Infos flash

Archives par mois : février 2013

Le Port reprend vie … avec l’ouverture du Restaurant la Poissonnerie

Ces derniers mois le port était bien tristounet avec ses commerces fermés …
Mars nous apporte la reprise  des activités avec son lot de nouveautés. Le premier et important changement se situe chez nos poissonniers qui ont mis à profit la saison hivernale pour nous offrir un tout nouveau cadre pour leur restaurant.
Sylvie, Michel et leurs filles ont investi la bâtisse sise au N° 6 de l’avenue Pierre Curie, (qui jouxte leur ancien emplacement)  et ont créé là un espace très bien agencé qui accueillera la clientèle qui préfèrera déguster leurs mets en intérieur. Ils ont confié la déco à Jean Marc Fournier qui a habillé les lieux de teintes vert lumineux et parme soutenu sur fond de nuances grises. Nous avons un véritable coup de cœur pour la rampe de l’escalier réalisée à partir de bois flotté. Nous consacrerons très bientôt un diaporama à tous les aspects de ce nouvel espace. Nous nous attarderons aussi sur la carte et ses nouveautés, tel le homard  grillé.

Bien évidemment dès les premiers soleils la terrasse sera installée pour profiter de l’animation du Canal qui accueille ses premiers bateaux depuis quelques jours.

Pour fêter cette ouverture, le restaurant a été envahi par des amis et clients venus dire à la famille Vernier leur plaisir de les retrouver pour une nouvelle saison dans ce nouveau cadre très réussi. 

 

L’Adorada le Gîte

adorada2

Activité: Gîte
Adresse: 10 Q Avenue du  Général de Gaulle
Tel: 06 61 76 48 46
Site: Cliquez ICI

Info + : Jardin, terrasse, piscine sécurisée
Tarifs: 
 Tarifs selon la saison
de 500 à 580€ /Semaine

La Chambre Chocolat
2 personnes  
1 lit 160/200
Lavabo , douche hydromassage

La Chambre Caramel
2 ou 3 personnes
lits 90/190
salle de Bain indépendante

 

L’Adorada Les Chambres

adorada

Activité: Chambres d’Hôtes
Adresse: 10 Q Avenue du  Général de Gaulle
Tel: 06 61 76 48 46
Site: Cliquez ICI
Info + : Jardin, terrasse, piscine sécurisée
Tarifs:  selon la saison
de 60€ à 80€ /Nuit
Petit Déjeuner Inclus

>La Chambre Chocolat
2 personnes  
1 lit 160/200
Lavabo , douche hydromassage

La Chambre Caramel
2 ou 3 personnes
lits 90/190
salle de Bain indépendante

 

USB-Soft


usbsoft

Activité: Edition de logiciels
Adresse: 16 avenue des Jonquilles
Tel: 05 82 95 17 90
Site: cliquez ICI
Horaires:
Du lundi au vendredi
8hà 12h et 14h à 18h
Info + : devis et vente de logiciels en ligne

   Histoire: Emanuel Nagy et Frédéric Mottret  ont créé cette société en 2010

USB-SOFT est une société spécialisée dans l’édition de logiciels.
Il s’agit de logiciels standards, destinés aux entreprises, qui permettent de gérer et d’améliorer les processus d’une entreprise.

USB-SOFT crée des environnements très puissants, mais très faciles d’approche. Nous privilégions l’ergonomie sur nos logiciels.

USB-SOFT adopte des démarches originales, qui apportent un avantage réel et sérieux à ses clients :

- facilité d’utilisation très avancée

- présence marketing originale.

Nous continuons en permanence nos efforts de R&D avec pour objectif permanent de proposer à nos clients les environnements de gestion les plus performants.

USB-SOFT accompagne les entreprises dans l’optimisation de leur gestion d’information. Face à une démocratisation des CRM (Customer Relation Management ou Gestion de Relation Clients), nous vous apportons des solutions concrètes, efficaces et en adéquation avec votre entreprise et votre environnement. Nous adaptons nos solutions à vos besoins réels.

Nous sommes tournés quotidiennement vers une perspective d’efficacité, de performance et de qualité.

Pour vous permettre d’atteindre rapidement vos objectifs, USB SOFT, c’est 15 ans d’expériences et de compétences dans le développement de logiciel de gestion pour entreprises.

De nombreux moyens, simples, efficaces, accessibles, sont à votre disposition pour vous former rapidement à notre solution MyBusiness.

  • Séminaires de formation USB SOFT
  • Intervention de Consultant
  • Assistance Directe

usb-soft

Carte Pasteur

 

 

Entrées
Noix de Saint Jacques aux agrumes 12€
Foie Gras Poëlé Mi-Figues Mi- Raisins 13€
Entrée  Plat
Céviche de Saumon
saumon frais mariné, huile d’holive citron vert et jaune, aneth,
avocat, ananas
9€ 13,50€
Salade Caesar
coeur de romaine, poulet grillé, oeuf mollet, pain grillé, parmesan,
sauce caesar
9€ 13,50€
Salade Antipasti
salade, légumes grillés, tomate, mozzarella, chiffonade de speck,
citron vinaigrette balsamique
8€ 12€
Salade Gourmande
Salade, foie gras, gésiers, magret séché, tomate
10€ 15€
Plats
Côtes d’Agneau à la Crème d’Ail 14€
Escalope de Poulet façon >Bollywood
curry doux, menthe, coriandre
11€
Entrecôte
sauce échalotes, poivre ou roquefort
16€
Filet de Boeuf
sauce échalotes, poivre ou roquefort
18€
Filet de Boeuf 22€
Filet de Sole Meunière 14€
Magret de Canard Mi-Figues Mi- Raisins 14€
Noix de Saint Jacques à la Fondue de Poireaux 19€
Pavé de Saumon au Pistou 14€
Tartare 14€
 Desserts
Panna Cotta            Fruits Rouges 2€
                             Caramel 2€
                             Pêche 2€
                             Curaçao Bleu 2€
                             Violette 2€
Banofee 2€
Mousse Chocolat 2€
Crumble aux Pommes 2€
Tiramisu 2€
Café Gourmand (2 verrines) 5€
Thé Gourmand (2 verrines) 6€
Trilogie de Verrines 5€

Au Club de Badminton stage et zoom sur la Vayssière Family

Toujours mobilisée  pour  favoriser l’évolution des jeunes,  la team du club de badminton avait organisé deux journées où les badistes  ont suivi des « ateliers  » en fonction de leur niveau. Aux jeunes du club de notre ville s’étaient joints ceux du Collège Alain de Carcassonne auxquels Léo Cantié prodigue l’enseignement de ce sport.

Nous vous invitons à lire sur le site du club les brillants résultats que  les jeunes ont enregistrés le week-end dernier cliquez ICI  vous pourrez également prendre connaissance d’un zoom consacré à Mathias Vayssière.

vanessa-vLa famille Vayssière…
Lors de ces journées nous avons eu grand plaisir à revoir
Vanessa Vayssière qui a longtemps porté les couleurs du club Trébéen et a évolué jusqu’en nationale. Nous avions suivi dans les années 90 une  ado très douée pour ce sport et nous avons retrouvé là une jeune femme motivée par l’encadrement des jeunes.

On imagine aisément un repas de famille, du clan (dans le plus joli sens du terme) Vayssière avec le badminton au centre des conversations. Le sujet  est en effet intergénérationnel chez eux et comme au jeu des 7 familles on trouve…

Paul le grand père qui dans cette discipline est juge arbitre national, officie dans des responsabilités de membre de la Fédération Nationale, de la Ligue, du Comité départemental et est également trésorier du club trébéen. Dans la génération suivante, Vanessa sa fille donc,  mais aussi Bibi sa belle fille qui s’investit pleinement dans l’organisation  et la logistique. Enfin chez les plus jeunes Mathias et Quentin badistes chez nous et il faut compter Théo Vayssière lui aussi petit fils de Paul qui pratique ce même sport  au club de Castelnaudary. En diverses occasions les « Vayssière » sont incontestablement unis dans le cadre de ce sport qui anime toute la famille.

 

Karaté: Un Champion du Monde au DOJO

 Samedi 2 Mars 15h

plagnonSi vous souhaitez voir un champion du monde de karaté, c’est au DOJO que vous devrez vous rendre ce samedi à partie de 15h. Le comité départemental de cette discipline organise un entrainement de masse kata qui s’adresse aux pupilles, benjamins, cadets, juniors qui sera dirigé par Jonathan Plagnol.

C’est donc d’un  sportif de haut niveau, bardé de titres et  médailles, que les   jeunes audois  recevront l’enseignement samedi.

Nous citerons entre autres : Champion du Monde 2008 à Tokio et membre de l’équipe de France et médaillé aux championnats du monde 2012 à Bercy 

De belles Performances pour les nageurs de l’Aqua Club

Les jeunes dont vous pouvez lire les résultats ci-dessous, auxquels il faut ajouter Yohann  Timmes ( absent de ce meeting) sont qualifiés pour les « championnats Nationale 2″ qui se dérouleront  du 22 au 24 mars. 

Ils ont participé à Agen  en bassin de 50m, au meeting de préparation de ces championnats. Les nageurs trébéens ont ramené des eaux agenaises des performances qui satisfont Michel et Rémi leurs entraîneurs. Nous leurs souhaitons de revenir  avec des qualifications pour les « championnats de France jeunes » par catégories.
Pour
améliorer leur forme et leurs techniques ils mettent à profit leurs vacances pour partir en Andorre pour un stage de 8 jours.


aqua2013fevABDELJELIL Chloé (1999) FRA
1ère 200 Brasse Dames Finale A 2:50.00
2e 100 Brasse Dames Finale A 1:19.70
3e 50 Brasse Dames Finale A 36.86

GABRIEL Sophie (1999) FRA
2e 200 Papillon Dames Finale A 2:40.89
2e 200 4 Nages Dames Finale A 2:36.34
3e 400 4 Nages Dames Finale A 5:28.46       

GARCIA Guillaume (1999) FRA
2e 50 Dos Messieurs Finale A 31.56
4e 200 Nage Libre Mess Finale A 2:15.57
6e 50 Nage Libre Mess Finale A 27.63
9e 100 Nage Libre Mess Séries 1:01.28

BIAU Celia (1999) FRA
3e 1500 Nage Libre Dames Séries 19:14.59
6e 200 Nage Libre Dames Finale A  2:21.31
6e 800 Nage Libre Dames Séries 10:09.92
7e 400 Nage Libre Dames Finale A 4:53.28

MARRET MESLET Julia (1999) FRA
4e 200 Papillon Dames Finale A 2:51.20
7e 100 Papillon Dames Finale A 1:17.26
23e 200 4 Nages Dames Séries 2:49.45        

MOSNA Morgane (1996) FRA
1ère 200 Nage Libre Dames Finale B 2:18.95
2e 400 Nage Libre Dames Finale B 4:54.35
4e 1500 Nage Libre Dames Séries 19:35.60
5e 800 Nage Libre Dames Séries 10:05.73   

PIGNEY Robert (1994) GBR
1er 400 Nage Libre Mess Finale B 4:18.61
3e 200 Nage Libre Mess Finale B 2:01.79
5e 100 Nage Libre Mess Finale B 56.64
23e 50 Nage Libre Mess Séries 26.23

SIX Thomas (1999) FRA
6e 1500 Nage Libre Mess Séries 18:12.65
8e 800 Nage Libre Mess Séries 9:46.92
9e 400 4 Nages Mess Séries 5:29.13
21e   400 Nage Libre Messieurs Séries 4:44.20

BOYER Loriane (1998) FRA
33e 50 Nage Libre Dames Séries 30.04
47e 100 Nage Libre Dames Séries 1:06.68
49e 200 Nage Libre Dames Séries 2:33.43

Laurent et Stéphane proposent les « Séances Sport Nature »

 En novembre dernier Laurent  de « Cap Run » et Stéphane  (BAC+4 en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives) proposaient des rendez-vous hebdomadaires  qui consistaient en l’initiation et l’optimisation de la pratique de la course à pied par un éducateur sportif professionnel.
 
 Pour répondre  à la demande, le concept évolue et s’enrichie… vous en trouverez les détails en cliquant ICI
 Les sorties reprendront dès les beaux jours, mais en attendant ce sont diverses formules qui vous sont proposées en intérieur . C’est au Paradis Squash sur la D6113, qui abrite déjà les férus de l’association trébéenne de country,  qu’ils élisent domicile pour proposer divers concepts correspondant à différents niveaux d’attentes sportive. 

cap-run-sortie-samedi

Badminton: Maïlys Jourda, Vainqueur du Grand Prix de Limoux

maylis       Pour la première fois de sa jeune carrière Maïlys junior 1ere année a gagné en senior classé C. Elle a vaincu trois adversaires très coriaces pour obtenir cette 1ere place dans un tournoi très relevé.

Elle a commencé par des victoires contre Marine Pujol de Narbonne, puis contre Karine Médina du Volant Salanquais (66) : ces deux joueuses junior et cadette font partie du gratin régional ; pour son dernier match, la finale, elle réalise une grosse performance contre Olivia Rodriguez meilleure joueuse senior du BC Narbonne et titulaire de l’équipe qui joue en division régionale d’accession à la Nationale 3.

 Maïlys meilleure joueuse du BCT toutes catégories confondues, classée C depuis le 1er février 2013 est le symbole de le jeune génération Trébéenne. Lycéenne à Carcassonne elle s’entraine le lundi et le mercredi au COSEC.

 Dans la famille Jourda toujours, on notera la finale de Philippe et Nadia en double mixte. On notera aussi les belles prestations de nos autres jeunes surclassés en sénior : Nicolas De Paoli cadet en classés D, Cyril Bouriez cadet lui aussi en classé C et enfin Thomas Moglia junior en double classé D.
  Le Club

Info Laverie du Pont

       Danielle nous informe qu’elle s’accorde un peu de repos du 1er mars au 15 mars.
 Les  machines de laverie resteront accessibles de 8h à 20h.  Ce sont les services de repassage, dépôt/retrait pressing et relais kiabi qui seront suspendus durant cette période. Nous lui souhaitons de bonnes vacances!

laveriedupont2

Clin d’Oeil du Salon de l’Agriculture

       Un petit coucou nous est adressé par la Alberti Family en provenance du Salon de l’Agriculture  où ils étaient accompagnés de l’ami Guy Giva. Ils n’ont pas manqué de passer saluer Florence cette commerçante carcassonnaise sur son stand.

 

Annonce: Expo à l’Office de Tourisme

Vendredi 1er Mars
L’office de tourisme accueillera du 1er mars au 1 avril sa première expo 2013.

Mme Maryse Geoffray et Mme Michèle Lavalette exposent leurs toiles: acrylique, collage, aquarelle, fusain et sanguine. Cette exposition sera  visible du lundi au samedi de 14h à 19h.
Le vernissage aura lieu le vendredi 8 mars à 18h30

Maryse Geoffray

maryse-geoffray 

Michèle Lavalette

michele-lavalette-tableaux

Jean Armand Gayraud

2005

 La marque « PUTA MADRE » née en terre trébéenne, s’impose dans le monde de la mode

nanoBien loin du souhait de provocation ou de la volonté de choquer, Jean Armand Gayraud ( ou plus amicalement Nano ) a dans ses ateliers JAG de la zone de Sautes pensé une appellation  dans l’air du temps.   « Puta Madre » il faut l’entendre comme  une expression qui interpelle oui mais  ni plus ni moins que comme «  c’est d’enfer », « con » (du coté de Toulouse ) ou « macarel » (de chez nous) . Autant de formules passées dans le langage courant et qui sont employées sans aucun lien avec leur sens littéral. La ligne de vêtements  « Puta Madre » portée par les jeunes, mais aussi par leurs parents, correspond à un esprit, une liberté  de penser et de se comporter. Sans vouloir heurter, la marque est assumée  pas celles et ceux, qui bien dans leur corps et leurs baskets, se moquent du « qu’en dira t-on » et aiment bien les choses qui ne laissent pas indifférent.

 Divers visuels
puta-madre-a-ptDivers visuels et plusieurs collections offrent des variantes qui satisfont autant les amateurs du style sport que celles en quête de tenues très féminines.

Ainsi les logos, soit sobres dans des écritures basiques ou gothiques, soit plus élaborés avec des personnages comme la diablotine  de la collection femme, se déclinent  dans une large palette de couleurs ou dans les apparences or, argent ou encore strass (rappelant le style Sonia Rykiel). Les modèles qu’ils soient dans les rayons, tee shirts , sweets, blousons, ou encore  robes … présentent un grand choix .

Des parrains de choix
puta-madre-cortiptDans le monde médiatisé, Schumacher sur les circuits, Corti derrière ses platines ou encore Ophélie Winter ont été séduits par l’esprit  libre de Puta Madre. Le succès de la marque est tel que des contrefaçons sont diffusées avec hélas une image et des slogans assez « trash » contraignant Nano à poursuivre leurs auteurs sur le plan judiciaire.
Cela ne découragera pas notre créateur Trébéen, qui en parallèle de son activité de sérigraphie et de broderie d’identités visuelles, développe ses collections Puta Madre (plus de 300 modèles à ce jour).

Découvrez les diverses facettes de cette griffe sur son site Internet ICI


Mo Jackson

2004

momo-jackson3Mohamed Karaali avait à peine 13 ans lorsqu’il a ressenti pour la Star Mickael Jackson en regardant le clip  » bad » à la TV. Premier magazine, première photo et une irrésistible envie de tenter de reproduire la chorégraphie de ce clip va s’installer en Momo. C’est à l’occasion d’un bal qu’il va oser montrer pour la première fois aux autres  ce que des heures et des heures  de répétitions devant une glace lui permettaient d’imiter. Après « bad » il s’attelle a Billie Jean »  et parvient à trouver les accessoires de la tenue de la Star.

Peu à peu, avant tout pour son plaisir il a amélioré ses chorégraphies  et durant l’été 1993 il a suivi l’orchestre Baccara et connu la vraie scène. A Paris en 1995 auprès d’un autre sosie du « mythe » il progresse dans les détails et accentue l’illusion.

Momo maîtrise parfaitement le désormais légendaire pas de danse « moon walk » qui suscite cris et applaudissement à chacune de ses réalisations.

En 1997 ce trébéen passionné est choisi  avec deux autres sosies par le rédacteur en chef du magazine de Mickael Jackson « Nation of Magic  » . Il est engagé pour une quinzaine de spectacles dans tout l’hexagone.

Aujourd’hui Momo poursuit sa carrière de sosie, il a posé ses valises à Vichy mais se produit dans de grandes villes en France mais aussi en Belgique, Suisse, et Italie.

Récemment Momo a ajouté un second personnage son CV .

Il s’agit à nouveau d’un américain, et toujours un mythe. C’est en effet le sosie de Charlie Chaplin que l’on trouve désormais aussi à son répertoire. Momo revient volontiers et avec grand bonheur pour des prestations dans l’Aude!!!

Michel Ceccon

 Mai 2005

La peinture à Fleur de Peau!!!

 michel-cecconSi étant enfant Michel Ceccon est tombé dans un chaudron magique, il était  très certainement rempli de couleurs.
Beaucoup de bambins dessinent, mais  cette tendance chez lui aurait pu être qualifiée de maladive .  Né en 1956, ce peintre a grandi avec pour fil conducteur de sa sensibilité, un goût prononcé pour l’esthétisme.
En 1975 et durant 5 ans, il fréquente l’École des Beaux arts de Toulouse, mais n’en conserve que le souvenir d’une étape stérile. 
Par la suite son talent ne se manifestera que pour quelques privilégiés et sur les supports les plus surprenants. 

Ce n’est qu’en 1995, qu’il pose ses couleurs et sa créativité sur une toile. Après une phase hésitante, il évolue vers un style tout à fait personnel dans lequel sa sensibilité et ses valeurs s’imposent. L’analogie de l’ensemble de ses oeuvres découle de son besoin de travailler plusieurs toiles en parallèle, jusqu’à une dizaine quelquefois. Ils les abandonne, les reprend, les modifie, les abandonne encore dans une perpétuelle insatisfaction.

Ainsi apparaissent puis disparaissent des personnages dont les expressions  peuvent changer de nombreuses fois, jusqu’au jour où il décide « il faut que cela cesse ». Avec un chromatisme surréaliste, existent des personnages aux silhouettes filiformes. Un flagrant épicurisme dans des ambiances de tombée de nuit, révèle un érotisme voilé où perce une tendresse certaine.

Les moments saisis semblent souvent baigner dans des atmosphères,  parfois de débauche, où la musique a une place prépondérante, en découle naturellement la mouvance de ses personnages. Quelques toiles sortent de ce schéma tout en conservant les nuances essentielles. Michel a trouvé dans l’acrylique, la matière idéale pour s’exprimer au pinceau mais aussi avec tout ce qui lui tombe sous la main.

  

Ce peintre a la personnalité tranquille qui a longtemps arboré une moustache mousquetaire, pose avec une certaine malice un regard  lucide sur les absurdités de notre société. 

La sculpture est aussi un support par lequel son talent se manifeste. Loin de vouloir convaincre cet artiste, laisse à chacun la complète latitude de trouver ce que ses œuvres inspirent. 

Ce presque quinqua, plein de verve, n’est certainement pas au bout de sa créativité. Son style résolument personnel s’est aujourd’hui imposé et les critiques reconnaissent son talent.

Michel est décédé le 28 mars 2018  lire ICI

Maurice Journet

2005

maurice-journetAprès une vie aventureuse passée à courir le monde, Maurice Journet est revenu en son pays natal trébéen. De sa rêveuse jeunesse il a gardé le goût des idées fortes et anticonformistes, mais il a en lui un paysan d’Aude au solide bon sens. Cet octogénaire est d’une verdeur de langage qui fait que plane sur sa personne  le souffle chaud du passé. 

La poésie n’est pas pour lui un rempart contre le monde, mais bien une arme contre ce même monde. Son recueil de poèmes édité à la Maison Rhodanienne est un bel exemple de cette langue sophistiquée, au charme un peu désuet de la vieille France. 

Ce charmant monsieur féru de fleurs de rhétorique nous fait le grand honneur de nous offrir deux de ses  poèmes pour les pages de ce site.

            La prière du troubadour

 

J’ai pleuré de Circé la flamme trop ardente.

Je n’étais pas Valmont, venant du pays d’Oc

Le pays bien connu d’une race innocente:

Le malheur d’une dame en son île ou son roc

Plus que tout la tourmente

 

Mais voici quelle plonge et pour moi seul ondule.

Fille de dieu sans père, elle aime Jupiter

Fût-il ce vil amant que son coeur dissimule

Et lui jetant deux seins gonflés comme la mer

Gifle l’idole nulle.

 

Saurai-je ramener la fillette aberrante

Accolée à ma barque en route vers le port?

O soulever le monde, exploit qui seul me tente!

Nous sommes deux, rappelle-toi, contre la mort:

Serai-je ton atlante

 

           Les Cammazes

 

J’en connais un qui verra Carcassonne

Du haut du mont où mugit l’oliphant

Et celui-là sera-ce moi, l’enfant

De ce pays qui sous mon pas ressonne?

 

Va-t-il revoir la plus ardente plaine

Où paraît bleue une Gaule vaincue

Depuis que Rome y traça l’Avenue

Qu’elle nomme Route Flaminienne?

 

Prompt à ramper ainsi qu’une vipère

Sentant le lait , un sinueux chemin

Sombre arpenteur au bord d’un fier ravin

Va m’introduire au plus vieux nid d’Ibèrees.

 

J’en connais un , au bout de la rigole,

Qui dardera, parvenu près du but,

Un regard dur sur l’éternel début:

Le lieu natif que jamais ne s’envole

 

L’homme des bois qui jamais ne blasphème

Oui, celui-là que je connais si bien

Redevenu le simple paroissien

Qui sera-t-il: un parent ou moi-même? 

Jean Fabre

2005

jean-fabreJean Fabre que les Trébéens ont maintes fois pu applaudir dans son interprétation du Jacouti  a choisi Trèbes pour y vivre une retraite tout d’abord active, puis aujourd’hui plus paisible.
Cet ancien fonctionnaire de Police a fait revivre par la bouche et sous les traits du Jacouti « lou patouès » qui a accompagné notre jeunesse dans les propos de nos grands-parents.

Catalan d’origine, il a vécu jusqu’à sa 10 ème année dans un contexte où seulement l’instituteur parlait français.

C’est à Quillan, alors qu’il s’étonne d’entendre parler la langue française au quotidien, qu’il fait connaissance avec l’Occitan, pratiqué par les anciens.

Immédiatement séduit par cette langue qui chante, il perd très vite son accent catalan et trouve déjà un vif intérêt à la pratiquer en dialoguant avec les aînés. Il découvre avec amusement l’usage des surnoms, souvent liés à des particularités physiques ou à des traits de caractère.

A 14 ans en 1945 sur les ondes de Radio Toulouse, il entend pour la première fois « La Catinou » : ce personnage pittoresque qui parle en patois créé par Charles Mouly. Sous le charme de ce langage, par lequel la moindre plaisanterie prend une autre dimension et les grossièretés deviennent boutades, il deviendra un auditeur fidèle de l’émission. « lorsque devant ce succès radiophonique, la Catinou a été adaptée à la scène , je ne manquais pas une représentation dès que la troupe se produisait près de Quillan. Cela sans jamais penser qu’un jour … »

Jean Fabre exprime avec regret, la perte un peu plus chaque jour de ces traditions par lesquelles les anciens transmettaient leurs savoirs et leurs valeurs. «  Les générations ne cohabitent plus comme avant, la télé détruit les rapports humains et la cellule familiale. Le «  Cantou »  par exemple ( ce rassemblement des plus âgés comme ont peut encore le voir parfois à Trèbes , aux abord du pont du Canal ) se perd de plus en plus et avec, cette tradition de donner des surnoms »

C’est à Malves, alors qu’il était président du Comité d’animation, que ce nostalgique du passé, apprend qu’une troupe de théâtre amateur d’Alairac propose dans son programme une interprétation de Catinou et Jacouti ( qui était limitée à ce moment à juste une petite partie du spectacle.  «  je les ais fait venir et afin de meubler l’entracte, je me suis mis à raconter des histoires ».

René Massé qui interprète le rôle de Catinou, s’est souvenu de cet intermède et lorsque l’acteur qui jouait Jacouti a abandonné son rôle, il l’a tout naturellement proposé à Jean. 

catinou-et-jacouti2Ce fut un tournant pour cette troupe qui présentait jusqu’alors un théâtre très éclectique composé de divers thèmes. Rejoignant le souvenir que Jean Fabre a conservé de ce qu’était la Catinou, cette compagnie d’amateurs va créer un nouveau spectacle totalement axé sur ces deux personnages bien de chez nous. En 1994 est née la pièce «  les élections municipales »

Jean Fabre parle avec tendresse de ces personnages «  Catinou a ce que l’on appelle une forte personnalité, une de ces femmes que l’on rencontrait dans nos campagnes et que l’on disait «  porter le pantalon ».  Mais sous son aspect autoritaire on perçoit un être attendrissant plein d’émotions et de sentiments comme la jalousie ou l’inquiétude. Même si elle « rouspète » souvent contre son mari, elle l’aime son Jacouti.

Lui, Le Jacouti il est lymphatique, « il ne faut pas remettre à demain ce qu’un autre peut faire le jour même », quelque peu mythomane, il aime bien « lever le coude », il dit d’ailleurs qu’il  » boit pour oublier qu’il boit ». Mais il est beaucoup moins bête qu’il n’en a l’air et manipule son monde pour suivre son petit bonhomme de chemin. Très attaché à ce personnage jean Fabre reconnaît avoir en commun avec lui, un même coté farceur.   

D’autres truculents personnages contribuaient aux aventures de Catinou  et d’autres comédiens amateurs ajoutaient par leur talent au cocasse des situations. : la Phrasie , la patronne du café, le curé … et même Batistou l’âne ( un vrai).

Cette troupe de bénévoles a offert durant de nombreuses années d’inoubliables moments de revigorante gaieté par des dialogues dotés d’un solide bon sens dignes du pur Pagnol Languedocien de « Lango nostro ».

D’ailleurs Charles Mouly le « papa » de Catinou ne s’y est pas trompé, ayant entendu parlé de leur adaptation de son personnage a voulu les rencontrer et les a « adoptés ». Son approbation, il l’a concrétisé par une pièce qu’il a écrit tout spécialement pour ces artistes amateurs. 

Jean Fabre et René Massé ont interprété sur scène ces deux truculents personnages jusqu’en 2002.

En 2003 Jean Fabre a renfilé le costume du Jacouti, cette fois pour l’immortaliser en vidéo. A ses cotés, c’est Georges Vaur alias Piroulet (dont les anciens n’ont pas oublié le « match de « rugeby » à Toulouse ») qui a revêtu l’embonpoint de la Catinou. L’écriture de ce scénario «  la cloche de Minjécebos » (village natal du fameux couple) est signé Charles Mouly. Il sera bientôt disponible en k7 et DVD. Et qui sait… peut être un jour séduira-t-il les programmateurs de France 3.

En tout cas jean Fabre conserve de merveilleux souvenirs de ces années sous les traits du Jacouti et croyez nous, le patois et les boutades sont toujours son quotidien, pour le plus grand plaisir de ceux qui le côtoient

Catinou et Jacouti ne sont plus sur scène mais on peut les trouver  en K7 et DVD 

Henri Tresserres

2009

henri-tresserreA plus de quatre vingt et un ans Henri Tresserres bien connu des Trébéens, n’a pas l’intention de raccrocher une passion qu’il entretient depuis déjà plusieurs décennies. Il vient de réaliser après plus de 300 heures de travail minutieux, le modèle réduit de la fontaine du Rond Point Pierre Paul Riquet. Un chef d’œuvre qu’il a terminé quelques jours avant les fêtes et qui mérite un détour pour l’admirer.
Henri parle se son travail avec beaucoup de passion , il est intarissable quand il aborde le travail de la pierre, c’est un domaine qu’il affectionne particulièrement même si parfois il travaille l’autre matière noble, qu’est le bois. Ce sont des dizaines de petits bijoux architecturaux en modèles réduits qu’il a conçu et qui ressemblent à s’y méprendre aux originaux, d’ailleurs c’est parfois à partir de photos qu’il les reconstitue.
Mais comment cet artiste a ressenti cette envie de construire ces miniatures? il avait vu lors d’une voyage à Nice, une maison en modèle réduit dans une vitrine, un déclic s’installait et il demandait à son fils de prendre une photo car il voulait réaliser la même chose chez lui. Dés lors il ne devait plus s’arrêter, c’est vrai que sa profession de maçon lui a appris à apprécier l’art de construire dans la tradition, et même si l’outillage n’est pas le même, le coup d’œil reste néanmoins infaillible.
 

Henri a de sa profession, gardé le soucis du détail et de la perfection, pour reconstituer la fontaine du Rond Point il a utilisé la même pierre que l’original, il a rajouté l’écusson de Trèbes et pour donner vie à son œuvre le système hydraulique fonctionne parfaitement.
Comme dans pratiquement tous les chefs d’œuvre, il existe une petite anecdote, celle de celui-ci est qu’un jour à 2 heures du matin, Henri se réveillait avec un petit soucis concernant la couronne de la première marche, il n’hésitait pas à se lever pour la défaire et la reconstruire différemment. C’est ainsi que fonctionnent les passionnés et Henri Tresserres en parle de façon tellement spontanée qu’on adhère à sa passion.
Même s’il a mesuré les difficultés de ce qui pourrait être sa prochaine réalisation, il n’a pas encore dit non à une réplique de l’église de Trèbes, c’est en tout cas un challenge qui n’est pas pour lui déplaire.

Gérard Costes

2005

Un Trébéen à « Questions Pour Un Champion »

gerard-coste-05On avait déjà pu voir Gérard Costes en octobre 2004 candidat de l’émission « Questions pour un champion ». Ces résultats à ce moment là l’ont conduit au  « tournoi des champions » qui se déroulait du 21 au 26 février 2005. 

Après de très longues années au cours desquelles il a enseigné l’anglais au collège André Chénier à Carcassonne, Gérard savoure depuis peu une retraite bien méritée. Fervent amateur de jeux télévisés de culture générale, il appréciait de longue date et tout particulièrement « Questions pour un champion » pour son contenu et son rythme.

Quand l’idée d’y participer s’est présentée, ce sont les encouragements de ses proches qui ont motivé la décision de tenter l’expérience. Ainsi donc à l’automne 2005 il est parmi les candidats. Vainqueur de la quotidienne trois fois consécutives, cette belle prestation lui ouvre « le tournoi des champions ». L’enregistrement de ce tournoi a eu lieu fin janvier et était diffusé au mois de février. Vingt sélectionnés s’affrontaient par 4  sur 5 émissions.  Les 5 vainqueurs de ces étapes (dont notre trébéen) étaient confrontés lors d’une finale le 26 février.  

En tout cas Gérard en toute modestie et conscient qu’il était confronté à des « pointures » ne pensait pas arriver à ce stade. Le jeu pour le jeu, voir l’envers du décor, l’expérience humaine était déjà autant de motivations pour participer. Cet érudit trébéen a pu constater une « machine bien huilée » menée promptement par une flopée de professionnels et un Julien Lepers très pro. Cette aventure médiatique lui laisse le souvenir d’échanges chaleureux avec les autres candidats.

Il a également découvert dans ce contexte «  sous pression » les aléas du fonctionnement du cerveau, constatant lors de la première diffusion qu’il n’avait pas entendu certains éléments de questions ou encore que la réponse qu’il exprimait n’était pas celle qu’il pensait formuler.

Il se souvient également du « ballet incessant de pancartes » pendant les épreuves,  des jeunes filles brandissant ça et là des consignes du type «  parlez plus fort !! ». Un facteur qui comme on l’imagine en déconcentrerait plus d’un. Malgré cela, Gérard Costes est parvenu jusqu’à la toute dernière étape de ce « Tournoi des Champions »  où il s’est incliné brillamment devant la gagnante.

Depuis la première diffusion Gérard constate les effets de la médiatisation. Nombre de personnes lui manifestent leurs félicitations : courriers, appels téléphoniques ou tout simplement lorsqu’il traverse Trèbes en voiture des petits signes sympathiques …

Cette expérience ne lui monte pas à la tête et Gérard poursuit son petit bonhomme de chemin de retraité actif en toute simplicité.

 

Michèle et Gérard Fabreguette

2005
 Les amis conchyliculteurs des Trébéens!!

fabreguette2008Depuis plus de 30 ans, à la période où les hirondelles nous quittent, nous voyons revenir Michèle et Gérard Fabreguettes qui durant tous « les mois en r » nous proposent leurs huîtres et moules qu’ils bichonnent dans l’étang de Thau. 

Même s’ils viennent de Mèze, les parents de Michèle, la famille Ilhe les rattachent à la Cité Trébéenne.

 Ils comptent également parmi les cousins Henri Salle amicalement surnommé « Monseigneur ». 

Depuis 1966 dans les eaux de l’Étang de Thau, ils veillent sur leurs coquillages, qu’ils vous proposent  chaque samedi au bord du Canal. 

A Mèze, sur un emplacement qu’ils louent à la Marine , les moules grandissent accrochées aux « tables ». 

La première étape de cette culture consiste à tout d’abord aller en mer cueillir les « bébés moules » ( naissain) qu’ils disposent ensuite sur des cordes qui suspendues aux « tables » resteront là un an environ et atteindront leur taille adulte avant d’être soumises à votre tentation.  …  

En ce qui concerne les huîtres, les « naissain viennent d’Arcachon ou de Charente et les « bébés huîtres » ne sont pas plus gros que des lentilles parfois même plus petits. Notre ostréiculteur, presque trébéen, les placera patiemment sur des cordes à deux brins tressés pour qu’elles se nourrissent durant 18 mois de la richesse de l’Étang de Thau. 

Tout au long de l’année avec méthode, Michèle et Gérard surveillent leur croissance. Armé d’un couteau à détroquer, il sélectionne celles arrivées à maturité et prêtes à vous régaler. Dans des pochons de 20 kg, elles attendent leur tour toujours dans les eaux de l’étang, car moules et huîtres de ce sympathique couple étaient encore dans leur environnement moins de 15h avant quelles vous soient exposées sur l’étal trébéen. Avec leur plus de trente ans de présence sur la ville le couple Fabreguettes a fait de ses clients des amis qui souvent lui rendent visite sur son parc à Mèze. Les élèves du collège Gaston Bonheur ont plusieurs fois pu découvrir à leurs cotés toutes les étapes de production de ces coquillages.

Chez les Fabreguettes le coquillage c’est une affaire de famille , ainsi leur fils Eric s’est installé dans cette activité à Bouzigues, et si vous vous rendez au musée ostréicole de Mèze, c’est la belle fille qui vous guidera.

 C’est désormais sur l’espace de Jacques Vieux, près de la piscine que vous pouvez les retrouver le samedi, puis sur le marché du dimanche matin aux arènes.

Dominique Fraisse

 Octobre 2004

dominique-fraisseChampion du Monde de Pêche Au Saumon 2004

Dominique Fraisse  a décroché ce titre au printemps dernier , sans le savoir …!!!
« Domec » ou « La Dome » c’est ainsi que ceux qui le connaissent bien nomment affectueusement ce grand gaillard d’ 1m98.  Même si la passion de la pêche l’a titillé très tôt, il a également de très nombreux souvenirs du  « petit monde » du hand trébéen. Avec Guy Pech pour entraîneur, Dominique a porté les couleurs du club à la place d’arrière droit aux cotés de figures telles que Duplan, Cassin, Zanetti, « La imbe » (Jacques Imbert), Carbonnel, Rajaona … De ces années là, il conserve un souvenir tout particulier de leur  » Montée en Nationale I ».

Né en 1963, c’est sur les bancs des écoles de la commune qu’il a grandi et cultivé une notion qui lui tient à cœur et le caractérise : l’amitié. En effet de  ce trébéen attachant nombreux sont ceux qui le dotent d’ une grande qualité : la gentillesse. Que de souvenirs … notamment au Café Pouzenc qui à l’époque était le haut lieu de ralliement. L’amitié , la vraie , la forte, pour Dominique est liée notamment à des hélas disparus pour lesquels il conserve une éternelle pensée: « Caouet » ( Philippe Calvet),  » Piou » (Pierre Vieux ), « Maouen » ( Pierre Clerc) tous trois partis trop tôt…
Et la pêche dans tout ça??…là encore, il est question de belles amitiés, ce sont « Caouet » ( Philippe Calvet ) et « Cala » ( Philippe Calamel) qui seront ses premiers potes de pêche. Ensemble c’est au pont d’Orbiel ( notre photo), qu’ils ont taquiné le  goujon et l’ablette.
Cette passion n’a jamais quitté Dominique mais ce n’est qu’en 1990 en Alaska qu’il s’est frotté pour la première fois aux saumons. Et quels saumons ! Des kings avec notamment un de 26kg , 1,5 tonne en 17 jours. Rien à voir avec les week end qu’il passe à guetter les saumons à l’autre bout des Pyrénées.
Son titre de Champion du Monde 2004 lui a été décerné de façon particulière …  Les championnats du Monde de pêche au saumon sur le Gave d’Oloron existent  depuis 46 ans. Durant les trois précédentes  années Dominique et Philippe Gril son compère de pêche n’avaient pas pris un seul saumon. A la fin du printemps 2004  Dominique prend 3 poissons de 5,6 kg, 7kg et 8,3kg, cet épisode  se situait durant la période de ce championnat et le fait de prendre la carte de pêche là-bas inscrit automatiquement le titulaire à ces épreuves.
C’est en revenant pêcher en ces eaux le 24 juillet 2004 que notre Trébéen découvre qu’il est Champion du Monde.
Au cours des 75 jours du Championnat 121 pêcheurs ont  enregistré au total 173 prises. Ce sont celles de Dominique qui ont représenté les plus belles performances, alors qu’il y avait consacré beaucoup moins de temps que les locaux. En tout cas , voila!! l’expérience et la patience lui ont apporté une belle récompense.
Chapeau bas Domec !!!

Dino Piccolo

2004

piccolo-dinoTrèbes a la fierté de compter parmi ses habitants un artiste dont la renommée et les œuvres ont dépassé les frontières. 

Durant plus de 40 ans à Trèbes, il donne vie à des sculptures qu’il travaille à partir de bois durs tels que le chêne, le noyer, le merisier ou encore le buis.

Mais en fait, ce sont plus de 55 années d’expériences, de nombreuses fois récompensées qui illustrent une vie de passion pour l’art de la sculpture. 

Artiste diplômé d’Etat, il a été honoré du grand prix des Meilleurs Ouvriers de France en 1979. On lui a également attribué:Le grand prix SEMA en 1980

Le diplôme de Maître Sculpteur bois et pierre en 1980.

 

piccolo-oeuvreDe nombreuses exposition à Paris, Lille, Berlin… ont accueilli les oeuvres de ce trébéen. 

Aux quatre coins du monde , Californie, Madagascar, Allemagne … notamment dans des églises, des créations portent  sa signature. Les toutes dernières en date sont deux vierges de Lourde pour des églises italiennes. 

A Trèbes: A l’entrée du collège Gaston Bonheur les Trébéens peuvent admirer « la mère et l’enfant » . Cette réalisation de 4,20 mètres en iroko ( bois africain se rapprochant du chêne) n’est pas la seule en terre trébéenne, à la bibliothèque un magnifique livre accompagné d’une main attire le regard. 

Kathleen et David Burlimi

 2004

 Ce couple d’origine anglaise a choisi Trèbes comme cadre de vie en 1989.
Kathleen et David sont tombés amoureux des paysages de la région et leurs œuvres le confirme grandement.

2010

David Burlumi s’est éteint le 8 mai 2010, il avait 72 ans, il a laissé le petit monde de l’art trébéen profondément attristé. Même s’il était quelque peu « fâché » avec la langue de Molière, David n’en était pas moins impliqué dans la vie de la commune et plus particulièrement dans la vie associative notamment à travers «  l’Art en découverte ». 

burlumi-d

burlumi-k

Bernard Castans

2004

Ici même les mémés aiment…Bernard Castans !!

bernard-castanComme on emporte avec soi un peu de terre à ses souliers, Bernard Castans a emporté son Talairan : le cher village de son enfance où il a vu le jour le 21 avril 1950. Mais il n’en est pas moins Trébéen dans le cœur  , Trèbes la ville de son épouse Françoise, cette ville qui de longue date le séduit aux fenêtres de sa maison du « vieux village »avec l’Aude à ses pieds. Bernard est un épicurien aux multiples attachements : la cuisine en sauce, le rugby prononcé ici « rubi » (parce qu’il est le jeu de son enfance, du pays de ses rêves), l’amitié, la chanson, la pétanque … tout est prétexte à savourer voluptueusement la vie. Avec dans ses bagages des études de philo et droit, c’est aux Archives Départementales que depuis 15 ans, il officie. Comment rêver plus bel environnement, pour cet érudit qui avait d’ailleurs frotté son savoir aux candidats de l’émission  «  Questions pour Un Champion ».
Si Françoise devait se sentir en concurrence  cela ne pourrait être qu’avec la tauromachie. C’est en effet un enthousiasme exacerbé pour cette discipline qui anime ce passionné depuis l’adolescence. Rien d’étonnant donc qu’il soit de ceux qui ont contribué au renouveau du Cercle Taurin Carcassonnais et qu’il en  soit le président depuis 2001. Un président qui prend le « toro » par les cornes pour que d’année en année les rencontres tauromachiques aient toujours plus d’éclats.
Autre passion de Bernard : la chanson, il en connaît plus de 500 par cœur, dont une trentaine de Charles Trenet son  idole même s’il est aussi grand amateur de rock.

Ce Trébéen aux multiples facettes  chante Trenet, sans prétention et avec le talent de la générosité qui en étonne plus d’un. Avec l’humilité de l’amateur, Bernard transmet grandement sa bonne humeur communicative, sur des titres truculents et l’émotion sur d’autres plus tendres de l’ami Trenet.  Ce plaisir d’interprète Bernard le partage volontiers, que ce soit sur une petite scène, qu’autour d’une table d’amis. Si vous le rencontrez vous constaterez qu’avec Bernard « Y a d’la joie dans le ciel par dessus le toit, Y a d’la joie et du soleil dans les ruelles, Y a d’la joie partout y a d’la joie »

André Bonnery

Décembre 2008

« Les deux Visages de Janus » un polar historique écrit par deux trébéens »

bonnery-coupleL’écriture à quatre mains n’est pas un exercice fréquent, Michèle et André Bonnery nous livrent le fruit d’une telle expérience par leur roman historique «  les deux visages de Janus » paru en librairie et publié par l’un des plus importants éditeurs actuels Actes Sud.

Le roman passionnant, l’intrigue policière dans lesquels ils nous entraînent  plongent le lecteur dans la Rome de l’antiquité tardive (ou haut moyen âge) . Les références historiques sur lesquelles repose cet ouvrage sont scrupuleuses car André  est docteur d’Etat, spécialiste en histoire de l’antiquité tardive. Michèle professeur des techniques d’expression et de communication, passionnée de littérature apporte son expérience de lectrice et ses facilités de styles. Un voyage à Rome, l’engouement pour cette période obscure de l’histoire de cette ville dont André contamine Michèle, sont à l’origine de cette envie de l’approfondir à travers l’écriture à quatre mains. Ensemble ils ont bâti le scénario, où l’intrigue tient le lecteur en haleine jusqu’au dénouement.
Les-deux-visages-de-JanusL’histoire se situe au cours de l’été 620 et la vie de la population de Rome va être perturbée une succession de mystérieux évènements : meurtres, disparitions, bris d’icônes  Le lecteur mesurera l’inquiétant de cette situation dans une ville à la fois cultivée et plurielle, avant l’implication d’un protagoniste extérieur à la cité, qui par sa détermination, tel un « profiler » de notre époque, cernera le profil psychologique du (ou des) responsable(s).
« Sur fond d’antiquité tardive, le lecteur démêle les fils de l’intrigue qui se trame dans un monde en plein bouleversement politique, traversé par d’âpres querelles idéologiques. En un temps où la rigueur du raisonnement n’exclut pas l’intuition, où la réalité côtoie facilement le rêve, on découvre des aspects de la vie quotidienne de cette période mal connue, on assiste à l’affrontement des pouvoirs civils et religieux encore mal définis. Pourtant si les évènements qui perturbent Rome en cette fin de VIIe siècle s’expliquent par les circonstances locales et les mentalités de l’époque, leurs causes profondes trouvent toujours un écho aujourd’hui. » 

En référence à Janus ce dieu romain à deux visages, le titre de ce roman révèle l’ambiguïté qui au fil des chapitres entretiendra l’attention du lecteur.
Une réussite à deux
Outre la réussite littéraire, l’écriture à deux de ce livre révèle l’harmonie qui unie ce couple. Une telle aventure de deux ans, après  36 ans de vie commune est aussi un exploit à saluer.

    (Juillet 2005)

bonneryAndré Bonnery n’est pas seulement le président de la « Société d’Études Historiques » de la ville de Trèbes, et de ces bulletins annuels qui nous révèlent le passé de notre commune. Il est également le co-auteur de plusieurs ouvrages émanant de longues recherches et analyses historiques.

« La France autour de l’an mil » en 1987
« Catalunya Romanica » Tome 25  en 1996
« Franckfuter Conzil » 794″ en 1996
« La méridienne Verte » en 2000
« Le maître de Cabestany » en 2002

En 2002 parait « Jérusalem, Symboles et représentations dans l’Occident Médiéval » dont il est l’initiateur et dont il dirige la rédaction. André Bonnery Docteur d’État est aussi l’auteur de nombreux articles dans des parutions spécialisées. 

511GKA2DMFL._SL500_AA300_Aujourd’hui il signe « La Septimanie, au regard de l’Histoire »  qui vient de paraître aux Éditions « La Loubatière ».

On n’a jamais autant parlé de Septimanie… et l’on en dit parfois tout et n’importe quoi. Bien loin de toutes polémiques André Bonnery, a souhaité réaliser un ouvrage détaillé compréhensible du grand public et qui permettra peut être d’éviter quelques aberrations à ceux qui souhaitent débattre du sujet.

Qui mieux que ce spécialiste du Vème  au Xème siècles pouvait s’autoriser un livre sur ce thème si complexe! Les passionnés trouveront là de très nombreuses références pour approfondir plus encore le propos.

 Ce Trébéen  présente un livre dans lequel, il s’attache à révéler les multiples aspects de cette province énigmatique qu’est la Septimanie pour la plupart d’entre nous.

 Très prochainement une autre édition  signée André Bonnery paraîtra sous le titre  » l’Abbaye de St Michel de Cuxa ».

le samedi 8 octobre 2005, on a pu le voir lors de l’émission  « Viure al pais » sur France 3.

 

Yoga

yoga2

yoga Activité: Yoga
Adresse:
Tel: 06 47 82 06 45
Président: Michèle Adrian
Horaires: mardi 18h30  jeudi  18h30
Lieu d’Activité: Salle Mille clubs
Info + : Création : 1996

yoga2

yoga-Trèbes 2018-

Tres Bes

 

tres-bes-28juin2014

 

Activité: Rencontres Festives
Adresse: 7 Avenue des Capucins
Tel: 04 68 78 62 90
Président: Alain Rouquet
Info + : Création : 2004

Société d’Etudes Historiques

shi

Activité: Histoire
Adresse: 10 Avenue des bougainvillées
Tel: 04.68.78.79.16
Président: André Bonnery
Site: cliquez ICI                       

Secours Catholique

secours-catholique

Activité: Solidarité
Adresse:Chemin de la Chaussée
Tel: 04 68 24 61 63
Président: Abbé Patrick Gandoulas
Lieu d’Activité: Maison St Etienne

Revenir en haut de la page