Infos flash

Moment fort Autour d’Ernest … pour l’avant première de son Film

ernesto-ona22Il était heureux  et ému  l’enfant du pays … à quelques coudées de la sortie officielle de son premier long métrage que nous vous avons présenté voici quelques semaines. Cliquez ICI  (Relire le parcours d’Ernest Cliquez ICI )
Dans un premier temps au Gaumont des Champs Elysées devant une flopée de professionnels, Ernest entouré de l’équipe de son  film « Mohamed Dubois » au grand complet le présentait en avant première.  Pour l’occasion toute la fratrie était réunie : Marie, Pilar, Sonia, Antoine et David avaient fait le déplacement jusqu’à la capitale pour partager avec leur grand frère cet exceptionnel moment. Fiers et épatés de voir le nom de leur ainé sur les colonnes Morris de Paris.

Quelques jours plus tard, c’est à Carcassonne comme il l’avait ardemment souhaité, qu’il offrait ce privilège à sa famille et à ses amis. Ils étaient tous là :  frangines et frangins,  beaux-frères et belles-sœurs,  neveux et nièces et au centre de cette belle smala, un petit bout de femme discrète , Marie une maman  comblée de bonheur. Puis il y avait aussi l’autre belle famille celle de l’amitié… ceux qui ont grandis avec lui et avec lesquels les souvenirs sont gravés à jamais : les Gérard Net, Marc Iglésias, Marc et Gizou Tezzon, Alain Pradillo …  et enfin d’autres proches qui n’auraient manqué pour rien au monde ce moment fort et l’occasion de dire à leur ami combien ils se réjouissent de sa réussite. On notait également des groupes venus en force … Les Floralies autour de Bernard ou encore les bénévoles de Trèbes Entraide avec lesquelles Marie se dévoue.
Eric Judor l’acteur principal du film dont la venue avait été annoncée  n’avait pu être là, mais à vrai dire tout le monde s’en fichait éperdument , leur star à eux c’est leur Ernest.

Après un tourbillon d’embrassades, de boutades, de partages vrais et sincères   dans le hall de Cap Cinéma venait le temps de prendre place. Ernest visiblement troublé disait  à tous son émotion d’être là parmi eux et avant de laisser la parole aux acteurs présents, tout en plantant l’atmosphère et l’essentiel du film, soulignait que son scénario avait été marqué par ces souvenirs partagés dans son enfance dans la Cité de l’Aiguille.
Les protagonistes de Mohamed Dubois, prennent  congé, la pénombre enveloppe la salle,  viennent les images  et chacun peut entrer dans l’univer cinématographique d’Ernest le Trébéen, le fils, le frère, le pote .
Humour, sentiment, répliques bien torchées, situations cocasses se succèdent sans temps mort … un réel plaisir de découvrir son boulot de réalisateur. Un moment crise de rire en ces temps de crise tout court. En fait, les places pour son film si bien ficelé, devraient être remboursées par la Sécu en tant qu’excellente thérapeutique à la morosité. Quelle bonne idée d’avoir confié le rôle de Mohamed à Eric Judor … son talent est là, mais il a été indéniablement bien dirigé ;) .

Chapeau bas à  Ernest, son attachement à l’amitié, au mélange des genres, aux valeurs de la famille, transparait nettement dans son film. La propagation par le bouche à oreille du plaisir et du rire que provoque sa comédie lui apportera sûrement la réussite qu’elle mérite. Ah! elle peut être fière de son rejeton Marie !!
Beau démarrage …
Le film a réalisé le meilleur score parmi les nouveautés de la semaine, avec 52 645 entrées dans toute la France pour la 1ère journée.
A voir absolument !!!!
Nos images

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page