Infos flash

Categorie : Élémentaire Floralies

Les jeunes CP en approche du Tennis de Table

       Les enfants des classes de CP de Chantal Vaquié des Floralies ont rallié la salle du Tennis de Table où les attendaient Jacques et Métodi. Les deux dévoués membres du club, qui ont toujours grand plaisir à recevoir et encadrer des gamins, avaient aménagé les lieux en divers espaces pour  leur proposer des activités multiples.  Les différents ateliers étaient bien évidemment composés d’exercices qui reposaient sur les spécificités de dextérité, concentration, précision que développent les pongistes.

Jacques et Méto ont salué l’application et l’enthousiasme que ces enfants ont manifesté. Juste avant les vacances ce sont leurs camarades de CP d’Alma Folchet qui se sont essayés aux mêmes expériences.

 

Élémentaire des Floralies

element-floralies

Activité: Elémentaire
Adresse:  Route Minervoise
Tel: 04 68 78 64 71
Directeur/trice: Xavier Chalard
Directeur précédent : Philippe Quesnel jusqu’en 2012

Joli bilan des Contes de Michèle

Séance après séance, inlassablement Michèle a conté ses récits aux enfants des écoles, crèche , centre de loisirs.  Au final ce sont 320 bambins que Valérie a accueillis à Office de Tourisme avant les fêtes avec notamment toutes les classes de maternelle de la ville. Cette dernière a eu grand plaisir a devenir la complice de notre conteuse trébéenne en interprétant entre autres le Père Noël enrhumé. Michèle s’est aussi rendue à Carcassonne dans une école où là aussi les enfants ont  assisté et participé à ces récits joliment mis en scène. De nouveaux mots trottent déjà dans l’imagination de Michèle et elle couche déjà sur le papier ces histoires qui dans 12 mois émerveilleront les petits.

Nos images lors de notre ultime visite avec ce jours la les enfants de CP des Floralies

 

Les Ecoliers au Trèbes Tennis de Table

Toujours accueillis par Jacques et Méto dans la salle du Trèbes Tennis de Table , après plusieurs matinées d’initiation, les enfants des classes de Sophie Perez et Xavier Chalard de l’école des Floralies étaient réunis pour une matinée d’évaluation. Dans une ambiance de joyeuse ruche, ils sont tour à tour passé par des épreuves spécifiques comme la précision service, circuit de plots, cible au mur, échange ou encore renvoi demi-table. Les points comptabilisés ont permis à chacun d’estimer le profit qu’il a su tirer de l’l’apprentissage de ce sport.

  

Les Ecoliers ont découvert le Scrapbooking

A l’école des Floralies, Pascale Duchateau que nous vous avions présentée en janvier dernier est venue initier les enfants du CP de Chantal Vaquié au scrapbooking. Elle les a guidés dans la réalisation d’un élément de déco de Noël. Il s’agissait  de “vieillir” le papier, puis à l’aide de tampons de marquer   des notes de musique et un petit sapin qu’ils ont ensuite découpés. Ils ont alors ajouté des paillettes et un flocon de neige avant d’assembler le tout. indépendamment de cette découverte du scrapbooking, ils ont peint des pommes de pins qui elles aussi trôneront sûrement en bonne place à la maison pour les fêtes de Noël.

 

Prévention Routière pour les Ecoliers

       Cette année encore  des  membres de la Police Municipale  ont effectué dans les trois écoles élémentaires  de la ville une sensibilisation à la prévention routière.  Les élèves de CM avaient au préalable abordé le sujet l’an dernier sous ses aspects théoriques. Cette sensibilisation s’opère  sous sa forme pratique sur un circuit balisé de cônes. Karen Olivier et Gilles   ont dans un premier temps abordé les points de sécurité indispensables sur un vélo : état des freins, réflecteurs… le port du casque et autres accessoires protecteurs. Venait ensuite la pratique avec le respect d’un circuit balisé de plots, sur lequel ils devaient effectuer quelques manœuvres délicates.  Nous avons suivi les enfants des écoles du Centre Ville et des Floralies.

 

Pour Comprendre Le Petit Guerrier Mathéo …

matheo       Il était une fois un formidable petit bonhomme, qui chaque jour, malgré un traitement lourd dû au diabète type 1 dont il est victime, fait montre d’un grand courage …
Ce brave petit guerrier, c’est Mathéo qui est entré en CP à l’école des Floralies et s’applique à vivre sa scolarité comme ses camarades.

Malgré ce, les écoliers qui le côtoient chaque jour savent bien que le petit garçon a des soucis qui l’obligent à certaines contraintes et aussi à quelques petits privilèges.

Pourquoi une infirmière vient elle voir Mathéo deux fois par jour? Pourquoi peut-il aller boire ou aux toilettes autant de fois qu’il le demande ?  Que fait-il avec cette petite trousse ? quel est cet appareil qu’il a sous son pull ? Pourquoi sa maman lui apporte-t-elle son repas pour la cantine?

Pour répondre à toutes ces interrogations et comprendre Mathéo, Claire et Pauline accueillies par Chantal vaquié son institutrice, sont venues dans sa classe expliquer aux enfants  le diabète. Toutes deux, pour l’association Enfance Adolescence Diabète avec une pédagogie parfaitement adaptée aux écoliers, ont levé le voile sur tous les mystères qui entourent la maladie de cet attachant gamin.

Après avoir recueilli les questionnements  de ses petits camarades, Pauline puéricultrice à l’hôpital des Enfants de Toulouse leur a tout d’abord expliqué avec des mots simples et des illustrations, l’importance du sucre dans notre corps et dans le fonctionnement des divers organes ainsi que le processus  de circulation. Puis venait le rôle essentiel du pancréas et de l’insuline qu’il fabrique pour réguler le sucre et accompagner son transport dans le corps.

Il était alors temps d’expliquer que pour Mathéo, son pancréas défaillant n’assurait plus ce rôle indispensable. Peu à peu, les enfants ont compris pourquoi il devait s’isoler pour contrôler son taux de sucre avec une petite machine, après s’être piqué le doigt pour recueillir une goutte de sang. Ils ont pu voir de près la pompe , cet autre appareil qui  lui, relié à son corps, lui apporte l’insuline au débit nécessaire.

 

Les gamins ont pris conscience de l’attention dont doit être entouré leur copain, mais également que Mathéo tout comme eux peut courir, jouer. Ils ont aussi mesuré qu’ils peuvent contribuer à cette surveillance en signalant par exemple à la maîtresse que Mathéo ne se sent pas bien… En lui ramenant son « pic au doigt » qu’il aurait oublié etc…

Tout en leur expliquant que le diabète type 1, même si l’on n’en connaît pas à ce jour les causes, n’est pas dû à un abus de consommation de sucre, venait le tour de Pauline qui est diététicienne  de leur exposer les divers types d’aliments et  l’importance  d’une alimentation équilibrée.

Durant cette matinée, au cours de laquelle les enfants, Chantal leur institutrice et nous même, avons appris énormément sur cette maladie, Mathéo était visiblement heureux que l’on explique à tous son diabète. En regardant ce gamin plein de joie de vivre, il est difficile d’imaginer  la lourdeur du protocole qu’il doit appliquer rigoureusement tous les jours et le courage que cela demande à un enfant qui n’a pas droit à l’insouciance. En tout cas, il nous a épaté ce super gamin!

Une merveilleuse maman.

L’autre rencontre marquante de ce jour-là, qui suscite pour nous une grande admiration est celle avec sa maman Stéphanie. Un petit bout de femme plein d’énergie et de vivacité toute dévouée à veiller sur son petit garçon. Elle nous a confié l’importance de la diffusion de l’information à propos du diabète. En effet, son propre vécu avec la découverte de la maladie de Mathéo dans de très graves circonstances aurait pu être évité, si elle avait été avisée des signaux d’alarme… (Voir l’affiche plus bas) C’est tard, très tard, avec une perte de la vue et un coma que Mathéo a été diagnostiqué, alors qu’il avait à peine deux ans.

 matheo2

Depuis, 6 fois par jour, tous les jours sans exception,  les contrôles et ajustements se succèdent, une fois par mois ce sont les visites au centre spécialisé de Toulouse.  Stéphanie dès la maternelle, pour que son bout de chou puisse grandir comme tous les autres petits, s’est investie dans la mise en place des démarches pour les conditions obligatoires pour qu’il puisse suivre une scolarité normale.  Attentive à sa nutrition qui doit comporter les apports indispensables à sa bonne santé, elle lui apporte son repas qu’il prend à la cantine auprès de ses copains, les jours où elle travaille.

affiche-diabeteReconnaissante du soutien qu’elle reçoit des organismes dédiés aux enfants qui combattent ce mal, elle tient à son tour à contribuer à l’information préventive comme par cette matinée autour de son enfant  ou la diffusion de cette affichette que nous relayons ici avec plaisir.

Stéphanie serait très heureuse si par ce biais on pouvait éviter à des mamans le cauchemar qu’elle a vécu lors du coma de son petit Mathéo.

A tous deux nous souhaitons un super courage, et plein de petits bonheurs qui compenseront toute la soumission aux contraintes à laquelle ce mal les oblige, pour longtemps… jusqu’au jour où les chercheurs trouveront le moyen de le soigner définitivement.

 
Vous pouvez télécharger l’affiche en cliquant ICI
l’imprimer et contribuer à sa diffusion

Vous pouvez également consulter le site
http://www.enfance-adolescence-diabete.org

Initiation au Tennis de Table pour les Écoliers

       Les enfants des classes de Sophie Péres et Xavier Chalard de l’école des Floralies au cours de plusieurs demi-journées investissent  tour à tour la salle du Trèbes Tennis de Table.   Xavier Chalard qui a pratiqué cette discipline peut compter  sur  le soutien  de Jacques et Méto qui le secondent  dans cette initiation.  Les écoliers y apprennent les préceptes  de ce sport à travers des exercices basés sur la motricité, l’agilité, la maitrise des gestes, pendant que l’autre moitié de la classe  effectue des travaux scolaires.  Au final de ces séances d’apprentissage les deux classes seront réunies pour un tournoi amical qui devrait faire de la salle une joyeuse fourmilière. 

 

“M’T Dents” pour les CP des Floralies

C’est la jeune Gwenaëlle de la CPAM, plus particulièrement du Service Prévention Santé qui est venue animer  l’action “M’T Dents” aux enfants des classes de CP des Floralies. L’entrée en matière par le biais d’un dessin animé  a accroché l’attention des enfants… qui mieux que “la petite souris” pouvait parler aux écoliers de leurs quenottes. Après avoir abordé les détails  de  la bouche et des dents Gwenaëlle  leur a exposé l’aspect prétention  et leur a remis des documents, un carnet de santé bucco-dentaire et un kit hygiène.  

Sur nos images les enfants de la classe de Mmes Cornu et Vaquié

 

Les Ecoliers découvrent les Œuvres d’ Elbio Mazet

En période scolaire, les enseignants profitent des expos de la galerie des arts pour permettent aux écoliers une ouverture  à la l’art. Pour les œuvres  d’Elbio Mazet visibles jusqu’à la fin du mois ce sont les enfants de CE2 et CM1 des Floralies accompagnés par Xavier Chalard, qui ont été les premiers à bénéficier de cette découverte culturelle.

  

Philippe Quesnel laisse un excellent souvenir

       A l’instar de la formule «  Mariage pluvieux, mariage heureux » souhaitons qu’elle puisse s’appliquer à l’aube de la retraite de Philippe Quesnel qui a officié à la direction de l’école primaire des Floralies.

Les nombreux acteurs de la vie scolaire, représentants de la municipalité auxquels s’ajoutaient d’autres personnes qui avaient tenu à l’entourer ce jour-là reflètent l’appréciation qu’a suscité l’homme. Ses proches collaborateurs louent ses qualités humaines, sa propension à arrondir les angles, son professionnalisme… et son humour. Cette dernière caractéristique qu’ils lui renvoient en le taquinant sur le fait : qu’il est un sportif de la WI et qu’il a un vélo qui est encore tout neuf. Lors de ce pot de départ il faisait effectivement montre de cet esprit spirituel en précisant par exemple qu’il avait commencé à enseigner sous Giscard.    

Parmi les cadeaux, certains comme les brassards de natation collaient aussi parfaitement à l’atmosphère badine de ce sympathique moment. Le new retraité ayant choisi une photo de lui-même écolier pour son carton d’invitation, un jeune garçon lui a fait la surprise d’un « avant-après » avec un dessin qui le représente aujourd’hui.

Nous aurons sûrement l’occasion de croiser Philippe et son épouse puisqu’ils restent sur la commune, non loin de « son » école.    

 

Les Ecoliers des Floralies aux rencontres Occitanes

floralies-oc1

       Les écoliers des classes de CE2 de Xavier Chalard et CM1 de Sophie Péres représentaient Trèbes parmi les 150 écoles audoises, (prés de 80 bus et de 3500 enfants) qui ont investi le village de Capendu  pour la 12ème « Encontrada occitan de las escòlas d’Aude ».

Toutes les écoles participantes ont travaillé cette année sur le thème « Simon le buou cantaïre » (Simon, le bœuf chantant) sur un plan pédagogique régional. Les deux enseignants des Floralies les ont accompagnés dans cette sensibilisation à la langue occitane.  

Lors de cette grande journée de rassemblement, après une folle farandole, les enfants ont suivi un « parcours découverte » du village. Ils ont ensuite participé à diverses animations proposées sur l’ensemble de la commune.

floralies-oc2Ils partagent avec nous leurs photos de cet évènement.

Le 2ème ligne Philippe Guicherd a expliqué le rugby aux écoliers

Avec pour toile de fond l’expo dur le thème du rugby que l’on peut voir à la bibliothèque jusqu’au 29 mai, les écoliers ont pu rencontrer un joueur professionnel. C’est avec Philippe Guicherd que les CE2 des Floralies avaient rendez-vous ce matin là. Ils ont vu arriver, cet impressionnant gaillard d’1.97 m avec lequel ils ont tout d’abord visionné une vidéo. Ce documentaire réalisé par leur enseignant Xavier Chalard présentait les différentes étapes d’un match de l’hymne national à la haie d’honneur aux vainqueurs en passant par les spécificités de ce sport , coup d’envoi, touche, mêlée, essai, transformation etc

Venait ensuite l’échange réel avec Philippe, ce colosse plein de gentillesse. Il leurs a tout d’abord détaillé son parcours en professionnel dans le rugby au poste de 2ème ligne . ( pour le découvrir cliquez ici ) avant de répondre à leurs nombreuses questions. Cette rencontre s’est terminée en une simulation de mêlée qui revêtait surtout les aspects d’une joyeuse pagaille, puis une petite séance de dédicace.

 

Le marché aux Fleurs de l’Ecole des Floralies

Même si la météo est loin d’être printanière, les parents de l’école des Floralies ont été nombreux à répondre présents. Ce sympathique  marché était au bénéfice de  la coopérative scolaire qui permet de financer diverses activités pour les écoliers tout au long de l’année.

 

Revenir en haut de la page