floralies, peut-être ceux qui ont accompagné vos enfants!  

Si vous consultez le site sur un Ipad vous pouvez voir les images de ce sujet Cliquez ICI

Revenir en haut de la page