Infos flash

Categorie : Centre de Secours

La Ste Barbe de Nos Pompiers

pompiers ste Barbe trèbes

TOUTES NOS IMAGES >>> CLIQUEZ ICI

La cérémonie de la Sainte-Barbe réunissait, les pompiers du centre de secours trébéens, ainsi que les autorités, les officiels de Trèbes et des villages environnants et représentants du département et de l’État. Le lieutenant Philippe Miramond présentait l’effectif qui compte 48 volontaires et trois professionnels, avec 8 recrues en 2017 et 3 recrues au 1er janvier. Il rappelait que s’engager aujourd’hui n’a rien d’évident et saluait ces femmes et ces hommes, qui ont choisi d’avoir une double vie, pour porter secours en tout temps et en toutes circonstances. Il mettait l’accent sur la difficulté de disponibilité en journée.
Le bilan 2017 fait état d’une baisse de 10 % de l’activité opérationnelle (80 de moins) avec 700 interventions réparties en : 445 secours à personnes, 42 accidents, 129 incendies, 84 interventions diverses. Il évoquait entre autre l’incendie du 22 août dernier, qui a ravagé 32 hectares. Il exprimait sa reconnaissance au Sdis qui leur permet de disposer d’un matériel ré- cent et performant. Concernant l’agrandissement du centre de secours, il détaillait la travée supplémentaire, des vestiaires et des douches homme et femme dignes de ce nom, et des locaux de vie adaptée à leurs besoins.
La remise de galons élevait Gille Baussian au grade d’adjudant, Geoffrey Malonda à celui de sergent-chef, Olivier Sery à celui de caporal-chef, Alexandre Janvier et Pierre Emmanuel Raymond à celui de 1re classe. Celle de médaille honorait Michel Aguilar et Christian Laucat pour 20 de services, Nathalie Raguènes pour 10 ans.

pompiers ste Barbe pt

Ils préparent leur Bac Pro Sécurité Prévention

Une nouvelle fois, les exercices pratiques de femmes et hommes en tenue de pompier ont suscité pas mal d’interrogations. Il s’agissait cette fois,  d’une cession de 20 lycéens  dans le cadre de leur préparation au Bac Pro Sécurité Prévention et du partenariat reconduit depuis 2007 entre le Lycée Jules Fil et le SDIS. Parmi eux,  certains se destinent à devenir pompiers professionnels, d’autres à entrer dans la gendarmerie.

Ils sont dans leur 2ème année d’études dans ce but. Après 5 semaines de théorie, les étudiants ont vécu, ces jours derniers en terre trébéenne,  plusieurs journées durant lesquelles ils ont pu appliquer l’enseignement reçu en cours. Ils devront valider leurs acquis pour  vivre l’année prochaine 3 semaines dans des centres de secours.

Les instructeurs du groupement formation dirigé par le commandant Olivier Piedecoq ont pu bénéficier de la logistique favorisée par l’adjudant chef Jean Claude Calmet  pour notamment pouvoir investir une maison inoccupée appartenant à la commune.
Le sergent chef Samuel Paumier, et le caporal Geoffrey Malonda , tous deux membres du Centre de Secours Trébéen contribuaient également à l’encadrement de ces journées sur le terrain.

 Ainsi, sur trois sites … au pont de l’Aude, près de l’OMSL et dans la maison inoccupée au fond du parking des berges de l’Aude, en présence  du lieutenant Olivier Vergé chef adjoint du groupement formation,  les exercices se sont succédés par petits groupes.

A l’OMSL, il était question de  maîtrise du matériel incendie , manipulation des dévidoirs , tuyaux , raccordements,  échelles…  Sur le pont de l’Aude la pratique concernait le lot de sauvetage et l’évacuation. Enfin, dans la maison inoccupée , leur a permis de pratiquer l’utilisation des  ARI  (Appareil Respiratoire Isolant) lots de sauvetages.

 Petit Zoom  chauvin sur Romain
Parmi ces lycéens , nous avons retrouvé Romain… nous n’avons pas été étonné en apprenant qu’il souhaite devenir pompier. En effet, le dévouement est l’un de ses traits de caractère que nous avions déjà pu constater sur les terrains de foot où ce garçon est jeune arbitre du district depuis 2009. Nous lui souhaitons pleine réussite dans ses objectifs !

  

Nos anges Gardiens du Réveillon

pompiersdec31-2012

Lundi soir, avant de débuter notre tournée des réveillons en terre trébéenne nous sommes passés saluer la garde de la nuit du 31 ..
Comme l’équipe de Noël, ce sont nos pompiers ci-dessous qui ont engagé leur disponibilité pour  cette dernière nuit de l’année.  Prêts à sacrifier  leur réveillon au moindre appel, ils se sont retrouvés autour de l’adjudant Chef Stéphane Sanchez en début de soirée.  Au petit matin, aucune conséquence de réveillon n’était à  déplorer… Ils sont tout de même intervenus dans la nuit pour
une chute de personne sans trop de gravité.

Nos Anges Gardiens de la Nuit de Noël

Ils étaient huit, lundi soir, pour cette garde de la nuit de Noël…
Prêts à quitter leurs réunions familiales, au moindre “bip”, pour porter secours à la population. Sous la responsabilité de l’adjudant Jean Claude Calmet, ils se sont réunis en début de soirée pour le briefing de début de garde. Au final,  cette nuit de fête sur l’ensemble des communes qu’ils “couvrent”, a été sereine et n’a nécessité aucune intervention. 

pompiers-dec2012

Trèbes Paralysée à la suite d’une course Poursuite

Durant plusieurs heures hier Trèbes était paralysée en conséquence d’une course poursuite qui a débuté vers 17h 15.  Sur la “113” pour se soustraire à un contrôle, un individu a bord  d’un 4X4 Volkswagen Tiguan avec à ses trousses 2 véhicules de gendarmerie n’a pas hésité à franchir le rond point de Super U à contre sens provocant la grande frayeur d’une Trébéenne à ce niveau là. Poursuivant sa fuite à vive allure direction Carcassonne, il bifurquait  à droite après le bureau de tabac Luz et s’engageait sur l’avenue Charles De Gaulle ( Avenue de la Gare pour les anciens)  où sur son trajet rodéo, il percutait plusieurs véhicules en circulation. C’est juste avant l’ancien Young’s que sa course s’achevait contre le trottoir avec le début d’incendie de son véhicule qui pourrait avoir été provoqué par l’échauffement de l’essieu sur la route après l’arrachement d’une roue  lors de son gymkhana. L’individu quittait alors son véhicule et s’enfuyait direction le quartier de l’Aiguille. Une fuite qui a mobilisé 80 gendarmes jusqu’à 20h qui ont investi le quartier.  L’effervescence provoquée par cet incendie et  les bouchons occasionnés n’ont pas facilité la tâche des hommes de la gendarmerie  dans leurs recherches qui sont hélas restées infructueuses.

Durant plusieurs heures, Trèbes a été coupée en deux et nombre d’habitants des hauts de la ville ont du passer par Marseillette en autres déviations pour pouvoir rejoindre leur domicile. Un sacré Bazard!!

Nos Images

Vidéo de l’Incendie du Véhicule … Merci à Fred

 

Exercices Pompiers Formation SDIS

La présence de pompiers sur le parking d’Intermarché suscitait bien des interrogations …
Il s’agissait d’exercices, encadrés par les formateurs du SDIS, destinés à 12  sous officiers bénévoles du département pour leurs fonctions de chef d’agrés FPT ( Fourgon Pompe Tonne)… L’apprentissage des décisions de commandement en situation.

pompiers-nov2012

Contrôle des Bouches d’Incendie

biA partir de ce lundi 19 , nos pompiers en application des textes de réglementation  vont procéder au contrôle annuel des bouches d’incendie sur la commune. 

On en compte plus de 120 sur l’espace urbain de notre ville soit environ une tous les 200 mètres.

Possible désagrément…
Malgré toutes leurs précautions, à certains endroits cette opération peut occasionner une sortie d’eau trouble à vos robinets. Cette possibilité sera de très courte durée et ne représente aucun problème sanitaire.

Les Pompiers Saluent l’Implication de Leurs Anciens

André, Joseph, Serge… peut-on vraiment les qualifier d’anciens? Ils ne participent plus aux interventions, mais ils sont si présents au sein de l’Amicale qu’ils font finalement toujours partie intégrante de la grande famille que constitue le corps trébéen. Ils répondent présents à de multiples occasions , s’investissent dans diverses activités comme par exemple les tournées des calendriers…
C’est toute cette disponibilité, cette implication, ce don de soi que les membres de l’amicale ont voulu saluer en les entourant le temps d’une soirée. Ce merci unanime s’est matérialisé sous la forme de casques flambants neufs qu’ils leur ont offerts. Outre la photo de famille de ce soir-là , une autre réunissait les anciens et les toutes nouvelles recrues du centre de secours.

 

Un Enorme Nid de Frelons à L’Aiguille

Samedi en fin d’après midi , deux pompiers du Centre de Secours sont intervenus sur un impressionnant  nid de frelons asiatiques au cœur de l’Aiguille. Pour atteindre le nid haut perché, il a fallu la grande échelle. Dans un premier temps, nos pompiers ont dû se débarrasser à la tronçonneuse des  branches encombrantes  qui leur obstruaient l’approche. Ils ont ensuite pulvérisé sur le nid un produit neutralisant avant de le récupérer dans un sac poubelle. Le nid a par la suite été incinéré.

Nos images

 

Exercices Incendie… Formation SDIS

Aux abords de l’OMSL, nous avons rencontré des pompiers en plein exercice incendie. Cette cession organisée par les formateurs du SDIS regroupait des pompiers volontaires de divers centres de secours. Parmi eux se trouvait le trébéen Rémi Mahiaoui. Ils ont répété encore et encore les étapes de l’exercice jusqu’à la parfaite exécution des procédures.
L’exercice qui ne passait pas inaperçu, a bénéficié d’un tout jeune public … les enfants du Centre de Loisirs tout à côté  se sont sagement installés pour regarder évoluer les hommes et admirer le camion rouge.

 

Chez Nos Pompiers: l’un arrive… l’autre s’en va

C’est une permutation qui s’est effectuée en ce début octobre, parmi les professionnels du  Centre de Secours avec le départ du sapeur Ludovic Pech et l’arrivée du Caporal Geoffrey Malonda.

Ludo quitte Trèbes pour le CTA Centre de Traitement des Appels au CODIS. Il était en poste au Centre de Secours de notre ville depuis 3 ans et ses camarades regretteront son efficacité et sa personnalité accommodante et cordiale.

Geoffrey a dans ses bagages 10 ans d’expérience de volontariat au Centre de Secours Carcassonnais  et 5 années durant lesquelles  ce pompier professionnel  a exercé sa mission au CTA. Nul doute qu’il s’intègrera rapidement au sein de la grande famille des Pompiers  trébéens.

Nous lui souhaitons la bienvenue chez nous!!!

ludovic-pech Sapeur Ludovic Pech
Caporal Geoffrey Malonda  goeffray-malonda                                  

Incendie en bordure de la Rue de Bruxelles

       24h après le feu qui a ravagé plusieurs hectares en bordure de l’ex RN 113, c’est sur un incendie qui a démarré dans un jardin  de la rue de Bruxelles que nos pompiers sont intervenus. Le vent a propagé les flammes sur un champ de chaume sur quelques milliers de m². Un équipage de Carcassonne est venu prêter main forte aux hommes ( et femme) des deux CCF déjà sur les lieux.

La sécheresse et le vent violent doivent inciter à la plus  grande  prudence ...
Nous vous invitons à consulter le document ” règlement sur l’emploi du feu dans l’Aude ” édité par le Conseil Général où sont détaillées les dates et conditions d’utilisations ainsi que les sanctions encourues pour non respect de cette réglementation Cliquez ICI

 

Le Centre de Secours au Championnat de France des Sapeurs Pompiers

       Le week-end dernier avait lieu durant 2 jours à Auch le Championnat de France de Pétanque des Sapeurs Pompiers qui réunissait 260 triplettes venues de toutes la France. Parmi les trinômes Audois qualifiés lors de concours départementaux, notre Centre de Secours était représenté par Jean Claude Calmet, Pauline Liégeois et Christian Laucat. Il ne s’agissait plus de hiérarchie ce jours là , juste des camarades qui donnaient le meilleurs d’eux même pour défendre les couleurs de leur ville.  Même si leur parcours a pris fin en 16ème de finales, ils ramènent de ce week-end de bons souvenirs, notamment le super accueil réservé aux compétiteurs.

Merci à Lorie , reporter de l’évènement, pour ses photos !

 

Accident sur la D6113

       C’est à la hauteur de la bretelle de sortie de l’autoroute A 61 (Carcassonne-Est), sur la D 6 113 (ex-RN 113) en direction de Trèbes, qu’un accident s’est produit, hier, en fin d’après-midi, vers 16 h 30, impliquant trois véhicules. Nos pompiers ont dû procéder à la désincarcération d’une jeune conductrice qui a ensuite été transportée au Centre Hospitalier. Après examens, ses blessures se sont avérées légères.

 

Trois Incendies sur la route de Berriac

Ce sont les occupants de l’Aire des Gens du Voyage qui ont donné l’alerte hier en début de soirée vers 20h30. Un premier feu a démarré en bordure de route, sur celle menant à Berriac  embrasant garrigue et bosquets.  Deux autres départs se situaient un peu plus loin sur cette même route sur des champs de chaume. Des circonstances qui peuvent être  qualifiées de suspectes. Nos pompiers trébéens rapidement sur les lieux ont dû être rejoints par des renforts de Limoux, Carcassonne, Bram, Capendu, Puichéric et Laure Minervois, ainsi que par un  ravitailleur. Les valeureux hommes ( et femmes) du feu, n’ont pu quitter les lieux qu’à 2h du matin.   Le sinistre s’étend au final sur 2 hectares.

Une équipe de Trèbes était déjà partie en renfort en cours d’après midi sur l’incendie qui a détruit 50 hectares dans le Narbonnais.

Besoin de volontaires
Une telle mobilisation met en exergue le besoin permanent d’effectifs pour répondre plus particulièrement en saison estivale aux interventions parfois multiples et simultanées. Même si le Centre Trébéen compte une quarantaine de Pompiers Volontaires, l’Adjudant Chef Jean Claude Calmet souhaite renforcer son unité: toutes personnes motivées pour donner de leur temps et s’investir seront les bienvenues.  Pas de compétence particulière pour suivre les modules de  formation qui feront des nouveaux venus des éléments compétents et efficaces … le sérieux, la volonté, la disponibilité sont les principales qualités demandées.
Les coordonnées du Centre cliquez ici

Nos images de l’intervention

 

Franky Bernard soutient nos Pompiers

Comme chaque année les pompiers du Centre de Secours Trébéen se sont engagés pour la « Mobilisation Systématique Feu de Forêt » et sont opérationnels jusqu’à mi- septembre. (En détails sur  notre sujet de juillet )  

Et cette fois encore, ils peuvent compter sur le soutien de Franky Bernard directeur de notre Intermarché. Son geste très apprécié qu’il renouvelle chaque année se matérialise sous la forme  d’une palette d’eau minérale et contribue à la réhydratation des hommes du feu lorsqu’ils sont sur le terrain pour des interventions ou pour cette mobilisation préventive de la saison estivale.

pompiers

Nos Pompiers ont sauvé des moutons

       Nos pompiers dont le secteur d’intervention ne se limite pas à notre commune étaient jeudi matin sur l’incendie d’une bergerie à Pradelles en Val qui a été totalement détruite. A leur arrivée une dizaine de moutons avaient déjà péri dans les flammes mais ils ont pu en sauver une dizaine d’autres.  

Nos Pompiers Prêts à Lutter contre les Feux de Forêts

       La météo pluvieuse de ces dernières semaines limite les risques de feux de forêts, malgré ce fait nos pompiers se sont engagés comme chaque année pour la « Mobilisation Systématique Feu de Forêt » et seront opérationnels jusqu’à mi-septembre.

Sur le principe de volontariat, chacun donne ses disponibilités de l’été pour que puisse être établi le planning des mobilisations, comme cela est également pratiqué sur les autres centres de secours du département.

Nos pompiers trébéens sont engagés sur les journées des samedis, dimanches, mardis et jeudis. Ces jours là, un trinôme  est affecté aux feux de forêts de 22h à 22h le lendemain. Plus précisément dans ce créneau horaire, ils sont sur site de 13h à 20h et prêts à répondre à un appel au bipper le reste du temps.
Le lieu sur lequel, ils doivent se rendre avec un CCF (Camion Citerne Feu de Forêt) est défini par le CODIS en fonction des conditions météorologiques, vent…  Sur chaque site déterminé ce sont 2 CCF qui prennent position.  

Chacun des trinômes qui assurent ces mobilisations doit impérativement être constitués : d’un chef d’agrès (niveau2 FDF) , d’un conducteur (qualifié poids-lourd +hors chemin) et d’un équipier ( minimum niveau 1FDF).

Nous avions suivi nos pompiers lors d’une manœuvre dominicale qui ce jour là portait sur la maîtrise du matériel et la rapidité d’exécution des déploiements de tuyaux  mises en place des raccordements …

Beau Geste de Solidarité de Nos Pompiers

       Être Pompier est déjà synonyme de générosité, et les femmes et hommes de notre Centre de Secours viennent  de manifester sous un autre aspect  cette qualité…
Depuis  janvier dernier Romain un pompier de Haute Savoie, après une chute  présente une importante perte de motricité. Hervé du centre de Colomiers, ami d’enfance du blessé, a pris l’initiative d’une action destinée à recueillir des fonds qui aideront Romain et sa famille à affronter les investissements nécessaires pour un retour vers une « vie normale ».

Hervé et Paul se sont lancés le défi, de partir à vélo de Colomiers et rallier Annemasse en Haute Savoie en passant par tous les Centres de Secours du Sud de la France qui sont sur leur trajet soit 780 km en 8 jours. Ils sont accompagnés d’Aurore et Kathie infirmières et David chargé de la logistique.    Nos Pompiers Trébéens touchés par cette démarche les ont accueillis lors de leur passage tout comme leurs collègues carcassonnais la veille. L’adjudant chef Jean Claude Calmet et ses hommes ont manifesté leur soutien à cet engagement humain et le Caporal Chef Frédéric Camel leur a remis un don au nom de l’amicale des Pompiers Trébéen.
Bravo à nos pompiers pour ce geste de solidarité.

 

Accident sur la RD 6113

       Nos Pompiers trébéens sous l’autorité du Major Jean Claude Calmet sont intervenus sur le grave accident qui a eu lieu à hauteur de l’Hortes sur la RD 6113 ( ex RN113). Face à l’importance du choc, ils ont été rejoints par leurs collègues de Capendu, Carcassonne et Laure. 

NAVAL20120613R01

Formation du GRIMP à la Tour de la Pège

       Actuellement le GRIMP ( Groupe de Reconnaissance et d’Intervention en Milieu Périlleux) effectue 2 semaines de formation. Onze pompiers dont 9 de l’Aude et 2 des PO viendront compléter ce groupe qui est appelé pour des interventions dont les conditions nécessitent des compétences particulières. Du Centre de Secours Trébéen, Mickael Baiget et Samuel Paumier suivent cette formation. Les pompiers menés par Philippe Fabre responsable départemental du GRIMP s’étaient déjà  rendu à Roquefeuil pour approfondir les techniques individuelles sur un « rocher école ».

A Trèbes sur la Tour TDF, qui surplombe la commune, ils ont simulé en situation réaliste l’évacuation d’une victime du premier niveau de la tour. L’opération se faisait sur le principe de frein de charge sur corde tendue.

D’autres simulations de situations spécifiques entrent dans cette formation : à Notre Dame du Cros ( Caunes Minervois) ils ont travaillé l’escalade portage ( une victime a dos),  à Durban il s’agit de la simulation d’un sauvetage dans un ravin en bord de route, à St Marcel à la cave coopérative ils devaient évacuer une victime accidentée dans une cuve.

Cette formation de deux semaines se termine à Lézignan  où à la suite d’une évaluation les pompiers seront détenteurs du IMP2 et deviendront sauveteurs en équipe au GRIMP.

Les images de leurs opérations à La Pège

 

Pour la Sécurité de Nos Pompiers

       De nombreux Trébéens ont eu l’occasion de voir nos pompiers en intervention sur des incendies, mais peut-être n’ont-ils pas prêté attention à la complexité du matériel dont ils sont équipés. Dernièrement au Centre de Secours, Marc et Jérôme deux techniciens du SDIS ont durant toute une journée contrôlé minutieusement tous les éléments qui composent l’équipement de nos pompiers trébéens et des Capenduciens.  Durant un mois ils ont effectué ces vérifications sur 48 centres du département.

C’est une multitude de détails qu’ils doivent examiner un à un pour que nos hommes du feu puissent être en complète sécurité sur le terrain …
Certains éléments comme les bouteilles d’air, les masques de fuites à usage unique…  sont conditionnés dans des structures habilitées et scellés par des poinçons qui sont contrôlés.  Mais tout le reste des ARI  (Appareil Respiratoire Isolant) qui sont constitués d’une multitude de parties sont inspectés point par point: détendeurs, joints, soupapes, raccords…

Les deux techniciens nous ont précisé certains aspects de ce matériel: nous apprenions par exemple que les bouteilles contiennent 1800 litres d’air et que la consommation de l’homme est de 60 litres par minute. Deux détendeurs permettent de baisser la pression qui est de 300 bars à la sortie de la bouteille : le premier la descend à 6 bars et le second entre 1,15 et 1,30 bars… un peu plus que la pression atmosphérique qui est à 1bar. Dans un véhicule équipé de matériel électronique et informatique, sur un banc de tests les techniciens vérifient à travers  10 contrôles l’étanchéité des masques, l’absence de fuite pour les tuyaux et autres parties de l’équipement, le fonctionnement des soupapes, des détendeurs, du matériel de sécurité comme le sifflet qui signale la fin proche du niveau d’air dans la bouteille…

Nous avons également découvert du matériel comme la ligne guide  : cette corde qui telle un  « fil d’Ariane » déroulée par un premier pompier dans un bâtiment et sur laquelle d’autres hommes peuvent se rattacher pour avancer dans des fumées est doté d’un astucieux principe d’olives. Fractionnée par ces repaires 1-3-1-3… elle permet sans visibilité de retrouver le sens de la progression puis de la sortie. Le « Narguilé » cet équipement conçu pour intervenir dans un lieu étroit ( un silo par exemple ) qui ne permet pas le port de bouteille, alimente en air le pompier et dispose d’un possible raccord pour une victime. Autre découverte … la « balise homme mort » cet appareil qui détecte l’immobilisme d’un pompier et en averti ses coéquipiers par un strident signal sonore. Même le changement de pile de cette balise doit être minutieux … l’étanchéité doit être garantie pour qu’en cas de déclanchement dans une pièce remplie de gaz le flux électrique ne provoque pas une explosion.

Impossible de vous détailler point par point toutes les étapes de ces contrôles mais à travers les détails que nous relatons, on peut mesurer la sacrée responsabilité que portent Jérôme et Marc en ce qui concerne la sécurité de leurs collègues. Nous saluons leur rigueur et leur professionnalisme dans cette délicate mission

 

Passionnant exposé de Fred Camel pour les Collégiens

       Chaque année l’Atelier Scientifique au Collège Gaston Bonheur aborde un thème qui est développé sous divers aspects tout au long des trimestres. Cette fois le sujet d’études est «  Forêts et incendies » et il mobilise des élèves des divers niveaux de classes sur la base du volontariat. Le thème suscite un tel intérêt que le nombre des candidatures a du être limité. Sylvie Truillet professeur de science et vie de la terre dirige cet atelier accompagnée de Nicolas Guilloteau professeur de physique et chimie. En fin d’année scolaire le travail effectué sera exposé dans le cadre de la journée départementale d’éducation à l’environnement qui se déroulera à Limoux. Les élèves ont dans ce contexte  l’occasion de rencontrer des responsables d’ONF ainsi qu’un naturaliste approfondissant ainsi les plantes et les effets d’un incendie.

 Dernièrement, le Caporal Chef Frédéric Camel du Centre de Secours les a rencontrés durant un après midi en deux phases. Dans un premier temps pour son intervention  en classe, il leur avait concocté un diaporama très explicite au cours duquel il leur a exposé divers aspects d’un incendie : les différents types de feux et leurs mécanismes, la terminologie… Il abordait ensuite les différentes manœuvres préventives et défensives du combat du feu. Il en détaillait aussi les moyens matériels et humains mis en œuvre. Il leur présentait également les interventions aériennes des trackers, canadairs ( ou pélicans) et dash8 ( ou milans). Une étape concernant des incendies de bâtiments les sensibilisaient aussi sur la dangerosité de fumées qui dans certaines circonstances peuvent entrainer des explosions… des illustrations impressionnantes qui auront sûrement marqués les collégiens et leur auront fait mesurer l’importance de la prudence.

Après cet exposé enrichissant que les élèves n’ont pas manqué de ponctuer de questions, Frédéric Camel les a guidés au sein du centre de secours où il leur a présenté le fonctionnement d’ensemble de la structure et plus spécifiquement et dans le détail le matériel incendie. Une après midi motivante dont les élèves ont retiré un riche enseignement qui les aidera à préparer leur exposé de fin d’année.

Passation de pouvoir pour la Ste Barbe de nos Pompiers

       Les cérémonies de la Ste Barbe chez nos pompiers revêtaient cette année un caractère tout particulier puisqu’elles incluaient la passation de pouvoir entre le Major Patrice Poccédu et l’adjudant chef Jean Claude Calmet  récemment nommé à la tête de notre centre de secours. En présence des diverses personnalités dont leur grand patron le Colonel Bénédittini , leur président Jacques Hortala et les représentants du canton et de la ville, de la gendarmerie et de la police municipale et des familles le cérémonial s’est déroulé sans faute avant de laisser place aux prises de parole. Une belle journée pour l’adjudant chef Calmet entouré de ses deux familles celle du sang dont ses parents et son fils Adrien et celle des pompiers. Pas de répit pour nos valeureux hommes, qui “bipés en fin de célébration sont partis en intervention pour une chute de personne. D’autres, avec les véhicules du centre, ont effectué un tour de ville symbolique sirènes hurlantes, partageant ainsi cette fête de leur sainte patronne avec les Trébéens.

Au Centre de Secours Dédé Jambert Prend sa Retraite

       Les hommes et femmes du Centre de Secours se sont retrouvés autour d’André Jambert (Dédé pour ses amis pompiers) pour une petite réception amicale à l’occasion de son départ à la retraite après 22 ans de bons et loyaux services. Le nouveau Chef de Centre l’Adjudant Chef Calmet ne pouvait être présent à son grand regret car retenu au CODIS pour raisons professionnelles, mais l’on notait la présence de Gisèle Jourda, marraine du Centre depuis sa création. .
Dédé ce Trébéen de souche issu d’une grande et ancienne famille du village, est entré au Centre de Secours trébéen au 1er janvier 1990, deux ans après la création du corps sur la ville. A cette époque là les pompiers étaient basés à Béragne. Très vite intégré au groupe, il apporte ses compétences notamment en matière de mécanique, et passe des jours et des nuits entières pour dépanner et faire fonctionner les véhicules incendie vieux d’une quarantaine d’années. Ceux qui l’ont côtoyé se souviennent aussi de sa disponibilité pour remplacer les jeunes pompiers les vendredis et samedis en soirée, afin qu’ils puissent profiter de leur jeunesse. Son épouse, Paulette était remerciée pour la compréhension et la patience dont doivent faire preuve les conjoints de pompiers pour leurs absences dues aux heures de garde et aux longues interventions. Une pensée était aussi adressée aux enfants de Dédé, Gabrielle et Xavier.   

Stéphane Sanchez président de l’amicale, précisait  en boutade«  il s’agit d’une demi-retraite, car nous comptons bien le voir aux cotés des deux anciens du Centre, en l’occurrence Serge Papaix et Jojo Vieux, pour participer comme aujourd’hui à des moments conviviaux qui font partie de l’histoire de nos centres de secours. »

Emu, Dédé recevait ensuite son cadeau de départ et un superbe bouquet était offert à Paulette.
Puis venait  le verre de l’amitié agrémenté de petits fours offerts par le nouveau retraité. Bien sûr une soirée sans abus car l’opérationnel reste une priorité dans ces moments de fêtes. D’ailleurs ce soir là, une équipe de 8 Hommes a dû quitter la Caserne aux alentours de 20h et se rendre sur la commune de Pradelles en Val pour éteindre un feu de cheminée.
Nous adressons nous aussi nos souhaits de bonne retraite à Dédé !!!

 Info Ste Barbe

Notez que le 21 janvier, les Trébéens ne devront s’étonner ou s’inquiéter de croiser les véhicules du Centre sirènes hurlantes, il s’agira du traditionnel tour de ville de nos pompiers qui fêteront leur sainte patronne.

 

Jean Claude Calmet à la Tête du Centre de Secours

jean-claude-calmet

En prenant la tête du Centre de Secours Jean Claude Calmet revient en fait dans cette famille Trébéenne dans laquelle il a servi au cours des années 80.

Entré au CODIS en professionnel en aout 1984 il a tout d’abord eu Capendu pour corps de rattachement. Le 1er juillet 1988, Jean Claude fait partie des premiers pompiers trébéens lors de la création du centre de notre ville soutenue par Jean Sol et Roger Lacoste. A cette époque là c’est sous les ordres de Francis Martinez le chef de corps qu’il officie.

Au CODIS tout d’abord mécanicien au parc départemental, il exerce ensuite en salle opérationnelle où il est dans un premier temps opérateur, puis chef de salle  et enfin officier de salle. Dans ses bagages Jean Claude a une forte expérience, il a parmi ses spécialités opérationnelles celles de feu de forêt, des matières dangereuses, ou encore  l’instruction de conduite de véhicule hors chemins. Dans son parcours on note également des étapes qui l’ont conduit en Nouvelle Calédonie, en Corse ou encore au Kosovo dans le cadre de missions d’application de sécurité civile, de coordination des moyens nationaux et autres.

En revenant à Trèbes, Jean Claude retrouve des anciens comme Stéphane Sanchez le président de l’amicale des pompiers du Centre. Il se souvient de ses interventions marquantes en terre trébéenne comme les inondations des rues du Rhône et de Bruxelles ou l’incendie du garage Mercédès. Avec pour cette opération un souvenir tout particulier et douloureux puisque c’est le dernier feu qu’il a combattu avec  Christian Saiz qui reste dans le cœur de tous le regretté Kiki.

Avec le grade d’Adjudant Chef, Jean Claude est heureux de cette décision de l’Etat Major de le nommer à la tête du corps Trébéen qui compte une quarantaine d’hommes et femmes volontaires et deux professionnels.

Même si la passation de pouvoir ne se fera qu’à l’occasion de la Ste Barbe en fin de ce mois, le chef est déjà au travail et  trouve ses marques avec ses hommes. Nous lui souhaitons bon retour au service des Trébéens.

Nos Pompiers au Feu d ‘Artifice de Carcassonne

Il circule sur le net un reportage intéressant au sujet de l’organisation de la prévention et des secours autour du Feu d’artifice de la Cité de Carcassonne. Des pompiers Trébéens participaient au bon déroulement de ce dispositif


Au cœur de l’embrasement de la Cité avec les…
par
TVcarcassonne

Revenir en haut de la page